Chronique sur Isabelle au clair de lune tome 1 : Premier quartier de Chantal Valois

Isabelle au clair de lune tome 1

Note : 8,5/10

« Les choix que tu feras te guideront, toi et ceux qui t’entourent, vers une vie meilleure, vers celle à laquelle tu aspires. Écoute ton cœur et crois en l’amour des tiens. Même si personne ne souhaite qu’on oublie son anniversaire, cela peut arriver. »

Victoria

Résumé : « Villandrault, France, 1680, Isabelle jeune femme romantique et déterminée qui attend impatiemment la rencontre du grand amour, part à la recherche de façon inattendue de son âme sœur dans un monde inconnu. Elle fera la connaissance d’une dame dénommée Victoria qui lui dira d’être attentive aux signes qui la mèneront vers cet amoureux aux magnifiques yeux bleus ! Lors des nuits de pleine lune durant son sommeil, Isabelle fera des voyages dans des vies futures qui lui donneront des indices la guidant vers celui qui lui est destiné, dans sa vie présente. Saura-t-elle le trouver au travers de multitudes rencontres et objets qu’elle ramène de ses voyages dans le temps qui deviennent récurrents et périodiques ? »

Mon Avis

Avant  tout, je remercie l’auteure pour avoir dédicacer mon roman. C’est un joli petit mot de bienvenue.

Les contes historiques n’ont jamais été vraiment ma tasse de thé, mais depuis peu, j’en lis quelques uns de temps en temps afin de m’y habituer. Honnêtement, j’avais pris la décision de leur laisser une chance, car il faut dire que j’aurais passé à côté de plusieurs histoires magnifiques si j’étais resté sur mon point de vue initial.

Heureusement, que j’ai changé d’idée parce que ce roman était fascinant à bouquiner. Les époques d’antan sont, pour moi, une suite d’aventures hautes en couleur à travers certaines contrées du monde. Ces intervalles nous démontrent l’importance de quelques valeurs, qui aujourd’hui ne sont plus autant valorisé qu’avant. De plus, les personnages ont un petit quelque chose d’attrayant qui nous donne envie de les connaître de manière plus approfondi. N’ayant jamais lu les écrits de cette auteure, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais pour un premier essai, je trouve que j’ai assez visé juste.  

Dans le tome 1 d’« Isabelle au clair de lune », nous faisons la connaissance d’une petite fille éprouvée, courant dans les rues françaises. En sanglot, à cause du fait que ses parents ont oubliés son anniversaire, en chemin, Isabelle fait une fugace confrontation qui changera sa vie à jamais. En effet, la vieille dame lui fait découvrir les joies de son propre future en lui offrant quelques réponses. Des années ont passées et Isabelle est devenue une femme pétillante avec un grand sens de l’humour. Aimée, elle vit dans une maison avec sa famille, dont son frère, Guillaume. Croyant dur comme fer à l’amour avec un grand A, Isabelle ne peut s’empêcher de se rappeler sa réunion et les paroles de cette dame qu’elle a aperçue lors de son enfance. Brillante, elle rêve depuis toujours de rencontrer cet homme aux yeux bleus (un détail à garder en tête) qui fera battre son cœur. Assombrie à l’idée de ne jamais connaître l’élu, la jeune femme tombe, affreusement, malade. Guérie, Isabelle se rappelle ses rêves intemporels. Pourtant, sont-ils réels ? Et si on la traitait de prophétesse ? Par peur, elle prend la décision de ne rien converser à personne et décide, par elle-même, de partir à la recherche de l’homme de ses rêveries tout en aidant sa meilleure amie dans sa quête. Le retrouvera-t-il ? Qui est-il ? Et si c’était une personne de son entourage plus près d’elle, qu’elle ne le croyait ? Est-ce une option de renoncer à l’amour ? Et si elle n’avait pas le choix ?

Concernant la plume d’écriture de Chantal Valois, c’était une agréable surprise, j’ai adoré cette partie magique où Isabelle fait des songes à travers le temps et le vide. Des rêves prémonitoires, si vous voulez. Un premier tome vraiment original et accrochant. Je ne sais pas vous, mais moi, j’avais la conviction que l’auteure a dû faire de nombreuses recherches pour en apprendre un plus sur la partie astrologique et divinisation du récit. En outre, cela demande beaucoup de renseignements. Chapeau !

Désormais, j’adore les romans historiques, à mes yeux, ils sont poétiques. Ces petites expressions inédites qu’on n’entend pas partout et toutes ces belles descriptions m’emplissent de bonheur.

Un dernier mot ?

