Chronique sur Dans tes yeux de Céline Musmeaux

dans tes yeux

Note : 12/10

« Qu’est ce qui me prend ? Quel est ce sentiment de toute-puissance qui m’envahit ? Je me sens si forte. Aussi bête que Gregory. Il m’a transmis son virus qui le rend si maladroit et attendrissant. Est-ce ça, tombé amoureuse ? Je n’en sais rien. Mais j’aime ce que j’éprouve depuis qu’on s’est embrassé. Je lui ouvre mon cœur en espérant qu’il ne se retrouve pas brisé. »

Nina

Résumé : « L’amour peut-il nous ouvrir les yeux sur notre propre beauté ?

À dix-sept ans, Nina accepte difficilement ses rondeurs et préfère éviter le regard des autres. Plutôt introvertie, elle vit donc sa scolarité dans son coin, souriant à ses copines, mais fuyant les garçons.

Un matin, son quotidien est bouleversé par un choc avec l’un d’entre eux. Après avoir fait tomber ses affaires, un élève d’une classe voisine l’aide à les ramasser tout en entamant la conversation avec elle.

Seulement, Nina n’est pas à l’aise dans ce genre de situations. Elle choisit de s’échapper. Mais le sourire et l’insistance du jeune homme risquent bien de chambouler son existence.

En pensant qu’il se moque d’elle, Nina va se sentir blessée et le repousser. Cependant, Greg ne va pas abandonner.

Va-t-il réussir à lui faire comprendre à quel point elle est belle à ses yeux?

Destiné aux lecteurs âgés de 15 ans et plus. »

Mon Avis

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que « Dans tes yeux » est un achat personnel que je me suis offert en cadeau pour noël et honnêtement, je ne regrette pas mon choix.

Vous savez lorsque je lis le titre de ce roman, j’ai toujours tendance à penser à une phrase provenant d’une chanson,  » Wolves  » écrite par Selena Gomez et reprise en français par Sara’h. En effet, dans la version traduite, le passage est « Dans tes yeux, il y a du bleu, trop peu d’amour aucun enjeu…Séparés dans un soupir, je ne veux pas devoir choisir… ». D’après moi, ce single représente parfaitement l’histoire d’amour entre Nina et Greg. Quand je pense au nombre de fois que j’ai écouté cette mélodie tout en lisant ce récit… Je peux vous dire qu’en tournant la dernière page, je la connaissais par cœur.

Encore une fois, on se laisse facilement emporter par la plume envoûtante de l’auteure. À travers ces lignes, Céline Musmeaux propose plusieurs thèmes importants que la société actuelle met toujours de côté, parce que celle-ci privilégie la perfection. En outre, « Dans tes yeux » est une jeune littérature qui aborde les complexes physiques, le manque de confiance en soi, l’harcèlement, le rejet et les troubles alimentaires. Mais toute forme d’ombre a besoin d’une belle source de lumière, n’est-ce pas ? Ainsi, l’amour, l’amitié et l’acceptation de soi font également parti de l’aventure.

Une romance mignonne, mais réaliste qui démontre que la beauté intérieure est ce qui importe le plus.  Ne pas s’aimer soi-même est une chose et se trouver belle aux yeux d’une autre personne en est une autre. Au fond, c’est ce que Nina et Greg essaient de nous faire parvenir comme message. L’opinion des individus ne devrait pas compter… La seule qui faudrait prendre en compte est celle dont on se voit, c’est-à-dire aux yeux de notre tendre moitié.

Dans « Dans tes yeux », on fait la connaissance de Nina, une jeune femme de dix-sept ans complexée par ses courbes. Ne se sentant pas bien dans son corps, elle essaie, tant bien que mal, de passer sous le radar. Toutefois, à cause de son douloureux passe, Nina ne cesse de penser aux regards des autres, surtout ceux des garçons. Comme si ce n’était pas suffisant, voilà que sa famille et plusieurs de ses camarades de classe ne cessent de lui lancer des critiques blessante vis-à-vis de son physique. Mais, lorsque Nina bouscule, involontairement, Gregory, le garçon le plus populaire de toute l’école, elle ne peut s’empêcher de se méfier de lui. Alors quand elle ramasse ses effets scolaires, qui sont tombés par terre lors de leur bousculade, Greg ne peut résister à l’envie de lui faire la conversation afin de connaitre cette fille pas comme les autres. Ainsi s’ensuive une longue série de moments… Nina parviendra-t-elle à avoir confiance en Greg ou sa méfiance envers les autres individus risque de lui coûter la seule personne qui voit au-delà de son apparence physique ?  

