Chronique sur Thérapie par les mots de DarkAngel

IMG_9445.JPG

Note : 9/10

 » Un enfant a besoin d’amour et d’attention
À double, à triple, mais pas à sens unique
Ce qui me manque, c’est ce contact physique
Qui ne restera qu’illusion ­ » 

L’auteure elle-même

Résumé :  » Des mots pour soigner des maux
Un torrent d’émotion tel un flot
L’écriture a été ma thérapie
C’est grâce à elle si, aujourd’hui, je suis en vie  » 

Mon Avis

Avant tout, je remercie l’auteure pour l’envoi de son bouquin ainsi que de sa confiance envers moi.

“ Thérapie par les mots ” est un recueil de poésie qui propose de nombreux textes qui sont aussi larmoyants l’un que l’autre. En effet, vous comprenez qu’à chaque ligne, l’auteure se révèle à nous tel un livre sans sa couverture. À travers ces pages, DarkAngel se met à nu en nous laissant entrevoir les moments de son passé qui font d’elle, celle qu’elle est présentement.

Dans ce petit livre, l’auteure a voulu aborder de nombreux thèmes qui, sont maintenant, très présents dans la société. À travers ces pages, on défile vers de beaux horizons tout en plongeant dans les bas-fonds. Réaliste, l’auteure nous illustre, également, ses propres fréquentations de la vie qui l’ont énormément marqué au fil des années.

En lisant ces lignes, on peut facilement apercevoir l’abandon paternel et l’amour maternel tout en allant vers une incassable amitié et une mauvaise expérience en matière d’amour. Tout ces pensées se complètent parfaitement, chacun représente le contraire de l’autre comme les deux faces d’une médaille. Alors que je versais des goutelettes pendant un instant, je souriais l’instant d’après.

DarkAngel a un beau talent pour la poésie. À certains moments, j’ai versé quelques larmes, mais les textes sont tous aussi émouvants les uns que les autres. Sans compter que la plume d’écriture était fluide et agréable à bouquiner. L’écrivaine nous fait voyager à travers les confins de sa mémoire

Un dernier mot ?

Une oeuvre littéraire qui mérite d’être découvert, car elle apporte des mémoires véridiques que seule une personne peut avoir vécu dans sa propre existence. Le recueil était un peu trop court pour assouvir ma soif de lecture, mais j’ai tout de même passé un excellent moment. J’espère qu’il vous plaira autant qu’il m’a plu et il va de soit que je lirai les autres écrits de cette auteure.

#Sara

Publicités

Chronique sur Hell’s Demons : Érotiques bikers écrit par Sylvie Roca-Géris

IMG_9289

Note : 8/10

Il savait déjà qu’il ne serait jamais rassasié d’elle. Même s’il la baisait jour et nuit.

Il était dans la merde…

Il ne voulait pas d’une régulière. Avant. Mais la jeune femme éveillait en lui des sentiments possessifs. Il la voulait pour lui seul. Au final, il se rendit compte qu’elle ferait une régulière parfaite.

Elle était belle, douce, l’excitait comme aucune femme avant elle. Et elle aimait la moto. Il l’imagina avec un pantalon en cuir et un blouson aux couleurs des Hell’s Demons.”

Bull

Résumé : “ Infirmière dans un grand hôpital de Chicago, Angelina-Ransom Woodward a dû fuir l’Illinois pour échapper à son ex mari violent.

Le destin met sur sa route un club de bikers dirigé par Steve « Bull » Granger, un homme d’une beauté sulfureuse et accro aux femmes.

Lorsque son ex la retrouve à l’autre bout du pays, elle n’a d’autre choix que de se réfugier auprès du motard.

Acceptera-t-elle de partager son mode de vie dissolu ?

Et lui, sera-t-il capable de renoncer à ses coups d’un soir pour elle ?

Mon Avis

Tout d’abord, je voudrais remercier Evidence Editions, mon partenaire littéraire, pour l’envoi du service presse.

Honnêtement, en commençant le roman, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre… En effet, n’ayant jamais lu les écrits de cette auteure, je ne savais pas si j’allais apprécier ou non. Toutefois, comme j’adorais l’univers des bikers, je me suis dit “ Pourquoi, pas ?! ”, puis au final, j’ai passé un excellent moment en compagnie d’Angelina et Bull.