Quoi qu’on en dise, c’est une jolie œuvre littéraire qui mérite sa chance. J’ai été attiré par la calligraphie de l’écrivaine, elle est fluide et addictive à feuilleter. Sans compter les moments familiaux entre Isabelle et Guillaume, entre eux, c’est une complicité frère et sœur très fusionnelle. On perçoit l’amour fraternel qu’ils ont l’un envers l’autre. Une histoire romantique et fantastique à remarquer. Je vous conseille ce tome initial. Pour ma part, dès que j’ai le second opus en main, je ne tarderai pas à parcourir la suite de la série.

#Sara

Publicités

Chronique sur La dame de Knox tome 2: La tourmente de Sonia Alain

La dame de Knox tome 2

Note : 13/10

« Intimidé par cette dame étrange, Charles-Édouard se refugia derrière la jupe de Berthe. Celle-ci le gronda avec gentillesse en le poussant avec douceur vers sa mère. Le voyant toujours aussi farouche, Anne s’agenouilla sur la terre aplatie, pencha la tête sur le côté. Un tendre sourire flottait sur son visage, alors que son regard se faisait aimant. Une telle fragilité se dégageait de sa personne que Berthe en eut la gorge nouée. De grosses larmes roulèrent sur ses joues fripées. Intrigué, mais non rassuré pour autant, Charles-Édouard observa la nouvelle venue en demeurant lové contre les jambes de la vieille femme. Lentement, afin de ne pas l’effrayer, Anne tendit la main vers lui, frôlant ses doigts avec délicatesse. Craintif, il replia son avant-bras sur son ventre en la détaillant avec circonspection. Comme nulle menace ne semblait poindre, il lui permit de le toucher à sa deuxième tentative.

Anne éprouva un pincement au cœur en effleurant la douceur du petit bras potelé. Apaisé, Charles-Édouard prit appui sur son poignet, et avança d’un pas maladroit dans sa direction. Anne retint son souffle de crainte de l’effaroucher. Puis, prenant tout le monde par surprise, il s’abandonna contre sa poitrine en enfouissant son visage dans son cou. Elle l’étreignit avec amour en le berçant. Émue par cette scène, la vieille Berthe sanglota, ainsi que Pétronille. Plus d’un soldat détourna les yeux pour cacher leur trouble. Pour sa part, Joffrey ne pouvait se détacher de ce spectacle attendrissant. En s’approchant d’Anne, il se racla de nouveau la gorge pour dissimuler son émoi. Au passage, il ébouriffa avec tendresse la chevelure emmêlée de Charles-Édouard.

C’est avec sérénité que Joffrey prit sa fille entre ses bras, qu’il s’accroupit près d’Anne, et qu’il découvrit la frimousse resplendissante de santé. Tout en serrant Charles-Édouard contre son cœur, Anne leva un regard voilé sur son bébé, et l’admira pour la première fois. »  

Résumé : « Les tensions entre la France et l’Angleterre s’intensifient, car la guerre fait toujours rage, sévissant sur les terres des deux puissances. Pour ajouter au drame du royaume de France, la peste menace de décimer son peuple.

Au milieu de cet affrontement, Joffrey de Knox, un guerrier redoutable, s’attire les foudres du monarque anglais, Édouard III, en désertant ses rangs. Dès lors, cette trahison pousse le roi à nourrir de sombres desseins envers le seigneur de Knox. Au courant qu’il l’a fait par amour pour sa jeune épouse, Anne de Vallière, Édouard tente d’assouvir sa vengeance en s’en prenant à elle par l’entremise d’une belligérante du nom de Jeanne de Belleville.

Les batailles sont légion, les ennemis sont partout, les complots et les trahisons se multiplient, sans compter l’épidémie qui se propage. Protéger sa famille dans de telles conditions mettra Joffrey à rude épreuve. Quant à Anne, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour épargner un sort horrible à son époux, ainsi qu’à ses enfants, se montrant aussi rusée que ses détracteurs.

Au cœur de l’adversité, le couple trouvera-t-il la force de faire face au destin? »

Mon Avis

Nous faire voyager à travers le temps est la première particularité que j’apprécie chez Sonia Alain. Ayant une âme d’historienne, j’ai énormément aimé en apprendre plus sur ces événements authentiques qui constituent l’histoire de « La dame de Knox ».

La guerre entre la France et l’Angleterre continue et le nombre de victimes ne fait qu’augmenter. En effet, à cause de toute cette tension agressive et sanglante, Joffrey et Anne sont constamment en danger. La vie de la châtelaine est dans la ligne de mire des Anglais depuis que le roi Édouard III sait que Joffrey a abandonné les troupes britanniques par amour pour sa jeune épouse, Anne. Des horribles obstacles menacent de les séparer pour toujours. Malheureusement, les populations françaises et anglaises doivent faire face à la plus grande épidémie médiévale : la peste. Décimant une majorité de la collectivité, Joffrey et Anne n’ont pas d’autre choix que de quitter la France par la voie maritime.