Gregory est le roi du lycée. Populaire, doué, comique et mignon, il a toutes les qualités… Néanmoins, derrière cette façade se cache un garçon peu sur de lui, tout le contraire de cette personnalité qu’il démontre aux autres étudiants de l’école. Bousculant par erreur une fille qui ne connait pas, il essaie d’établir un semblant de contact avec elle. Intrigué et attiré par cette inconnue au tempérament de feu, Greg fait tout ce qu’il peut pour essayer d’apprendre à la connaitre. Ainsi, au fur et à mesure qu’il passe du temps avec Nina, il va commencer à démontrer sa véritable personnalité et prendre de l’assurance. Mais, une ombre plane toujours sur le couple : les doutes de Nina. Gregory arrivera-t-il à gagner la confiance de la jeune femme ? Réussira-t-il à lui démontrer qu’un garçon ne sait pas seulement utiliser ses poings ?

Concernant, les interlocuteurs principaux, j’avais envie dire à Nina d’ouvrir les yeux, mais d’un autre côté, je comprends parfaitement sa méfiance envers les garçons. C’est très dur à vivre. Greg, lui, c’est une autre histoire, il m’a beaucoup fait rire avec son drôle d’humour. Il complète parfaitement le caractère de Nina.

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’auteure, elle est toujours et toujours aussi fluide et addictive. Hahahahaha !! Vous savez à chaque chronique que je fais sur les romans de Céline, j’ai l’impression de me répéter, mais c’est la vérité. À travers cet écrit, l’écrivaine nous inculque certaines moralités importantes dont celle de toujours se battre pour ce que l’on veut ou encore l’opinion du monde extérieur ne devrait pas vraiment compter. Transportée dès les premières pages, je n’ai pas pu détacher mes yeux de cette lecture, on s’attache et s’accroche à Nina et Greg.

Bouleversée par leurs blessures intérieures et leur tendre amour, je n’ai pas pu retenir mes « Awwnnn… ! ». Une romance adorable et trop chou basée sur la confiance en soi. Garnies de belles émotions.

Un dernier mot ?

Pour terminer, « Dans tes yeux » est une œuvre littéraire qui mérite sa chance. Dans ce roman, il y a certains personnages, comme le père de Nina, qui m’ont donné des envies de vomir… Mais, comment pouvons-nous penser ça de sa fille. C’est monstrueux, honnêtement ! Entre Greg et Nina, cela n’a pas été facile, mais leur amour leur ont permis de voir au-delà des jugements et critiques des autres. Découvrez ce couple à travers la narration à deux voix. Il va de soit que je vous recommande cette douce ritournelle.

#Sara

Publicités

Chronique sur Les cœurs pourpres tome 1 : Mordue de Séverine R.

les coeurs pourpres tome 1

Note : 8/10

« – Sache que mon frère ne redonne jamais ce qu’un humain lui a donné. Tu as accepté une fois, il prend ton refus comme un affront, expliqua-t-il. Ne crois pas que nous ayons un cœur comme toi. Le nôtre ne bat plus depuis longtemps, continua-t-il en s’approchant de moi. Le Duc est un vampire très vieux, il sait exactement comment plaire aux humains, femmes ou hommes. Laurent peut être impitoyable avec ceux qui le défient. En outre, cela fait des siècles qu’il vit, il s’ennuie, et toi, tu es apparue dans sa vie comme une distraction.

Il s’accouda sur le bar, si bien que sa bouche était proche de mon visage. Captivée, je louchais littéralement sur ses lèvres.

