Chronique sur The Vanishing Girl tome 1 de Laura Thalassa

The Vanishing Girl

Note : 9/10 

« — Pourrais-tu m’aimer ? demanda-t-il finalement.  

Quoi ? C’était ça le secret qu’il voulait connaître ?  

— Qu’est-ce que c’est que cette question ?  

— Une question toute simple.  

— Je ne pense pas que ça compte comme un secret, dis-je en étudiant soigneusement les vrilles formées par ses cheveux humides tombant sur son front, et le léger renfoncement de ses fossettes quand elles daignaient faire leur apparition.  

— Bien sûr que ça compte, dit-il. Ce n’est pas quelque chose que tu irais raconter à tout le monde, c’est donc un secret.  

Un secret émotionnel – voilà ce qu’il voulait de moi. Et d’après mon expérience, c’étaient toujours les plus difficiles à partager.  

— Choisis autre chose, repris-je.  

— Non. C’est le secret que tu dois me révéler.  

Je me concentrai de nouveau sur son visage. Un coin de sa bouche était relevé, une fossette exposée. Malgré son air d’insouciance, il était sérieux.  

J’étais une femme de parole ; je répondrais donc à sa question, même si je détestais me sentir aussi vulnérable.  

Pourrais-je aimer Caden ? Je retournai la question dans mon esprit.  

Ma main erra vers le bas et je sentis la peau rêche de ses cicatrices, son ventre qui se contractait sous mes doigts. Il avait mené une vie violente, il était arrogant et protecteur jusqu’à m’exaspérer… et il était le seul homme de ma connaissance qui m’avait défiée de toutes les façons possibles. Il était mon égal. Je croisai son regard.  

— Facilement. Je pourrais facilement t’aimer.  

Les mots me brûlèrent en franchissant mes lèvres. Les secrets émotionnels restaient informulés parce qu’ils changeaient la donne. Son regard était chargé d’intensité.  

— Mon Dieu, j’espérais que tu dirais ça.  

Puis il se pencha et m’embrassa. » 

Ember & Caden 

Résumé : « Chaque nuit, après s’être endormie, Ember Pierce disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger dans une ville inconnue ou dans la chambre d’un garçon qui la fait craquer. Après dix minutes, son temps écoulé, elle retourne dans son lit. C’est un secret qu’elle a réussi à conserver pendant ces cinq dernières années. Mais, maintenant, quelqu’un d’autre est au courant.  

Une semaine après son dix-huitième anniversaire, un garçon superbe, Caden Hawthorne, la kidnappe et la livre au gouvernement avant de disparaître sous ses yeux. Ember comprend alors deux choses : elle n’est pas seule et les gens comme elle – les téléporteurs – sont utilisés comme une arme.  

Expédiée dans un camp d’entraînement quasi militaire, Ember découvre qu’on lui a affecté Caden comme partenaire. Ils doivent désormais travailler main dans la main lors de missions de téléportation pour le gouvernement, toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember compte retrouver sa liberté et elle se rapproche de Caden, qui semble détenir la clef qui la fera sortir de cette prison. Si elle parvient à rester en vie ! »  

Mon Avis 

Avant tout, je remercie Michel Lafon Canada, mon partenaire littéraire, pour l’envoi de ce service presse.  

Je vous avoue que je ne savais pas réellement à quoi m’attendre lorsque j’ai commencé ma lecture. En effet, la science-fiction n’est pas un genre littéraire que je privilégie souvent, car les détails et l’histoire ne correspondent pas vraiment à mes attentes. Donc, c’est très rare… Mais, il m’arrive de faire quelques exceptions et c’est littéralement sur le résumé et la couverture que je me repose afin de décider ou non. Je me situe souvent en territoire inconnu lorsque je lis ce type de bouquins.  

Pourtant, j’ai quand même décidé de laisser une chance à « The Vanishing Girl » et je dois dire que je suis assez contente de l’avoir fait. Malgré quelques imperfections, j’ai trouvé que c’était une bonne dystopie à découvrir. Il faut savoir qu’il ne faut pas se fier aux apparences. En effet, étant classé dans la littérature jeunesse pour les jeunes d’au moins douze ans et plus, cette histoire contient des scènes érotiques et un certain langage cru. J’étais assez surprise, je dois dire, quelque peu déstabilisé, puis je me suis rendu compte que finalement, ces deux détails pourraient sans hésiter former des points positifs.  

Rire…, je vous vois venir avec vos questions. À vrai dire, je trouve que cela apporte une grande dose de profondeur à l’histoire, aux nombreuses situations dangereuses et au couple principal. Du pourquoi du comment, ça sera à vous de le découvrir. Mais, que voulez-vous, n’est-ce pas ce qui fait de « The Vanishing Girl » un bon premier tome ?  