Ne dit-on pas que la curiosité est un vilain défaut ?… Rire… Et pourtant, c’est cette même singularité qui me permet de découvrir de merveilleuses histoires ainsi que leur auteur(e)s.

L’auteure a réussi à fisselée une belle intrigue qui m’a transporté tout au long de ma lecture. Néanmoins, j’aurai aimé que l’écrivaine développe plus de détails sur le traumatisme d’Angelina. Mais, le livre était sympa à bouquiner.

Dans “ Hell’s Demons ”, nous faisons la connaissance d’Angelina, une jeune femme qui a dû s’exiler dans un autre coin pour échapper à une horrible personne de son entourage. Habitant désormais dans l’Illinois, elle pratique toujours son métier d’infirmière afin de gagner sa vie. Cependant, lorsque le destin prend la décision de mettre cet homme sur sa route, elle commence à ressentir une forte attirance pour lui. Qui est-il ?

Entraîné dans ce monde violent qui lui est inconnu, Angelina va se rendre compte qu’elle est plus forte qu’elle ne le croyait. Soutenue par son amant, la jeune femme saura surmonter son traumatisme… Mais sera-t-elle prête à affronter n’importe quoi ou n’importe qui ? Qu’arrivera-t-il lorsque son fantôme du passé reviendra la hanter et de passer à l’attaque ?

Bull est un homme avec une forte personnalité. Direct et cru, il n’hésite pas à dire tout ce qui lui passe par la tête. Profitant des nombreux coups d’un soir pour se changer les idées, Bull ne savait pas que sa rencontre avec cette jeune infirmière allait chambouler son quotidien.

Aussitôt que ses yeux rencontrent le regard d’Angelina, il ne peut s’empêcher d’éprouver du désir pour elle et de penser à elle lors de ses coucheries. Wahouuuu, c’est violent ça… Rire ! Qui est-elle ? Pourquoi a-t-elle quitté Chicago pour se réfugier à Portland ? De qui se cache-t-elle ? Plusieurs questionnements ne cessent de tourmenter Bull, mais si au fur et à mesure qu’ils se rencontrent, le motard ne serait pas tomber amoureux d’Angelina sans le savoir…

Sans aucun doute, la plume d’écriture de Sylvie RG est addictif et fluide à lire. Moi, qui est tellement admiratrice de ces histoires de motard, je savais, d’une certaine façon, qu’il ne fallait pas que je passe à côté de ce roman. En outre, j’ai aussi apprécié le fait qu’au contact de Bull, Angelina découvre les joies de la tendresse et de l’amour.

C’était une chouette et touchante histoire de bikers.

Un dernier mot ?

Une oeuvre littéraire qui mérite la chance d’être lu. “ Hell’s Demons ” est une lecture cru qui se caractérise par sa vulgarité tout en touchant à de nombreux sujets violents, mais présent dans la réalité des motards. Un homme qui prend la décision de changer lorsque l’amour avec un grand A décide de l’accoster sur le bord d’une rue déserte et une femme traumatisée, par le comportement colérique et la perversité de son mari, découvre et ressent la tendresse du toucher et des baisers auprès d’un homme qui deviendra peut-être son sauveur. Il va de soit que je vous conseille ce récit, j’espère que celui-ci vous plaira.

#Sara

Chronique sur Destiny Crossed de Lety MT

IMG_9287

Note : 8,5/10

J’ai rencontré un petit garçon quand j’étais moi-même petite fille. Il est rapidement devenu mon idéal. Pourtant, à cette période-là, il n’a pas une seule fois levé les yeux sur moi. En toute bonne timide que j’étais, je me suis tue. Et je l’aimais comme une enfant de huit ans. J’ai vécu les déceptions que l’on dit sans importance. Lorsque vous aimez une personne, peu importe votre âge, et que cette même personne porte son attention sur votre amie, c’est douloureux et déstabilisant.

Peu importe qui on est, quel que soit notre caractère ou notre vécu, face à l’amour, nous sommes tous égaux. Non ? Aimer quelqu’un, c’est lui donner la possibilité d’accéder à votre faiblesse et de lui laisser le champ libre pour vous faire du bien, mais aussi, pour vous faire du mal. L’amour peut vous rendre vulnérable, mais il vous rend plus fort.