– Qu’est-ce que je dois faire alors ? soufflai-je. »

Angie & Alban

Résumé : « Embarquée dans un week-end d’intégration déjanté, Angie, jeune étudiante en psychologie, croise la route d’un vampire qui la mord et la marque comme sienne. Elle se retrouve alors sous la domination d’un être impitoyable, dangereux et diabolique. Sans échappatoire, elle voit sa vie s’effondrer jusqu’à ce qu’elle croise le chemin du frère de son maître, un vampire énigmatique qui fera naître de nouveaux sentiments en elle. L’alchimie est immédiate entre les deux mais que vaut l’amour dans cet univers démoniaque où le sang, les morsures et les secrets les plus obscurs s’entremêlent ? »

Mon Avis

Tout d’abord, je remercie les éditions Heartless pour l’envoi de ce service presse.

« Les cœurs pourpres » est un bit-lit qui m’a bien plu, car il me faisait beaucoup penser à, Vampire Diaries, une série que j’affectionne beaucoup. Un résumé qui me donnait l’eau à la bouche, mais n’ayant jamais lu les écrits de Séverine R., je ne savais pas si j’allais apprécier le contenu. Puis, au final, j’ai été plus que surprise.

C’est une intrigue qui possède plusieurs rebondissements qui donnent l’eau à la bouche. On ne s’ennui pas en compagnie de ces personnages principaux. Au contraire, on passe un excellent moment à bouquiner leurs péripéties. De plus, j’avoue que la page couverture m’a également intrigué, elle est sombre et ensorcelante à contempler.

Dans le premier tome de la série « Les cœurs pourpres », nous faisons la rencontre d’Angie, une jeune femme de vingt-un ans. Ayant subi un traumatisme par le passé, Angie a peu confiance en elle depuis ce moment. Désormais, étudiante en psychologie, la jeune femme se caractérisé par sa nature réservée. Isolée des autres personnes, Angie profite, tranquillement, de sa vie de solitaire. Serveuse, la jeune femme travaille dans un restaurant et habite dans un bâtiment universitaire. Ainsi, pendant un week-end, Angie se laisse entraîner par des voisines de palier, qu’elle considère comme des amies, pour une activité d’assimilation. Simple… Jusqu’à ce qu’elle se fasse mordre par un vampire. En effet, l’existence des vampires n’est plus un secret pour personne. Disciplinée par des règles fondamentales, la familiarité entre les humains et les vampires est très difficile à maintenir.

Toutefois, quand Angie fait la connaissance de Laurent, une entité corrompue et immorale, la jeune femme n’a pas d’autre choix que de soumettre à lui. Intouchable, Laurent possède une place importante dans la hiérarchie vampirique. Comment Angie pourra-t-elle s’en sortir vivante ? Or, lorsqu’elle fait la rencontre de son mystérieux allié, elle espère obtenir enfin sa liberté. Qui est-il ? Pourquoi prend-t-il le risque de la sauver ?

Alban est le frère de Laurent. Ne possédant pas le même tempérament que son frangin, Alban est un vampire réfléchi, qui cherche à préserver l’espèce humaine. Néanmoins, lorsque la situation l’exige, il est prêt à montrer les crocs pour protéger les personnes qu’il aime… et sa rencontre avec une mortelle risque bien de pousser son instinct à faire tout ce qui est en son pouvoir pour la sauvegarder des individus qui voudront lui faire du mal. Alban sera-t-il à se retourner contre sa propre famille, son propre frère pour une humaine ? Et pourra-t-il résister à l’envie de goûter au doux nectar qui coule dans les veines d’Angie ?

Concernant le style d’écriture de l’auteure, il est fluide et agréable à bouquiner. On entre facilement dans le contexte du roman. Néanmoins, lors de ma lecture, il y a un détail qui m’a quelque peu énervé. En effet, l’attitude de l’interlocuteur principal, Angie, était assez volage. Puis, plus les pages défilaient et plus je voyais naître un changement au niveau de son comportement, elle était devenue une femme forte et déterminée. De plus, à travers la plume de Séverine R., nous sommes plongés dans un monde littéraire qui paraît simple vu de l’extérieur, mais quand nous immergeons au cœur des ténèbres, on comprend que tout ceci n’est que la pointe de l’iceberg.

