Chronique sur Corps et Âmes de Marjorie D. Lafond

Corps et ame

Note : 8/10 

« J’ai fait un rêve la nuit dernière. Le parfum troublant de l’homme qui s’avançait dans l’ombre avait quelque chose de familier. Tout au fond de moi vibrait cette sensation que je n’avais pas ressentie depuis des lustres.  

Je n’ai pas tout de suite compris de qui il s’agissait. Ça m’a pris du temps avant de piger. Des heures après mon pénible réveil. Pourtant, quelques années plus tôt, des rêves de lui, j’en faisais tout le temps.  

Ce regard verdoyant et lumineux me coupait le souffle dans la pénombre de la pièce floue. L’effet saisissant de ses doigts effleurant ma main, puis sa paume chaude et enveloppante sur ma joue. Sa respiration, presque un gémissement, était une lamentation née du désir de me toucher. 

À la flamme d’une bougie comme seule source de luminosité se révélait à mes yeux une bouche dont je percevais la forme charnue, bien pleine. Ces lèvres invitantes, je pouvais sentir leur chaleur tellement elles étaient près, à l’orée des miennes. Le souffle ardent de l’homme était sur le point de s’entremêler au mien. 

L’atmosphère tout autour de nous… décidément insondable. Obscure, pour ne pas dire lugubre, mais ô combien attirante. Envoûtante. Comment l’esprit avait-il la capacité de rendre un moment virtuel aussi vrai, si empreint de réalisme ? Pourtant, le vaporeux de l’endroit aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Sauf que les sensations sillonnant mon corps à ce moment de la nuit avaient tout de réel. Sans l’ombre d’un doute, l’attraction entre nos deux corps était palpable. Cette tension démesurée que je m’apprêtais à calmer… Puis cette immense frustration au réveil… malheureusement bien réelle, elle aussi. Il s’agissait assurément de l’un de ces songes pour lesquels l’esprit se bat corps et âme afin de ne jamais s’en extraire. » 

Raphaëlle  

Résumé : « Une irrépressible attirance… une passion sous influence  

Après des années de tourmente, de folies et d’excès à Montréal, Raphaëlle Lacroix est revenue s’installer à Saint-Sauveur, sa ville natale, où elle a déniché un travail d’aide-bibliothécaire. Rêveuse et en quête de sérénité, elle se dit très satisfaite de sa nouvelle vie rangée dans laquelle elle a troqué la compagnie des bad boys pour celle des livres.  

Un soir d’été, elle croit reconnaître parmi les passants Arnaud Laflamme, un ami d’enfance qui s’était mystérieusement volatilisé du jour au lendemain. Avant qu’elle ait le temps de l’interpeller, il s’évanouit dans la foule. Raphaëlle entreprend alors des recherches pour retracer celui qui éveille en elle des souvenirs passionnés.  

Mais c’est un véritable étranger qu’elle retrouvera : Arnaud, qui se fait désormais appeler Hayden, a complètement transformé son existence. Raphaëlle découvrira que l’homme qui exerce sur elle une irrésistible attirance a également toute une communauté sous son influence.  

À cette femme qui avait choisi de se réfugier dans une bulle sécurisante, Hayden offrira-t-il une occasion de se réinventer ou, au contraire, de sombrer dans une profonde noirceur ? Se donner corps et âme en amour peut se révéler un pari risqué… » 

 Mon Avis 

Avant tout, je remercie chaudement Marjorie D. Lafond pour l’envoi du roman ainsi que de sa confiance en moi et envers mon blogue.  

Je dois vous avouer que “ Corps et Âmes ” est une histoire hors du commun. En effet, très peu d’auteur(e)s osent aborder le sujet de la religion dans leurs écrits. Allez savoir pourquoi ?! Toutefois, Marjorie parvient parfaitement à nous décrire les communautés religieuses, voir même secte, et tout ce qui tourne autour de celles-ci. 

Au début, je ne savais pas à quoi m’attendre avant de commencer “ Corps et Âmes ”, j’étais sceptique, car après avoir vu de nombreux films sur cette idée, disons qu’elle ne fait partie de mes préférées. Honnêtement, je n’étais pas certaine si j’allais apprécier ou non. Néanmoins, l’écrivaine réussit à retranscrire les situations et les péripéties avec audace.  

Un bon récit à se mettre sous la dent ! 

Dans “ Corps et Âmes ”, on fait la connaissance de Raphaëlle qui, après de longues années de tourmente, revient dans sa ville natale. Ayant trouvé un emploi dans une bibliothèque, elle essaie de vivre une vie paisible, malgré son passé antérieur. À cause de cela, la jeune femme a changé radicalement de tempérament avant qu’il ne soit trop tard. Alors qu’elle vient à peine de revenir à Saint-Sauveur qu’elle y découvre un fantôme de son passé : Arnaud. Un homme dont elle était amoureuse, mais qui s’est volatilisé, sans lui avoir donné de nouvelles, comme par magie. Pourquoi que s’est-il passé pour qu’Arnaud agisse ainsi ?  

Lors de leur deuxième rencontre, elle y trouve une nouvelle personnalité, un nouvel homme. Se faisant désormais appeler Hayden, il est le chef d’une communauté religieuse. L’attirance qu’elle ressentait autrefois pour lui n’a définitivement pas changée. Et si au côté et aux contacts d’Hayden, Raphaëlle se redécouvre physiquement et émotionnellement ? La jeune femme l’acceptera-t-il comme il est ? Hayden plongera-t-il de nouveau Raphaëlle dans cette bulle de passion et de sensualité qu’était autrefois leur relation ? Ou au contraire, l’enfermera-t-il dans une cage remplie de noirceur et d’horreur.  

À travers ce bouquin, l’auteure nous offre des protagonistes fascinants et charismatiques. On se laisse facilement charmer par Raphaëlle et Hayden. En ce qui concerne le style d’écriture de l’écrivain, il est fluide et addictif. Sans compter que les scènes érotiques sont décrites avec beaucoup de frénésie et de sensualité. En lisant, on y perçoit Hayden, un personnage masculin très attirant, mais dangereux. Également enraciné dans sa communauté religieuse, on a l’impression de voir deux tempéraments dans un seul corps.  

Sans aucun doute, “ Corps et Âmes ” est une histoire qui nous remet en question. Perplexe, on se demande ce qu’on ferait si on serait à la place de Raphaëlle. Bien évidemment, il m’arrivait de me poser certaines questions sur moi et ma vie. D’après moi, ce roman nous permet certainement de nous accepter tel qu’on est, avec ou sans cicatrices, et à ne pas se fier aux apparences.  

Puis, les pages défilent rapidement sans qu’on ne s’en rende compte. Dès qu’on pose les yeux sur les premières lignes, on entre directement dans le vif du sujet.  

Un dernier mot ?  

Tout compte fait, “ Corps et Âmes ” est un bouquin que j’ai apprécié. Aussi, j’ai adoré lire la calligraphie de Marjorie D. Lafond, elle est vraiment ensorcelante à découvrir au fil des pages. Rapidement, les chapitres filent comme une voiture sur l’autoroute. Avec culot, l’écrivaine illustre un thème de la société qui est peu évoquer. Il va de soit que je vous conseille ce récit, j’espère qu’il vous plaira autant qu’il m’a plu. Pour ma part, c’est certain que je vais découvrir les autres parutions de Marjorie.  

#Sara

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s