Comme je vous l’ai dit plus haut, ne vous fier pas aux apparences. Dans ce récit, celles-ci sont trompeuses.  

Dans « The Vanishing Girl », nous faisons la connaissance d’Ember, une jeune femme de dix-sept ans qui possède un don incroyable. En effet, lorsqu’elle se plonge dans un sommeil profond, Ember a la capacité de se téléporter pendant dix minutes. N’ayant pas de contrôle, elle se retrouve souvent dans des lieux inconnus qui peuvent mettre sa vie en danger. Ainsi, quand son temps est écoulé, Ember retourne dans son lit. Son pouvoir est un secret qu’elle garde pour elle depuis son adolescence, jusqu’au jour où la journée de ses dix-huit ans des mystérieuses personnes découvre la vérité. C’est à l‘aide de sa mère que la jeune femme comprend ce qu’elle est réellement. En effet, ne pouvant pas concevoir d’enfants, ses parents ont fait appel à un programme gouvernemental qui permettent à des couples d’enfanter. Toutefois, rien n’est jamais rien donné gratuitement, n’est-ce pas ? 

Apeurée, Ember prend la décision de fuir aussi loin que possible, mais malheureusement elle est prise en chasse par ces hommes en noir. Alors qu’elle croyait être tiré d’affaire, la jeune femme se heurte à un garçon de son âge qui souhaite la livrer au gouvernement. C’est à cet instant qu’Ember comprend qu’elle n’est pas la seule à avoir ce don particulier et les raisons qui ont poussées les membres du gouvernement à créer la téléportation. Pourquoi ? Et à quoi sert tous ces entraînements intensifs ? Bien décider à redevenir maître de sa vie, Ember essaie de planifier quelques stratégies afin de fuir, mais pour cela, elle aura besoin de l’aide de Caden. Peut-elle lui faire confiance sachant sa loyauté envers le gouvernement ? Alors, quand Ember commence à ressentir des sentiments amoureux pour ce jeune homme au charme ravageur et attirant, elle hésite à lui en faire part. Et si Caden et Ember étaient en fait des pions sur un grand échiquier ? Et si leur liaison amoureuse était écrite depuis le début ? Un plan machiavélique du gouvernement ? 

Concernant la plume d’écriture de l’auteure, je l’ai trouvé addictive. Dès les premières pages, on est entraîné dans une intrigue intéressante. Happé par l’histoire, les feuilles défilaient à vue d’œil tout comme les chapitres. Vous l’aurez compris, « The Vanishing Girl » est une dystopie que j’ai bien aimée. De plus, j’avoue que le côté téléportation, c’est une caractéristique assez originale. Je n’ai jamais vu dans aucun des romans que je lis.  

Sans compter que les rebondissements de cessent de s’accumuler les uns par-dessus les autres. Aussi, on y découvre également les nombreux secrets du gouvernement, que celui-ci essai de dissimuler aux yeux de tous, qui concernent Ember et Caden. Alors, au niveau des protagonistes, j’ai aimé leur évolution psychologique tout au long de ma lecture, car je ne vous cache pas qu’au début, Ember me mettait quelque peu en colère. Un peu trop naive à mon goût, elle acceptait tout et n’importe quoi sans se poser de questions. Par chance, son tempérament a radicalement changé lorsqu’elle a commencé son entraînement et à voir que beaucoup de choses ne semblait vraiment pas net.   

Caden, Caden, mon cher Caden… Il est incroyable, protecteur et charmeur tout en ayant une bonne bouchée d’arrogance. Mais, ayant grandi et étant été conditionné dans ce milieu militaire, on se demande si ce qu’il éprouve est vrai ou est-ce seulement une stratégie afin qu’Ember tombe amoureuse de lui, vous comprenez ? Néanmoins, cela sera à vous de le découvrir… Rire.  

Un dernier mot ?   

Finalement, c’est une œuvre littéraire qui mérite sa chance, malgré les critiques mitigées qu’elle a reçues. À vous de vous faire votre propre opinion. En outre, plus les chapitres défilaient et plus, on pouvait apercevoir ce qui clochait et ce que les membres du gouvernement avaient en tête. « The Vanishing Girl » était une lecture explosive et captivante à bouquiner. À travers les lignes, j’ai vécu une superbe aventure. Celle-ci ne fait que grandir au court de cette histoire et plus on avance et plus on a envie de découvrir ce qui va se dérouler ensuite. Elle nous laisse vraiment aucun répit. Il va sans dire que je vous conseille ce premier opus. Pour ma part, après cette conclusion choquante, je compte bien lire la suite afin de savoir ce qu’il va se passer pour Ember et Caden.  

#Sara

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s