Sans compter que j’ai adoré la manière dont l’écrivaine réussisse à transmettre les sentiments d’Angie, on perçoit ce qu’elle ressent à chaque situation. Aussi, il arrive qu’à certains moments, les pensées de la jeune femme soient bouleversantes dû à son passé.

Un dernier mot ?

Une œuvre littéraire qui peut être considéré comme un bit-lit attrayant.  Une intrigue bien ficelée, qui nous tient en haleine tout au long de notre lecture. Addictif, on ne voit pas les pages défilées, celles-ci se tournent naturellement. Amateur et amatrice de fantastique, ce roman est fait pour vous ! Il va de soit que je lirai le deuxième opus afin de connaître la suite des aventures d’Angie, Alban, Laurent et les autres protagonistes.

#Sara

Chronique sur Intime Idée de Nicolas Dagorn

Intime Idee

Note : 10/10

« Les jours de déprime, je repense aux bons moments, à tous ces instants de rires et de joie que nous partagions. Je les revois tout les deux, souriants et heureux. Alex était plus qu’un frère pour Noah, c’était son dieu, son protecteur, celui qui dépassait le handicap et le portait chaque jour plus haut, celui qui brillait en famille, à l’école, dans le quartier, et qui sacrifiait ses journées à faire le bonheur des autres. C’est sans doute ce qui l’a perdu. Noah était plus réservé, plus secret, mais il parvenait à surmonter la maladie grâce à la bienveillance d’Alex. Désormais, rien ne sera plus pareil.

Il m’arrive très souvent de me repasser le film de cette dernière année. Chaque fois, j’essaie de trouver ce que j’aurai pu faire pour éviter tout ça, ce que j’aurais pu dire, comment intervenir. Je me répète souvent : « Et si ? », ou encore : « Et pourquoi ? » Je ne parviens pas à trouver de réponses à mes questions.

Si je devais définir le point de départ de cette histoire, je le situerais au moment de l’inauguration du foyer, voilà un peu plus d’un an. C’était au début des vacances d’été. »

Roxane

Résumé : « Roxane vit dans le quartier calme d’une petite ville. Son quotidien est rythmé par les copines, l’école et une vie de famille tourmentée. Depuis quelques mois, le handicap de Noah, son plus jeune frère, est venu chambouler la donne à la maison. Alex, son frère cadet, un jeune homme sportif au grand cœur, a endossé le rôle de protecteur face à une mère effacée et un père distant.

Hugo vient d’être placé par le juge pour enfants dans le foyer situé en face de chez Roxane.

Au fil des jours, il découvre tant bien que mal son nouvel environnement, où jalousie et quête de popularité se règlent à coups de complots et d’intimidations… Le tout orchestré par Enzo, éternel chef de la bande, prêt à tout pour conserver son trône.

Deux trajectoires bien distinctes. Deux destins que rien ne prédisposait à s’entrechoquer.

Et pourtant, Roxane et Hugo vont malgré eux être les témoins de la rivalité opposant Enzo et Alex, et vont nous emporter dans leurs réflexions sur la vie, l’amour, la haine et la mort. »

Mon Avis

Pour commencer, je voudrais remercier chaleureusement Andreïna pour l’envoi de ce service presse.

