Chronique sur L’appart de ma nouvelle vie de Catherine Bourgault

L'appart de ma nouvelle vie

Note : 13/10 

 “ — Allô !  

Après trois tentatives, je constate que c’est voué à l’échec. Alors, je fais un bond pour atterrir entre lui et l’écran. Il retire sèchement ses écouteurs.   

— Eh ! s’écrie-t-il. Tu m’as fait perdre la partie !  

Je hausse les épaules. Je pense que je souris un peu aussi. L’ambiance est tellement différente de celle d’où je viens ! Pour moi, ici, c’est une autre planète. Mais je reviens vite sur Terre en constatant que le gars devant moi est baraqué. Vraiment baraqué. Je n’ai jamais vu un cou aussi musclé. Il a l’air si imposant assis sur le divan que je n’ose pas imaginer ce que ce sera une fois debout. Je place mes mains en porte-voix pour me faire entendre dans ce chaos.  

 — Désolée ! Je cherche celles qui habitent ici.  

Il croise les bras avec un sourire baveux. Il me regarde de la tête aux pieds, mouillée jusqu’aux os, à dégouliner sur le plancher. Ses cheveux blonds font des pics dans tous les sens comme si quelqu’un l’avait décoiffé. Je rêve d’avoir des mèches de cette couleur, aussi pâle que le blé.  

 — J’habite ici, me répond-il, amusé. T’es venue voir Will ?  

Je fronce les sourcils. J’ai mal noté l’adresse ou quoi ? Je fouille dans mes poches, mais le bout de papier s’est transformé en une sorte de pâte gluante. Dégueulasse. Avec mon cellulaire, on aurait vite trouvé cette information cruciale, mais je l’ai balancé dans une poubelle avant de monter dans le train. 

— On m’a pourtant assuré que les appartements n’étaient pas mixtes quand j’ai réservé sur Internet.  

Ils le sont pas, dit-il, se délectant de la crise de nerfs que je suis à deux doigts de faire.  

— OK ! Je suis au mauvais endroit… 

Je retourne sur mes pas, mais le gars se lève d’un bond. J’avais raison, il est encore plus impressionnant une fois debout. Il me domine de toute sa hauteur. Ses épaules sont larges. Je suis certaine qu’il pourrait me soulever d’une seule main. 

— C’est quoi ton nom ? On attend un Maxim…  

— Bingo ! C’est moi. 

Je me prends la tête à deux mains. Encore et toujours le même combat : « Bonjour, c’est pour confirmer le rendez-vous de M. Maxim Miller. » Mes parents étaient rebelles, dans le genre : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Appelons notre fille Maxim et notre fils Morgan ! » Les gens mélangeaient toujours nos prénoms quand nous étions petits. À l’âge de cinq et huit ans, mon frère et moi avions revendiqué un changement de nom. Nos parents avaient rigolé en nous expliquant qu’user d’un peu d’originalité mettait du piquant dans la vie et nous démarquait des autres. Suis-je donc étonnée qu’une erreur se soit glissée lorsqu’ils ont reçu mon formulaire pour la location de la chambre ? Il me suffit de jeter un regard circulaire à la pièce pour comprendre qu’il n’y a aucune présence féminine ici. Plusieurs caisses de bière vides sont empilées dans un coin. Des CD de jeux vidéo sont éparpillés par terre. Un calendrier de filles en tenues légères est figé au mois de juillet, alors que nous sommes en septembre.  

— Wow ! C’est une belle surprise ! se bidonne le mec en me considérant comme sa nouvelle coloc. 

Je roule les yeux sans le trouver drôle. Ça veut dire que je devrai redescendre l’escalier avec mes valises et essayer de contacter le responsable pour lui faire part du problème. La musique provenant de la chambre du fond s’arrête d’un coup. Enfin ! Le silence est un soulagement. Nous pourrons arrêter de crier pour nous comprendre. Une porte dans le couloir s’ouvre en trombe et un gars en sort d’un pas pressé. Ses cheveux sont si noirs qu’ils ont presque un reflet bleuté sous la lumière. Il n’a même pas l’air de se rendre compte que nous sommes là. Il attrape les clés abandonnées sur la table et glisse ses pieds nus dans ses chaussures sans prendre la peine de défaire les lacets. Il frappe un coup sec et précis contre le sol pour y faire entrer ses talons, puis il s’en va sans nous regarder. Le gars aux bras de lutteur me dévisage avec des yeux rieurs.   

— C’était Will.  

Sympathique. ” 

Maxim, Nick & Will 

 Résumé : “ Quand Maxim plaque tout pour fuir son passé trouble, elle loue une chambre sur Internet en espérant que l’endroit ne lui réserve pas trop de mauvaises surprises. Quinze heures de train plus tard, elle ne s’attend pas à débarquer dans un appart habité par deux hommes. Tant pis, la jeune femme restera ici jusqu’à ce qu’elle trouve mieux.  

Heureusement, l’un des occupants se montre sympathique et accueillant. L’autre, William, est plus discret et posé. Il travaille de nuit comme DJ dans un bar et dort le jour. Tantôt inquiétant et ténébreux, tantôt intrigant et attirant, il la bouleverse et la subjugue à la fois.  

Alors qu’ils s’apprivoisent l’un l’autre, Will couve Maxim avec un zèle étouffant. Hors de question pour elle de revivre l’enfer d’un gars jaloux qui la suit partout. Mais son mystérieux coloc est-il vraiment si possessif ? A-t-il une autre raison de vouloir mettre Maxim dans une bulle de verre ?  

