Chronique sur Nos invisibles blessures de Céline Musmeaux

Nos invisibles blessures

Note : 12,5/10

« Un gars comme toi, c’est précieux. Cet amour c’est un remède contre nos invisibles blessures. Donc, moi aussi, je veux te soigner de tes plaies… »

Lisa

Résumé : « Il y a des combats invisibles qui laissent des blessures bien réelles…

Lisa n’est pas populaire. Toujours à l’écart, elle souffre en silence du mal qui la ronge depuis l’enfance. D’une santé fragile, elle cumule les handicaps, ce que les autres ne manquent pas de lui faire remarquer par des reproches et des moqueries.

Pourtant, Lisa combat la maladie. Derrière son visage blafard se cache une jeune fille qui lutte contre son propre corps et qui cherche à s’en sortir coûte que coûte.

Alors qu’elle vient de faire un énième malaise en cours de sport, Lisa fait la rencontre de Harry, un élève d’une autre classe. Elle s’est évanouie, il s’est battu. Elle se sent faible, il se sent fort. Deux adolescents au parcours différent, mais qui seront peut-être amenés à se recroiser à l’infirmerie. En tout cas, Lisa en est convaincue après les quelques mots qu’ils se sont échangés… »

Mon Avis

Pour commencer, je remercie chaudement NYMPHALIS, mon partenaire littéraire, pour l’envoi de ce service presse ainsi que de leur confiance en moi et en mon blogue.

Ce mois-ci, Céline Musmeaux nous a concocté un roman qui illustre, d’une manière plus qu’évidente, ce qu’elle a vécu. « Nos invisibles blessures » est une histoire qui a été perfectionné par ses doigts de fée, mais qui rassemble également des bouts de sa vie et de ce qu’elle a ressenti dans ces moments précis où les mots peuvent trancher un cœur qui souffre déjà.

DES THÉMATIQUE CRIANTES DE SOUFFRANCE…

À travers les lignes, l’écrivaine nous emporte au cœur de certains sujets dont la densité peut être plus lourde à porter et à supporter. Effectivement, les émotions n’ont ABSOLUMENT pas été négligé. Il faut dire que lorsqu’on se plonge au sein d’un récit où la maladie et le harcèlement scolaire y est démontrer. D’autant plus qu’il est possible d’autres concepts comme la question des premiers amours, l’ultime quête de soi, la violence physique et le questionnement par rapport à notre place dans la société actuelle.

Dans « Nos invisibles blessures », on fait la connaissance de Lisa, une jeune femme de dix-sept ans qui est atteinte d’une maladie qui s’attaque à ses intestins et qui devient plus nombreuse lorsqu’elle commence à stresser. À chaque jour, ces crises plus violentes que jamais noircissent son existence. En effet, le fait qu’elle ait cette maladie l’oblige souvent à aller aux toilettes… Malheureusement à cause de cela tous les élèves se moquent d’elle en lui attribuant un surnom plus désobligeant et irrespectueux.

Par conséquent, Lisa n’a plus confiance ni en elle ni en personne. Vivant en solitaire, elle est souvent prise pour cible par les autres étudiants de son établissement scolaire. Harry est empli de colère depuis cet accident qui a amené sa sœur à être dans le coma. Ne pouvant rien faire pour modifie ce fait, il ne cesse de culpabiliser et de défouler physiquement sur tout ce qui bouge.

Leur rencontre était-elle le fruit du hasard ou du destin ? Ils ne sont jamais vu, toutefois dès le premier regard, ils vont se reconnaître dans les yeux de l’un et de l’autre. Alors qu’une essaie de toute ses forces de le soutenir et de lui apporter la paix intérieure, l’autre désire plus que tout lui redonner ce qu’elle a perdu. Sa confiance en elle. Feront-ils assez preuve de détermination ou les obstacles auront-ils raison de leur amour ?

UN ÉQUILIBRE À LA FOIS DOUX ET REMPLI DE PROMESSES…

En soi, la romance entre Lisa et Harry apporte une bonne touche d’amour à la violence physique et psychologique dont le roman est pourvu. Une belle stabilité ! Sans aucun doute, j’ai été touché par le lien indestructible qui unit Lisa et Harry. Tous les deux sont pourvus de blessures émotionnelles, d’un lourd passé et pourtant lorsqu’ils sont ensemble, c’est comme s’ils voyaient la lumière au bout du tunnel. C’est comme s’ils acceptaient leurs imperfections. Qu’ils prenaient la décision d’avancer vers ce futur qui les attends à bras ouverts.

Concernant la plume d’écriture de Céline Musmeaux, elle est addictive et à la fois savoureuse à découvrir. Bouquiner les récits de cette auteure, c’est comme se faire plaisir avec des de grosses gourmandises. Étant des courts chapitres, on se laisse facilement immerger dans les pages suivantes, jusqu’à ce que finalement on arrive à la toute fin.

Un dernier mot ?

En conclusion, « Nos invisibles blessures » est une œuvre littéraire qui comporte des pensées plus qu’intéressantes. Étant d’actualité, elles méritent d’être connu aux yeux de tous. Ainsi, par le biais de Lisa et Harry, Céline Musmeaux amène cette certaine forme de légèreté dont elle a le secret. « Nos invisibles blessures » est un livre qui porte également sur l’espoir, malgré les sombres idéaux. Une calligraphie plus que délicieuse. J’aime retrouver ce cocktail d’ombre, de sensibilité et de positivité à chaque mois. Il va de soi que je vous conseille cette lecture, j’espère qu’elle vous plaira autant qu’elle m’a plu.

#Sara

2 commentaires sur « Chronique sur Nos invisibles blessures de Céline Musmeaux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s