Ce petit garçon, qui a chamboulé ma vision du « petit chéri » quand on a huit ans, a aussi perturbé le reste de ma vie.

Lyssia

Résumé : “ Lyssia est une jeune adolescente qui aime la vie. Bonne élève, jeune fille au tempérament de feu et respectueuse, elle a tout de l’ado classique sauf le contexte familial. Une mère encore immature, un petit frère en bas âge et un beau-père violent. Bien trop de perturbations pour une si jeune fille.

Et pour couronner le tout, son amour d’enfance, Deaclan, va refaire surface. Lyssia qui pensait ne jamais le revoir va être troublée de cette rencontre inattendue et qui va la bouleverser. Est-elle faite pour Deaclan ? À quel point les choix de l’adolescence pèsent-ils pour le futur ? Au bout du compte, seront-ils ensemble ?

Découvrez les aventures de Lyssia et Deaclan dès leurs plus jeunes âges ainsi que la folie d’un amour passionnel. ”

Mon Avis

Pour commencer, je gratifie Evidence Editions pour l’envoi du service presse. Je suis contente d’avoir pu découvrir un autre bouquin de Lety MT.

Cette auteure a un de ces styles d’enfer. Franchement, j’ai apprécié lire “ Destiny Crossed ”, c’était une petite perle dotée d’une belle touche de passion et d’amour. De plus, les personnages principaux étaient intéressants à suivre, mais à certains moments, l’envie de les secouer, pour les réveiller, se manifestait. Toutefois, c’est aussi à travers leur yeux que nous découvrons cette romance.

Vous savez dans toutes les légendes et mythes, on dit que chaque âme est prédestinée à aimer et s’entendre avec une autre, avant même que la personne ne soit mise au monde ?! Cette relation complémentaire est si fasinante. D’après moi, ce concept exprime littéralement le phénomène universel et foudroyant du coup de foudre.

Dans “ Destiny Crossed ”, on fait la connaissance de Lyssia à l’âge de huit ans. Parti en camp de vacance, la jeune fille va rencontrer un garçon qui changera sa vie à jamais. Éprouvant un petit pincement à chaque fois qu’elle pose le regard sur lui, Lyssia prend conscience que ce sentiment qu’elle ressent n’est pas seulement un petit béguin de passage… Son prénom ? Deaclan. Après avoir passé du temps au camps de vacance, il disparaît de la vie de Lyssia. Où est-il ? Pourquoi n’a-t-elle pas de nouvelles de lui ?

Ainsi, six ans plus tard, la petite fille est devenue une adolescente de quatorze ans dotée d’un tempérament de feu. Excellente élève, elle parvient à gérer sa vie d’étudiante. Malheureusement, Lyssia doit aussi s’occuper de son petit frère âgé de quelques mois seulement dû au manque de soins parentaux de la part de sa mère. En effet, celle-ci préfère batifoler avec les hommes. C’est pour cela que Lyssia paraît plus mature, car elle a dû évoluer plus rapidement que les autres filles de sa tranche d’âge.

Mais lorsque Angy et elle prennent la décision d’aller se baigner à la piscine pour la journée, Lyssia ne s’attendait pas à revoir un fantôme de son passé. Elle ne pensait pas retrouver ce garçon qui l’a profondément marqué au fil des années. Doit-elle lui refuser l’accès à son coeur ? Ou lui laisser le champ libre en prenant le risque d’être de nouveau la victime de ses choix à lui.

Et concernant Declean, il est l’exact opposé de Lyssia. Il se complète parfaitement l’un ou l’autre. N’ayant jamais oublié cette belle fille qui fait chaviré son coeur, il va essayer par tout les moyens de la reconquérir. Facile ? Peut-être bien ou peut-être non…

Toutefois, Deaclan a deux ans de plus que Lyssia, ce qui fait en sorte qu’il a plus d’expérience, mais cela ne veut pas dire qu’il saura choisir les bonnes alternatives. Deaclan possède peut-être tout les défauts de la Terre, mais il se caractérise par son coeur en or. Sans aucun doute, il ressemble en un petit ourson en peluche tout doux et tout mignon. Prendra-t-il le risque de la perdre à nouveau ou franchira-t-il le pas afin de la reconquérir pour ainsi lui démontrer son amour ?