De lourds secrets se dévoilent derrière les portes de l’appart. Est-ce possible d’y entrer sans y laisser son cœur ? ” 

Mon Avis 

Avant de commencer, je remercie Nadia, de chez Québec Loisirs, pour l’envoi de ce service presse ainsi que de sa confiance. 

OUF, mais quelle bombe atomique ! Un vrai champignon nucléaire… Rire. Sans blague, ce roman est définitivement un coup de cœur. Ayant découvert Catherine Bourgault, je ne que vous conseillez de lire les histoires de cette talentueuse auteure québécoise. “ L’appart de ma nouvelle vie ” est un récit bouleversant tout en étant intense.  

Au niveau des protagonistes principaux, ceux-ci sont fascinants à suivre. En effet, au fur et à mesure, on apprend à les connaître et à les aimer. Ils possèdent tous un soupçon d’originalité. Sans compter que Maxim et Will ont tous les deux vécu un passé douloureux qui les rend vulnérable. Malgré cela, ils prennent tout de même l’initiative de chercher une certaine force intérieure ou une raison valable qui leur permettra de rebondir dans la vie. À mes yeux, ce détail les rend extraordinaire.  

Dans “ L’appart de ma nouvelle vie ”, on fait la connaissance de Maxim, une jeune femme qui décide de s’enfuir, sur un coup de tête, loin de sa vie antérieure et de son paternel. Elle s’envole donc vers San Francisco afin de refaire complètement son quotidien. Mais pour cela, elle doit d’abord commencer par trouver une place où se loger… C’est à l’aide d’une petite annonce via internet qu’elle va finalement un appartement, mais malheureusement, tout ne se passe pas comme elle l’aurait souhaité. Avoir un prénom masculin ne lui rend pas la chose facile. En effet, à cause d’une erreur, Maxim doit partager un logement avec deux autres hommes. N’ayant plus de places du côté des filles, elle n’a pas d’autre choix que d’accepter la colocation.  

C’est trempé de la tête jusqu’au pied, à cause d’une pluie torrentielle, et accompagné de ses valises remplies de vêtements qu’elle fait la rencontre de Nick et Will. Décidément, ce n’est pas son jour… L’arrivé de Maxim change subitement la routine des deux garçons, mais au fur et à mesure qu’ils vont passer du temps avec cette petite tornade, ils vont énormément s’attacher à elle. Pour Will, Maxim représente sa résilience telle un ange tombé du ciel. Arrivera-t-elle à le sauver de ses démons ? Concernant Nick, elle représente l‘espoir, car la jeune femme parvient sans mal à redonner le sourire à son meilleur ami. Will et Maxim ont une relation symbiotique qui rend leur couple très fusionnel et complet.  

De plus, malgré le fait que Maxim soit au prise avec des problèmes psychologiques, elle n’hésite pas se rapprocher de Will, car ils se comprennent mutuellement. En effet, Will après avoir vécu une douloureuse relation, il n’est plus le même. Depuis cet instant, il se sent comme une coquille vide, toutefois à l’aide de la musique, il a l’impression de ressentir quelques sensations, mais cela n’est pas assez… Jusqu’à l’arrivé de Maxim. Essayant de rester distant afin de ne plus connaître la perte, il se comporte comme un individu froid lorsqu’il est près d’elle. Ainsi, lorsque les secrets sont dévoilés aux yeux de tous, Maxim comprend que ce masque n’est qu’une façade pour cacher sa tristesse. Un simple regard peut-il tout changer ? Un toucher ? Un baiser ? Lors de cette cohabitation, deux âmes torturées apprendront à s’aimer passionnément pour ne former plus qu’un.

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’auteure, elle est addictive et unique. “ L’appart de ma nouvelle vie ” est rempli de moments cocasses et touchants. Aussi, par le biais de certains sujets, il n’est pas impossible de passer du rire à la crise de larmes. Dévorante, on se laisse happer par ce roman, car une fois commencée, il est très difficile de s’arrêter. Je ne vous cache pas que je n’ai pas pu lâcher les lignes des yeux. Lire plus et toujours, même quand il est vraiment tard… Rire ! 

Les scènes torrides sont décrites de manière si sensuelle que s’en devient presque désirable. Catherine réussit parfaitement à mélanger la romance et l’érotique sans que cela devienne un peu trop excessif. Au niveau de la narration, celle-ci possède plusieurs voix qui nous permettent de connaître les pensées de chacun des personnages. Les feuilles défilaient si rapidement tellement j’avais hâte de savoir la suite.   

Un dernier mot ?  

Une œuvre littéraire québécoise qui mérite le détour. À lire. “ L’appart de ma nouvelle vie ” est littéralement un coup de foudre. J’ai ADORÉ ! Avec ce trio infernal, j’ai ri, pleuré et ragé… Ils m’ont fait vivre une tornade d’émotions. Un bouquin se caractérisant par sa mignonne et succulente calligraphie. Catherine Bourgault parvient, avec succès, à décrire la pureté dans toute chose… À travers ces lignes, j’ai lu que même les sentiments négatifs connaissent une beauté. Aussi, bouquiner cette idée m’a vraiment chamboulé émotionnellement, car je pense souvent au deuil et à la résilience. Ensemble, ils forment les deux côtés d’une même pièce. Il va de soit que je vous invite à découvrir “ L’appart de ma nouvelle vie ”, car Catherine Bourgault est une écrivaine hors du commun. J’espère qu’il vous plaira autant qu’il m’a plu. Pour conclure, je n’ai qu’une chose à dire… À quand la suite ?

#Sara 

Voici le lien du site internet de Québec Loisirs : http://www.quebecloisirs.com/

Et celui vers le livre : http://www.quebecloisirs.com/pour-elle/l-appart-de-ma-nouvelle-vie-fl10057784.html?s=

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s