Honnêtement, je vous avoue que j’ai frissonné pour Anne et ses enfants. Étant en bas âge, ceux-ci n’ont aucun moyen de défense, ils doivent donc compter sur la protection de leurs deux parents. Joffrey souffre de voir sa famille autant à risque. Tout ce qu’il désire, c’est d’avoir un peu de sérénité auprès de son domicile. Cependant, le destin s’aventure à les mettre en péril.

Dans ce second opus, Anne est devenue une femme qui assume ses responsabilités de châtelaine et mère au foyer. Elle n’hésite pas à se sacrifier pour ceux qu’elle aime. Ayant été brutalisée et torturée par un malotru, elle garde tout de même espoir que Joffrey vienne la secourir des Anglais. Anne est profondément amoureuse de son époux et elle n’est jamais lasse de ses petites attentions envers elle. Par contre, s’il y a bien une chose qui n’a pas changée, c’est son caractère de cochon. N’ayant pas peur d’affronter son courroux, Anne s’exprime solidement pour défendre son opinion.

Joffrey de Knox… quel homme ! Ce changement radical m’a complètement retourné. Le coléreux seigneur s’est transformé afin de devenir un individu doté d’une grande noblesse. Très amoureux de sa dame, il n’hésite pas à le montrer à tous. Pour lui, sa femme et ses enfants définissent son bonheur. Pourtant, cet équilibre est menacé quand Anne est capturée pour amener dans une forteresse.

Retrouvera-t-il sa tendre moitié avant qu’il ne soit trop tard ? Et si le passé funeste de Joffrey menaçait de ressurgir ? Comment réagira son époux en apprenant l’écœurante vérité ? Anne sait qu’elle devra faire tout ce qui est en son pouvoir pour protéger l’homme qu’elle aime de ses pulsions agressives.

En ce qui concerne le style d’écriture de l’auteure, il est toujours aussi élégant que la première fois. Ça été un réel plaisir de découvrir la suite des péripéties d’Anne et de Joffrey. En lisant toute cette action et ces intrigues, j’avais une facilité à imaginer le tout dans ma tête. On s’entend bien qu’il n’y a aucun temps mort, l’histoire se déroule sans aucun arrêt. Les détails des lieux, de la situation et des personnages sont encore une fois, très bien illustrés. Sans compter que les faits historiques sont véridiques. Sonia Alain manie ces fragments à la perfection.

Une question se pose à la fin du tome 2 : Joffrey et Anne auront-ils leur conclusion heureuse ?

J’attends avec impatience la finale de cette fabuleuse trilogie !

Je remercie une nouvelle fois Helene des éditions Ada pour ce service presse !

#Sara

Chronique sur La dame de Knox tome 1: Le Masque de Sonia Alain

La dame de Knox tome 1

Note : 12.5/10

« Déterminé à la faire sienne cette fois-ci, Joffrey s’empara prestement de ses lèvres. D’emblée, il pencha la tête vers elle afin d’approfondir leur baiser. Elle ploya tel un roseau, incapable d’aligner la moindre réflexion cohérente. Tout son être semblait animé par un besoin urgent, d’autant plus que Joffrey relevait sa jupe sans aucune pudeur. Un courant d’air frais glissa sur ses cuisses, pendant que la paume de son époux laissait une trainée de feu sur son passage. Elle eut un hoquet étranglé quand il frôla les boucles de sa féminité. Tous ses sens en effervescence, elle ne sut que penser. Pour quelle raison son corps l’abandonnait-il de manière si traitresse alors que son esprit se refusait d’abdiquer ?

Conscient du débat qui se livrait chez sa compagne, Joffrey intensifia la profondeur de son baiser, puis mordilla sa lèvre inférieure avant de descendre le long de sa gorge, alors que ses doigts couraient vers le bourgeon sensible niché au centre de sa suavité.

– Vous serez mienne cette nuit, Anne, murmura-t-il contre son oreille d’une voix veloutée qui provoqua un nouveau frisson chez elle. Mienne et humide… prête à me recevoir…

Son souffle caressa la peau de la jeune femme, lui arrachant un gémissement rauque. Quand il baissa la tête pour happer l’un de ses mamelons dressés qu’il venait libérer sans qu’elle en eu conscience, elle émit un petit couinement de ravissement des plus envoûtant. La respiration lourde de Joffrey trahissait son impatience, tout comme le grognement qui sortit de sa gorge, mais au lieu d’en être inquiétée, Anne sentit ses sens s’échauffer. Une chaleur étrange se diffusa dans son ventre, alors qu’une pulsation exquise prenait naissance au cœur de sa féminité. »

Anne & Joffrey

Résumé : « En l’an 1335, le roi d’Angleterre revendique la couronne de France, ce qui plonge les deux pays dans une guerre sans pitié. Joffrey de Knox, un puissant guerrier de Bretagne, décide dès lors de s’allier à l’Angleterre, y voyant une occasion d’étendre son territoire et de s’enrichir davantage.