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’écrivaine, elle est toujours aussi agréable à bouquiner. Ce roman était si touchant, en effet, nous avons également l’impression de revivre nos premières fois telles que le premier contact, le premier rendez-vous, le premier baiser ainsi que notre première nuit inoubliable. À chaque passage, j’ai cru que j’allais fondre d’amour tellement que mon coeur ne cessait de rater quelques battements.

Certes, “ Destiny Crossed ” était une courte romance, mais celle-ci était spontanée. Pour les interlocuteurs, j’ai apprécié la personnalité de Lyssia, elle est douce et intelligente tout en ayant du tempérament. Puis, celle de Deaclan est assez complexe. J’avais l’impression qu’il préférait s’arracher les yeux plutôt que d’avouer son amour à sa belle. Sans parler de toutes les mauvaises décisions qu’ils prenaient… À cause de ses choix, Lyssia finissaient toujours par en payer le prix.

Un dernier mot ?

Quoi qu’il en soit, c’est une oeuvre littéraire qui mérite une chance. Une savoureuse histoire à bouquiner sans modération. C’est à travers ces lignes qu’on se rend compte que la vie est remplie à ras bord d’obstacles, mais le plus important à savoir… C’est qu’il ne faut jamais abandonner sans se battre. Ainsi, je vous recommande ce récit, j’espère qu’il vous plaira autant qu’il m’a plu. Laissez-vous attendrir par l’amour éternelle de Lyssia et Deaclan.

#Sara

Chronique sur Revenge & Love de Lety MT

IMG_9237

Note : 13/10

“ Il fait un soleil de plomb. La lumière du jour m’aveugle un peu, mais, JACKPOT ! Je tombe sur un concessionnaire automobile juste en face. Une aubaine puisque je n’aurai pas à chercher bien loin finalement. Avoir laissé mes bébés à Kingman m’a peinée, car elles sont mes acolytes de trafic. Ma Mustang plus que ma Ghibli; bien qu’elle appartienne à Evan depuis un certain temps; mais ces deux bolides me rappellent que je suis Gygy. Je traverse la route, ravie de la marque de ce magasin, BMW. Un peu de qualités allemandes ne me feront pas de mal, et j’espère trouver le véhicule auquel je pense.

Je pénètre dans l’enceinte du bâtiment vitré, un doux parfum de neuf, de cuir et de détergent me chatouille les narines. J’ai toujours été sensible aux charmes des voitures, mais mes yeux se sont posés sur quelque chose de rare, de beau et de majestueux. Je l’approche, passe mes doigts le long de la ligne féline qui se prolonge jusqu’à l’arête du phare arrière. Les pneus sont larges et imposants, les jantes immenses et chromées, la carrosserie de couleur carbone, j’ai le coup de cœur pour ce 4X4 BMW X6. Un homme m’interpelle, me regardant de haut en bas:

— Puis-je vous renseigner, mademoiselle ? dit-il d’une voix mielleuse.

Je le fixe de bas en haut à mon tour. C’est un vendeur âgé de la quarantaine, je pense. Il est de taille moyenne et menu, vêtu d’un costume noir classique et d’une chemise bleu ciel. Il paraît sûr de lui et pourtant je sens chez lui une dose de stress. En revanche, j’espère qu’il parle anglais sinon je ne sais pas comment nous allons échanger. Bien que l’argent n’ait pas de langue.

— Combien pour cette merveille ? demandé-je.

Il comprend l’anglais au vu de l’air surpris qu’il affiche. J’ai toujours détesté l’attitude des hommes face à une femme qui s’offre une voiture de luxe.

— Est-ce pour votre mari ? La souhaitez-vous sur commande ?

— Non c’est pour moi, et je veux celle-ci maintenant, affirmé-je.

