Chronique sur Julianne et Jazz tome 1 : En piste de Chantale D’Amours

Julianne et Jazz tome 1

Note : 10/10

« Dans un élan de tendresse, elle passe ses longs doigts dans mes cheveux, mais je reste immobile comme une statue de pierre.

– Tu lui ressembles, tu sais. À ton père… Il avait beaucoup de caractère, lui aussi. Et quand il était temps de défendre ses convictions, ouf ! Il ne passait pas par quatre chemins. Il fonçait tête baissée en se servant parfois du pouvoir persuasif de ses beaux yeux verts… Tu en as de la chance, d’avoir le même regard que lui. C’est un atout lorsque l’on sait s’en servir à bon escient.

C’est la première fois qu’elle me parle ainsi de mon père. À demi apaisée, je détourne la tête pour regarder ma mère qui feint un sourire aimant. À voir son visage rougi, elle aussi a versé quelques larmes.

– J’ai bien réfléchi, ma puce, et tu as raison. C’est important que tu vives tes propres expériences. Mais tu dois comprendre que ton père me manque horriblement depuis son décès et s’il fallait que je te perde aussi, j’en mourrais. Cependant, te tenir loin des chevaux n’est pas ce qu’il aurait voulu.

Soudainement remplie d’espoir, je me hisse sur un coude, clignant des paupières pour évacuer mes larmes.

– Es… Es-tu en train de me dire que tu acceptes ?

– Tu peux appeler ta grand-mère pour qu’elle vienne te chercher, confirme-t-elle avant de lever son index en l’air. Mais, à deux conditions. Tu devras te montrer EXTRÊMEMENT prudente et tu devras me promettre de m’appeler TOUS… LES… SOIRS, sans aucune exception ! Sinon, tu reviens ici sur-le-champ ! »

Julianne & sa mère

Résumé : « Quand elle apprend que sa meilleure amie sera absente tout lété, Julianne, 12 ans, a une idée de génie : passer ses vacances à la campagne, chez sa grand-mère qui dirige un centre équestre.

Lui, c’est Jazz Manouche, m’informe mamie en s’arrêtant devant un imposant cheval brun. C’est un nouveau pensionnaire.

— Qu’est-ce qu’il est beau ! Je peux le flatter ?

— Bien entendu !

Je m’approche lentement et, alors que je crois qu’il avance la tête pour me flairer, je le vois prendre une énorme bouchée dans ma pomme.

— Ehhh !

— Jazz est très gourmand, précise ma grand-mère. Si tu veux qu’il devienne ton ami, apporte-lui des gâteries tous les jours et il sera le plus fidèle compagnon que tu n’auras jamais eu.

À peine le morceau de pomme est-il avalé que Jazz est déjà en train de fouiller intensément mes cheveux pour chercher de la nourriture supplémentaire.

— Ça chatouille ! dis-je en lui caressant la crinière. Moi aussi, je suis contente de faire ta connaissance… »

Mon Avis

Avant tout, je remercie Chantale D’Amours d’avoir pris le temps de m’écrire une petite dédicace, malgré l’achalandage qu’entraîne le Salon du livre de Montréal.

Je ne vous cacherai pas que la calligraphie de Chantale D’amours ne m’est pas tout à fait inconnue. Le premier roman que j’ai lu de cette auteure m’a tellement chamboulé à seulement la moitié de l’histoire que je l’ai mis de côté. Mais, je compte bien m’y remettre, je suis désormais à bloc et prête à toutes éventualités. Rire. Lors de ma lecture de « En piste », j’ai été agréablement surprise de retrouver la notation de Chantale, malgré le fait que le genre littéraire soit diablement opposé.

UNE MERVEILLEUSE SYMBIOSE ENTRE UNE ADOLESCENTE ET UN CHEVAL…

Comme un coup de foudre, Julianne et Jazz sont devenu instantanément des amis proches. Il faut dire que ce genre de chose n’arrive que très rarement. Sans aucun doute, le lien qui unit Julianne et Jazz est indestructible et éternel. Si vous voulez mon avis, « En piste » aborde également de plusieurs thématiques importantes telles que le respect, la détermination, motivation et la rigueur.

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de Julianne, une jeune fille qui à la suite du dernier jour de son année scolaire, à l’école primaire, rêve de profiter de sa passion durant des heures et des heures. Galoper à cheval est ce qu’elle souhaite le plus au monde, cependant, son désir lui est interdit. Pourquoi sa mère ne parvient pas à s’accepter ce qu’elle veut ? Alors, quand la meilleure amie de Julianne part en Ontario pour les vacances d’été, la jeune adolescente se retrouve toute seule et sans aucun plan de secours. Tout ce qu’elle avait prévu est subitement tombé à l’eau.

Ainsi, lorsque Julianne se souvient que sa grand-mère est la propriétaire d’un ranch où vit plusieurs chevaux, elle se met à espérer. Néanmoins, ça c’était avant que sa mère décide de lui refuser ce plaisir, au risque de la perdre comme elle n’a pas pu sauver son mari, le père de Julianne. Prenant conscience des intentions de son enfant, elle prend la décision de laisser la jeune adolescente, mais à deux conditions. Julianne saura-t-elle les respecter ? Et si lors de son séjour chez sa grand-mère, elle faisait la rencontre de Jazz, un nouveau cheval aussi farouche qu’intrépide. Comme on dit, les deux esprits se rencontrent.

Alors qu’une belle relation amicale s’installe entre Julianne et Jazz, la jeune fille fera également la connaissance d’Adam, le fils du palefrenier. Et si des sentiments amoureux se développaient entre eux ? Seront-ils plus que des amis ou passeront-ils le cap ?

En ce qui concerne la plume d’écriture de Chantale D’Amours, elle est fluide et addictive. On se laisse facilement entraîner dans cette littérature jeunesse où le sens de l’amitié amicale et familiale sont mis en avant. « En piste » est une histoire captivante qui regorge de plusieurs moments cocasses et touchants.

J’ai tellement adoré ce premier tome que je l’ai dévoré aussitôt. L’auteure, par le biais de ces lignes, parvient à nous démontrer des valeurs importantes dans la société actuelle aussi bien chez les adultes que les adolescents.

UNE INTERLOCUTRICE ATTACHANTE…

Julianne est un personnage dont je me suis beaucoup intéressé. D’un tempérament rebelle, mais doux, la jeune adolescente est tout aussi déterminé à exaucer son plus grand rêve. Elle n’hésite pas à regarder droit devant elle et à affronter le regard des autres portés directement sur sa personne. De plus, Julianne va aussi en apprendre plus sur son père, celui dont elle connaît à peine, par l’intermédiaire du journal intime de sa mère trouvé dans l’ancienne chambre de celle-ci.

Et entre Adam et Julianne, j’ai hâte de lire la suite afin de savoir ce qu’il va se passer pour ces deux-là. Dis comme ça, ils seraient adorable ensemble. Awwnn… J’imagine déjà ! Rire.

Un dernier mot ?

Finalement, « En piste » est un bouquin qui peut être lu par des personnes plus jeune ou plus vieille. Un protagoniste tout aussi ensorcelant que son récit et je ne vous parle pas des drôles expressions qui lui passent par la tête. Rire. Des idéaux symboliques parfaitement bien détaillées et soutenues. J’ai été conquis de la première à la dernière page. Unique, le style d’écriture de Chantale apporte une touche de douceur et de réconfort. Il va de soi que je vous conseille ce premier opus, j’espère qu’il vous plaira autant qu’il m’a plu. Pour ma part, je vais vite me laisser tenter par la trilogie « Délivrance ».

#Sara

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s