Chronique Sur la ligne – tome 2 – Au bord du précipice de Bridget Page

51Wu-2-R-WL

13548751_10210071270488486_1013716419_o

Chronique
Sur la ligne : tome 2 : Au bord du précipice
Auteur : Bridget PAGE
Note : 10++ / 10
Dans la continuité du tome un !

Résumé :  » Dans chaque tragédie, quelle qu’elle soit, il y a un avant et un après.
En toute logique, on espère que l’après sera fait de consolation, d’apaisement, chassant le pire pour tendre vers le meilleur.
Mais les choses ne se passent pas toujours ainsi.
Pour Emma, l’après Banque pourrait bien se révéler être un voyage aux portes de l’enfer. Un précipice dans lequel on tombe sans espoir de retour.
Stan n’est pas mort. Du moins pas pour Emma. Plus présent que jamais il la pousse inexorablement vers sa fin. A moins que Constant de l’en empêche.
Mais peut-on réellement revenir au monde des vivants lorsque le démon lui-même vous entraîne vers les abysses ? « 

Mon avis

Un coup de coeur qui en suit un autre !

Hier soir j’ai tourné la dernière page de ce nouveau roman de l’auteur Bridget Page, et une nouvelle fois, le coup de cœur pour cette suite que j’attendais avec impatience est au rendez-vous.

Ne vous attendez pas à une héroïne mielleuse et a un héros qui sait que toutes actions qu’il posera sera la bonne.

Non.

Nous avons tous nos démons, et Emma, elle a Stanislas Collignon assit sur son épaule, qui hante son esprit désemparé comme une ombre qui lui collerait à la peau.

Le tome un de Sur la ligne, nous avait entraîné dans l’action et les doutes d’un braquage de banque des plus sanglant… Mais que ce passe-t-il après une telle épreuve ?

On ne voit jamais la suite des choses dans un film, que l’heureux dénouement de la prise d’otage et le héros qui part avec la fille vers le soleil couchant…

Mais nous savons tous et toutes que cela ne doit pas être la
vérité, surtout après avoir vécu un drame aussi atroce qu’Emma.

Bridget a encore une fois su manier les couleurs sur sa toile comme l’un des plus grands. Je suis resté accroché à ce tome deux durant toute la soirée. Le côté psychologique de cette histoire est tellement bien mené que Bridget, a surement été psy dans une vie antérieur.

Nous y voyons les répercussions de cette épreuve vécue dans le tome un pour Emma et pour Constant. Stan resurgit des flammes pour causer l’enfer dans l’esprit torturé de la jeune femme…

Comment un homme doit-il s’y prendre pour comprendre une telle chose ? Pour combattre un démon invisible.

Bridget a su me faire vibrer, frissonner, et espérer dans ce second tome.

Des mots justes, de belles tournures de phrases, un langage des plus riches, des personnages atypiques, qui s’appliquent à espérer un retour à une vie à peu près normal.

Pour conclure, une auteure de talent qui mérite d’être découverte dans le monde entier, et qui encore une fois pour moi, rejoint les plus grand du genre.

Je remercie Bridget Page pour ce service presse et j’espère que le prochain et dernier tome sera la planche de salut de nos héros, je l’attends avec la plus grande impatience.

Un dernier mot.

Vous devez découvrir Sur la ligne, cette série vaut largement le détour !

Publicités

Chronique Sur la ligne tome 1 : Sur le fil du rasoir de Bridget Page

51Ochfx8oiL

Sur la ligne : tome 1 : Sur le fil du rasoir

Auteur : Bridget Page

Note : 10++ / 10

Résumé : «  Avez-vous un jour imaginé que votre existence puisse, en un instant, virer à la tragédie ? 
Que se passerait-il si, en une fraction de seconde, vous perdiez ce qui vous était le plus cher, ce qui faisait toute votre vie ? 
Qu’arrive-t-il lorsque le mal absolu croise votre chemin et vous fait sienne ? Et, plus important que tout, comment y survit-on ? 
En 3 tomes, « Sur la ligne », vous entraîne, dans le cauchemar d’Emma. Plongée en enfer, elle en ressortira anéantie, changée à jamais. 
Vivez, pas à pas, le difficile combat qu’elle devra alors mener, pour réapprendre à vivre et peut-être à aimer. 
Comment parvient-on à poursuivre sa route lorsque tant d’autres sont morts ? 
Où trouve-t-on la force de ne pas sombrer ? 
Comment peut-on à nouveau accorder sa confiance à un autre être humain ? 
C’est ce qu’Emma découvrira aux côtés de Constant, témoin de son passé et acteur de son futur. « 

Mon avis

Je suis encore secouée de ma lecture. La dernière page est tournée, et en un sens, certaines de mes croyances viennent de s’envoler avec ces dernières lignes.

Je ne vous parlerai pas de l’histoire en tant que tel, car c’est un livre qui a besoin d’être lu pour être compris.

Je n’avais encore jamais lu un roman de Bridget Page avant Sur la ligne, et j’ai compris que je passais à côté d’une plume magnifique et envoûtante.

Dans ce premier tome de Sur la ligne, l’auteur nous entraîne dans des montagnes russes de noirceurs, et de bref, très brefs moments d’espoir ! Avec des personnages attachants, et des événement surprenants et poignants !

J’étais captivée par le passé et le présent de Stan, Emma et Constant. Tout ce premier tome est d’une fluidité absolue. On entre directement au cœur de l’action, de l’enfer, dur et étouffant. Nous dégringolons dans la noirceur avec Emma, nous frissonnons dans l’esprit de Stan et nous espérons aux côtés de Constant.

J’ai apprécié cette lecture comme il se doit, un livre à la hauteur de mon espérance quand j’en ai découvert le résumé. Ce roman est une œuvre d’art en soit, selon moi. Un thriller digne de ce nom, comme je n’en avait pas lu depuis longtemps, et que je range aux côtés des plus grands du genre ! L’auteur a su maîtriser toutes les palettes de couleurs qu’elle appliquait à son histoire, tel un peintre devant sa toile.

Du début à la fin, j’ai était happée par ce roman, j’ai retenu mon souffle, et espérée avec les personnages. Peu de roman ont su me faire tenir en haleine aussi longtemps et d’une façon aussi intense.

Je tiens à remercier Bridget Page pour ce service presse, son livre aura réussi à faire chavirer quelque chose en moi…

Et franchement, vous devez découvrir Stan !

J’ai également très hâte de découvrir la suite de l’enfer d’Emma.

Alors foncez, n’hésitez surtout à vous plonger dans cette histoire où quand l’on croit que tout est forcément blanc ou noir, l’on découvre des nuances de gris, et même des couleurs…