Il déglutit et me dit qu’il va appeler son responsable pour accéder à ma demande. Il semblerait que les Français n’aient pas l’habitude des achats payés comptant. Il se rend dans une salle vitrée dont on voit parfaitement l’intérieur d’où je me situe. Une table de six personnes s’y trouve, toutes m’observent à l’annonce du vendeur. Je m’appuie contre le véhicule en question et attends. Ce vendeur va finir par me mettre de mauvaise humeur. Une personne plus ou moins charismatique s’approche de moi. Il tire sur sa veste de costume nerveusement pour l’arranger, ce qui me fait sourire. Les hommes me fascineront toujours, ils se disent le sexe fort, mais ils sont très vite déstabilisés. La preuve en est, en ce moment même.

— Bonjour, madame, mon collègue m’a fait part de votre demande d’achat de ce 4X4. Savez-vous que son prix s’élève à 90 000 euros ?
Je souris de ce ton et de ce jugement porté par ces messieurs. Je sors de mon sac à main, neuf liasses de billets de cinq cents euros. Les deux hommes palissent et je me mets à rire. Le patron réveille d’un coup d’épaule le vendeur et lui dit d’aller chercher les clés. Je me régale de cet accueil français, il est dommage que mon passage dans ce pays soit si court. ”

Gygy

Résumé : “ Les fantômes du passé ont ressurgi. Pêche reprend du service et promet que la vengeance sera au rendez-vous. Beaucoup de zones d’ombres ont été éclaircies, ce qui va permettre de mener à bien le plan diabolique concocté. Mais celui-ci s’avère compliqué. Attiré par le sexy et ténébreux Evan, elle ne peut résister au charme du beau et intelligent Ashton. Saura-t-elle faire un choix ?
Quelle sera sa priorité ? La vengeance ou l’amour ? ”

Mon Avis

Avant tout, je voudrais remercier Évidence Éditions, mon partenaire littéraire, pour l’envoi de ce service presse ainsi que de leur confiance.

Mais quelle conclusion ! Moi qui avait hâte de savoir comment cette trilogie se terminait et bien, j’ai été servi. Je ne sais pas, je n’ai juste pas de reparties pour décrire ce que j’en pense. Simplement, les mots me manquent…

Après nous avoir fait vivre une histoire explosive et des scènes passionnées, à travers les yeux de Gisèle, Ashton et Evan, dans Crack & Love et Hate & Love, l’auteure revient en force en nous offrant Revenge & Love. Je dois vous avouer que j’ai de la difficulté à laisser les personnages principaux et l’histoire elle-même, je me suis si attaché à cette saga… C’était époustouflant à bouquiner ! Transporté dès les premières pages, on entre directement dans les aventures palpitantes, c’était une belle bombe.

Dans le troisième opus de la saga, nous retrouvons Gisèle, Ashton et Evan dans cette dernière expédition épique. Courageuse, la jeune femme a pris la décision d’affronter les nombreuses personnes qui la guette afin d’en finir avec tout cela. Secondée d’Ashton et Evan, qui sont prêt à tout pour la femme qu’il aime, elle devra affronter son passé tout en combattant son présent pour ainsi avoir un meilleur futur auprès des individus qui lui sont cher à ses yeux. Mais, peut-on voir claire dans tout cela alors que seule la vengeance alimente notre son champs de vision ? Désormais épanouie et amoureuse, elle sait qu’elle ne pourra plus cacher ses véritables émotions envers Evan et Ashton… Arrivera-t-elle à faire un choix entre les deux hommes de sa vie ? Prendra-t-elle le danger de désigner l’un d’eux au risque de perdre l’autre ?

Alors que la dernière bataille approche, Gisèle possède toutes les cartes dans ses mains, toutefois afin de protéger son entourage, la jeune femme devra éliminer toutes les personnes qui lui ont fait du mal au cours de sa vie et celles qui pourraient être un obstacle à sa famille. Néanmoins, pour ce faire, Gygy devra concocter un plan infallible… sans en parler aux autres. Pourquoi ? Que cache-t-elle ? Pour planifier un avenir heureux aux autres, la jeune femme va propager un peu par tout des miettes de pain… Mais, quand ils sauront tous ce qu’elle a en tête, ils essayeront de l’en empêcher et c’est ce que Gisèle veut à tout prix éviter. La fin d’une conclusion fantastique, à vous de la découvrir !

