Chronique sur K-Pop Confidentiel de Stephan Lee

K-pop confidentiel

Note : 8,5/10

« À présent, alors que je suis regroupée dans cette salle avec vingt-quatre autres apprenties – qui s’entraînent toutes depuis beaucoup, beaucoup plus longtemps que moi –, mon reflet me ressemble, mais la fille dans le miroir, c’est moi à travers un filtre Snapchat. »

Candace

Résumé : « Candace n’aurait jamais osé rêver se retrouver dans la plus prestigieuse maison de disques de K-pop coréenne ! Ni les sacrifices que cela implique de devenir une star…

Candace Park, une Coréano-Américaine de 16 ans, est littéralement obsédée par SLK, le plus grand K-pop band du moment. Et surtout par le sublime One.J., son chanteur principal. Alors, quand la maison de disques du groupe débarque dans sa ville pour faire passer des auditions, elle est la première sur la liste… et sélectionnée !

Direction Séoul. Candace réalise bientôt qu’elle avait sous-estimé la quantité de travail et de sacrifices demandés par la production. L’envers du décor : la pression, les entraînements sans relâche parfois jusque 16 heures par jour, les différences culturelles entre les États-Unis et la Corée et surtout LA règle d’or: ne pas tomber amoureux.

Loin de ceux qu’elle aime, elle est rapidement submergée. Mais après des mois de larmes et de sueur, Candace commence à se faire un nom, et à enfin attirer l’attention de One.J.!

Mais elle se retrouve vite au cœur de scandales qui vont mettre ses nerfs et sa confiance en elle à rude épreuve.

Dans le tourbillon d’un star-system qui vous dévore en une bouchée, elle devra choisir les sacrifices qu’elle est prête à faire pour rester fidèle à elle-même. »

Mon Avis

Tout d’abord, je remercie chaudement Hugo New Romance, mon partenaire littéraire, pour l’envoi du service presse ainsi que de leur confiance en moi et en mon blogue.

Je dois l’avouer le monde de la k-pop est quelque chose qui ne m’est pas inconnu. J’adore lire les histoires qui touchent de près ou de loin à ce sujet, toutefois, découvrir tout ces jugements que les autres ont l’un ou l’autre… Je n’arrive pas à m’habituer à cela. Étant contingenté, est-ce pour cette raison que la méchanceté est gratuite ? J’en doute, c’est beaucoup plus précis que ça.

UN AUTEUR QUI CONNAÎT SA THÉMATIQUE PRINCIPALE…

Quoi qu’il en soit, je trouve que Stephan Lee avait une belle conscience de son sujet principal. À travers ses mots, il nous apprend les codes de la K-pop, que ce soit au niveau du monde de la mode ou de la musique. Et il faut dire que la culture coréenne a des critères plutôt élevés. D’autant plus que si on veut être considéré avec respect dans ces nombreux environnements, il faut pratiquement entrer dans le moule de la société, soit de se former parfaitement selon les consignes.

Dans « K-pop confidentiel », on fait la connaissance de Candace, une jeune femme de seize ans d’origine coréano-américaine. Fan de la K-Pop et plus particulièrement de SLK, un groupe de musique dont l’influence s’étend partout dans le monde. Ainsi, lorsque la maison de disques décide de faire passer des auditions afin de dénicher de nouveaux talents artistiques, Candace et ses meilleurs amis, Imani et Ethan, n’hésitent pas à passer l’action.

Alors, quand Candace apprend qu’elle est sélectionnée, elle est invitée à séjourner à Séoul en Corée pour y faire un stage de formation. Qui sait, deviendra-t-elle une idole auprès de plusieurs individus ?! Après certaines disputes et négociations avec ses parents, Candace réussi à les faire craquer. Heureuse de savoir qu’elle partira à Séoul en compagnie de sa mère, la jeune femme ne verra que plus tard qu’il ne faut jamais se fiez aux apparences.

Arriver sur les lieux, c’est à ce moment que Candace prend conscience de la véritable réalité de la situation, que ce qu’elle fantasmait est loin de ce qui se présente sous ses yeux. Que le quotidien des apprentis est une vision tout à fait différente de ce qu’ils essaient de changer.

LE REVERS DE LA K-POP…

À travers ses mots, Stephan Lee aborde de plusieurs concepts assez déroutants. En effet, il est possible d’y trouver le harcèlement, la vision parfaite de la beauté. Sans compter qu’il y a aussi le suicide, qui est une conséquence des mauvaises conditions de travail et du terrible acharnement mental, et la misogynie latente, qui correspond à la destruction d’une carrière d’une personne de sexe féminin au lieu celle de l’individu masculin (les raisons peuvent être n’importe quoi, comme une rupture amoureuse).

Quant au style d’écriture de l’auteur, il est fluide, mais moins addictif que je l’aurai su. En soi, je me suis tout de même accroché au roman, car je voulais avoir le fin de mot de cette histoire. C’était un peu difficile de se remettre dans le jus après un arrêt de lecture. Toutefois, c’est juste un détail. Derrière toutes ces lignes, l’auteur essai de nous transmettre plusieurs messages de fond.

Un dernier mot ?

En somme, « K-Pop Confidentiel » est une œuvre littéraire qui vaut quand même le détour, malgré sa calligraphie peu attrayante. Pourtant, c’est un avis personnel, si vous voulez le découvrir à votre tour, allez-y. Un livre qui nous illustre le revers de l’univers rempli de paillettes de la société coréenne. Des concepts bouleversants sont abordés nous permettant ainsi de voir les masques craqués des personnages. Il va de soi que je vous conseille cette lecture, j’espère qu’elle vous plaira.

#Sara 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s