Comme son père avant lui, il convoite surtout les terres du Sud qui appartiennent au seigneur de Vallière. Pour parvenir à ses fins, Joffrey décide qu’il est temps de réclamer son dû à la veuve de Vallière : la main de sa fille cadette. Or, la famille de Vallière n’a jamais été mise au courant d’une telle promesse de mariage, et pourtant…

Joffrey croit y gagner. Celui-ci ignore cependant qu’Anne de Vallière est une jeune femme énergique et déterminée qui n’hésitera pas à se dresser courageusement sur son chemin… Elle s’efforcera dès lors de percer le mystère de cet époux qui lui a été imposé, car malgré les colères et la brutalité de Joffrey, elle devine chez celui-ci une personnalité complexe, où la dureté masque des blessures profondes.

Arrivera-t-elle toutefois à fissurer la cuirasse de ce guerrier redoutable ? »

Mon Avis

Connaissant déjà cette auteure québécoise, je savais à quoi m’attendre. La perfection était au rendez-vous, mais je n’avais jamais lu de roman historique, alors je ne savais pas si j’allais apprécier. Je me suis dit, allez pourquoi pas ?!

L’ayant tout juste terminé, j’ai à peine les mots pour décrire ce que je ressens en ce moment. Les personnages sont superbement bien décrits, sans parler des lieux et paysages. C’est de toute beauté. J’ai été conquise par ce manuscrit historique.

« La dame de Knox » est une romance fervente entre un seigneur anglais et une noble française. Étant de conviction différente, ils sont définis comme l’ennemi de l’autre et si l’amour et la passion décidaient de s’immiscer dans leur couple ?

Anne De Vallière est une jeune femme de dix-neuf avec une forte personnalité. Le seigneur de Vallière offre la main de sa fille âgée de neuf ans afin de payer ses dettes. Pour officialiser les choses, Merkios de Knox effectue un contrat qui stipule qu’Anne devra se marier avec le fils du seigneur anglais, Joffrey. Dix ans plus tard, le redoutable guerrier va sur les terres de Vallière pour réclamer ce qui lui ait dû. Marié, il n’hésite pas à la brutaliser et imposer sa présence dans la vie de la jeune femme. Cependant, Joffrey va découvrir qu’Anne n’est pas seulement une simple dame. Elle est douce, belle, courageuse, mais à la fois téméraire, combattante et insolente. Ce qui plus tard, plaira énormément à Joffrey. Et si Anne était la rédemption du monstre qui personnifie le noble guerrier ? Franchiront-ils les obstacles afin que leur amour survive ou sombrera-t-il dans les ténèbres ?

Joffrey de Knox est un seigneur craint de tous. Un homme barbare âgé de vingt-neuf ans. Irréfléchi, il préfère tuer ceux qu’ils se mettent en travers de son chemin. Il aime bien jouer avec les femmes pour qu’elles puissent réchauffer sa couche, pourtant Joffrey projette son dévolu sur la jolie Anne de Vallière. Une particularité entêtée et discourtoise, il amènera sa promise à son château de gré ou force. Quand ses yeux se posent sur Anne, une ambition indémontrable de la posséder le submerge. Un homme attirant, mais détestable. Malgré cela, au file des pages, son comportement changera pour devenir plus attentionné et il sera également plus à l’écoute des demandes de son épouse. Joffrey nous prouve que nous pouvons métamorphoser notre personnalité quand nous sommes en contact avec l’être que nous chérissons. La nature agressive prendra-t-elle le dessus sur son amour envers Anne ?

La plume de l’auteure est tout à fait phénoménale. Sans compter que l’intrigue est vraiment ahurissante. Je n’avais aucun mal à entrer dans le cœur de l’action. Sonia Alain nous enchante avec ses mots. Cette œuvre est carrément un voyage à travers les époques. Le roman est d’une belle fluidité, aucune difficulté à suivre le contexte.

De nombreuses thématiques font aussi parti de la tournée telle que la trahison, la mort, les complots et l’amour entre les membres d’une famille.

Une excellente alliance d’ingrédients ! Vous l’aurez devinez, j’ai eu un coup de cœur pour ce premier opus.

J’ai très hâte de découvrir la suite des aventures de Joffrey et Anne.

Je remercie Helene des éditions Ada pour ce merveilleux service presse.

#Sara