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’écrivaine, elle est toujours aussi fluide et addictive à bouquiner. Une lecture incroyable et remplie d’adrénaline qui nous plonge dans une tornade d’émotions du début jusqu’à la fin. Grâce à ses trois interlocuteurs, j’ai souri et pleurer tout en riant et criant. Gygy est une héroine que j’aime beaucoup dû à sa force de cacractère et à son courage. Sans aucun doute, je me suis beaucoup attaché à elle et aux autres également.

Ce troisième tome a largement dépassé la hauteur de mes attentes.

Un dernier mot ?

Une oeuvre littéraire à bouquiner, elle vous fera ressentir une tonne d’impressions en même temps. Ce roman est plus court que les deux autres, malgré cela, il se caractérise par ses nombreux trésors émotionnels. Lety MT possède un merveilleux talent pour l’écriture, je suis sous le charme. Captivante et ensorcelante ! Cette série est une bouffée d’air frais. Je vous recommande la trilogie Crack & Love et il va de soit que je lirai les autres histoires de l’auteure.

#Sara

Chronique sur Bewitched by the darkness écrit par Micaela Barletta

IMG_9193

Note : 10/10

“ Assis à la terrasse d’un café, je regarde la vie qui s’active autour de moi, il y a plusieurs types de personnes que l’on rencontre au coin d’une rue, les hommes d’affaires, les mères célibataires, les couples amoureux, d’autres qui sont au bord de la rupture.

Mais aussi des comportements qui trompent l’œil. Quand les gens font croire que tout va bien, alors qu’il s’agit en fait de sourires forcés.
Il y a ces autres qui parlent de la pluie ou du beau temps, mais qui cachent en eux une blessure secrète particulièrement profonde.

Je reconnais facilement les failles qui sont dissimulées, Psychologue de profession, mon ressenti se confirme en permanence. Je suis un expert en ce qui concerne mon métier. Je reconnais les attitudes qui en disent long. J’exerce ma profession sans contrainte, je connais tout ou presque sur le comportement humain.

Je fais parti de ces êtres qui ne sont pas ce qu’ils semblent être. Je suis un homme courtois, poli, il m’arrive même d’être particulièrement galant.

Cependant, sous mes airs de beau garçon bien élevé le jour, se cache un tout autre visage a la tombée de la nuit. Un visage bien plus féroce, un être débordant de noirceur, incontrôlable, complètement à l’agonie lorsque mes fantasmes ne sont pas assouvis ! Je suis comme déconnecté de moi-même lorsque le désir me prend. Le bleu de mes iris qui charment plus que de convenance, sont insoutenables à regarder quand je deviens cette autre version de moi-même.

J’aime jouer, manipuler et me livrer sans complexe à ces instants déséquilibrés. Je ne place aucune barrière entre mon imagination et ce que je décide d’infliger. Je me laisse aller à mes pulsions et tel un sadique, j’y prends un plaisir extrême.

L’apparence n’est qu’une façade, apprenez à vous en méfier. ”

                                                      Caleb

Résumé : ‘‘ Âmes sensibles, s’abstenir !

Méfiez-vous des apparences.
Derrière mon charme se cachent de funestes envies.

Derrière mes yeux, ce ne sont pas les fenêtres de mon âme qui s’ouvriront à vous, mais bien les portes de mon enfer.

Pourtant, elle, jeune et fragile, l’a deviné au premier regard… alors pourquoi ne s’enfuit-elle pas ?

Pourquoi ai-je décidé de l’épargner ? ’’

Mon Avis

Avant tout, je voudrais remercier mon partenaire littéraire, les Éditions Elixyria, pour l’envoi. C’est un achat que je ne regrette absolument pas et de plus, j’ai été très gâté en matière de marque page.

Alors, pour en revenir au premier tome, j’avoue que comme première lecture, j’ai quand même bien choisi. N’ayant jamais la plume d’écriture de Micaela Barletta, je ne savais pas à quoi m’attendre, mais j’avais lu et entendu de bons retours concernant ses romans… Puis, je me suis finalement jeté à l’eau et mon choix s’est porté sur les démons psychotiques de Caleb. Ayant aussi étudié la psychologie et la psychiatrie pendant près d’un an au cégep, je connaissais les termes utilisés tout au long de ma lecture.

Bewitched by the darkness est une dark romance vraiment difficile à bouquiner dû à ses horribles scènes de torture et de meurtre, mais n’est-ce pas ce qui fait son charme ? En effet, l’avertissement ‘‘ âmes sensibles, s’abstenir ! ’’ n’a pas été écrit pour rien. Je l’avoue, j’ai le coeur léger et à certains moments, j’ai cru que j’allais tomber dans les pommes, toutefois, j’ai tenu bon et je suis parvenu à terminer ce premier tome.

Dans Bewitched by the darkness, nous faisons la rencontre de Caleb, un psychologue âgé de vingt-six ans. Marié avec Ohanna, son amour de jeunesse, il entretient une vie parfaite avec elle. Néanmoins, en apparence, Caleb se caractérise par son physique lisse et soigné… Malheureusement, derrière cette illusion et ce masque se cache un homme sadique et machiavelique prenant un vilain plaisir à torturer les femmes pour finalement les tuer. Vous ne croyez pas que toute personne possède son propre passé ? Et concernant  Caleb, quand cette sombre partie de lui a-t-elle immergé ? Je ne vous dirai pas les détails, ça sera à vous de le découvrir, mais une chose est sûre, c‘est que depuis ce moment, Caleb se laisse guider par son double maléfique. Et quant est-il de sa femme ? Combien lui reste-t-il avant que le malain plaisir de ce psychopathe s’abbatte sur elle ? Ne retenant plus ses pulsions, il se laisse aller et trouve une certaine forme de réjouissance à maltraiter les femmes.

Travaillant dans un hôpital pour soigner les patients qui viennent le voir pour une consultation, il essaie malgré lui de les aider à sortir des nombreuses boucles de conflits afin qu’ils puissent revivre une vie normale. De plus, il profite aussi de son statut, à l’aide des informations personnelles écrites dans leur dossier, pour repérer ses futures victimes. Pour certaines d’entre elles, il va même jusqu’à les traquer… Wahouuuuuuu, je ne vous cache pas que ça me donne la chair de poule. Ainsi, lorsqu’une de ses collègues lui demande de suivre l’évolution mentale de Nastasia, une jeune femme de dix-huit ans, Caleb accepte pour la rassurer… sans savoir que cette fille pourrait faire en sorte que sa véritable nature se révèle au grand jour pour finalement y rester.

Ressentant un besoin de cacher sa sombre personnalité à cette fille, il va essayer sans jamais y parvenir. Puis, lorsque Nastasia se confit à lui sur les véritables raisons qui l’ont poussé à se faire interner, Caleb commence également à s’ouvrir à elle…. Et au fur et à mesure, une certaine forme de complicité amicale débute entre eux. Tomberont-ils amoureux ? Caleb fera-t-il du mal à Nastasia ? Et si au lieu de la tuer, Caleb prenait la décision de faire d’elle son élève pour qu’elle puisse devenir son allié.

En ce qui concerne le style d’écriture de l’écrivaine, il est fluide et addictive. En lisant les lignes, on peut facilement imaginer les scènes de meurtre et de torture. Le premier opus se lit facilement et les personnages principaux sont accrochants et captivants à connaître. Tout ces détails me donnent l’eau à la bouche ! Et quand n’est-il de Caleb, cet homme m’a fasciné et séduite du début jusqu’à la fin. Sans compter que j’ai vraiment aimé lire la psychologie mentale de Caleb, c’était très intéressant.

Micaela Barletta est une auteure dont j’ai toujours voulu connaître et maintenant que c’est fait, je n’ai qu’une envie… Celle de lire TOUT ses histoires littéraires, car il va de soit que j’ai été ensorcelé par sa calligraphie.

Un dernier mot ?

Finalement, Bewitched by the darkness est un roman noir à bouquiner. Laissez-vous entraîner dans la noirceur du Docteur Caleb Owen. Si vous avez l’estomac et le coeur assez solide, je vous conseille fortement ce roman. J’espère avoir de nouveau la chance de découvrir d’autres récits de Micaela Barletta. Aussi, je compte bien acheter le second opus afin de savoir la conclusion finale de la série.

#Sara