« Intime Idée » est un ouvrage qui explique parfaitement le réalisme de certaines personnes. D’une naturalité absolue, l’auteure a pris la décision de discuter de plusieurs thèmes importants tels que le cyber harcèlement, l’intimidation, le harcèlement scolaire ainsi que les risques que peuvent causer les réseaux sociaux.  Bouleversant, il est impossible de ressortir indemne de cette lecture. C’est si réel…

J’ai l’impression qu’à travers ces pages, Nicolas Dagorn voulait nous faire un parvenir une leçon de vie, que nous ne sommes pas prêts d’oublier, qui permettrait de susciter la lucidité de plusieurs personnes. L’intimidation ne devrait pas exister. Pourtant, c’est un sujet tabou que beaucoup d’individus refusent d’approcher… En écrivant cette histoire, l’auteur a réussi à braver les adversités. En effet, à chaque chapitre, Nicolas Dagorn nous entraîne dans les tourments de deux jeunes adolescents qui doivent affronter les démons extérieurs de la vraie vie. De plus, étant une narration à deux voix, nous pouvons savoir ce qu’un personnage affronte face à telle situation et vice-versa.

D’une part, nous avons Roxane, une jeune adolescente qui vit pour sa famille. Ainée de la fratrie, elle doit constamment défendre ses deux petits frangins, Alex et Noah, de tous les dangers de la rue. Aux yeux de Roxane, Alex est le petit prodige de la famille. Sportif et brillant, il pratique le football, mais suite à une horrible blessure, le jeune homme a dû arrêter ce sport, au grand désespoir de son père qui croyait qu’Alex allait réussir à se faire une place. Pour Roxane, Noah est l’exact opposé, c’est un garçon timide et sérieux. Malheureusement, après que les médecins lui est diagnostiqué une maladie, Noah se retrouve en chaise roulante.

Malgré ces détails, Roxane semble pleinement épanouie dans belle famille… Jusqu’à l’ouverture de ce fameux foyer pour adolescents. Néanmoins, lorsqu’Alex décide de faire une partie de foot avec les juvéniles afin de diminuer la flamme entre les habitants du quartier et ceux du foyer. Quoi qu’il en soit, quand une bagarre éclate entre Alex et Enzo, le leader de la maison d’accueil, Roxane va comprendre que tout ceci n’est que le commencent d’une longue série d’événements. Ressortiront-ils tous indemne de cette situation ?

D’autre part, nous avons Hugo, qui n’a pas eu la même chance que Roxane au niveau familial. En outre, c’est un jeune adolescent de dix-sept ans qui erre dans les rues sans avoir de but. Seul, il commet de nombreuses infractions afin de survivre, mais lorsqu’il se fait attraper, Hugo est envoyé à comparaître devant un juge. Étant mineur, le magistrat prend la décision de placer le juvénile dans le foyer, qui se situe juste en face de la maison de Roxane. Dès les premiers moments, Hugo, avec Roxane, devient le spectateur d’un combat entre un adolescent du quartier et un des voyous du foyer. À la fin de cette guerre, qui ressortira gagnant ? Pourront-ils vivre en parfaite harmonie après cela ?

Concernant la plume d’écriture de l’auteur, elle est fluide et addictive à bouquiner. Le récit regorge de plusieurs intrigues qui nous tiennent en haleine tout au long de notre lecture. On s’accroche fermement tout en nous laissant aller, « Intime Idée » est ombrageux et poignant. Après avoir tourné la dernière page, j’ai cru que je ne m’en remettrai jamais, c’était si difficile à lire. À certains instants, l’histoire nous donne de sourire, de rire, de pleurer et de nous mettre en colère, mais le plus important, c’est de comprendre les répercussions que causent l’intimidation.  

Époustouflant, on ne peut que se laisser tenter par cette merveilleuse lecture qui nous touche au plus profond de notre être. À travers les pages, on découvre une réalité qui frappe fort en événements dramatiques. Sans compter qu’on se laisse facilement plonger au cœur du récit.

Un dernier mot ?

Une œuvre littéraire qui se caractérise par son cocktail d’émotions fortes. Sans aucun doute, les interlocuteurs principaux sont captivants à suivre. En lisant les chapitres, on a également l’impression de ressentir ce qu’ils perçoivent. Une histoire qui n’épargne personne, au contraire, elle sensibilise l’esprit de la personne qui lit le roman. J’ai été aussi impressionnée de bouquiner tout les détails et les informations que contenaient « Intime Idée ». L’auteur connait bien son sujet, ça c’est une évidence. Il va de soit que je vous conseille cette lecture, j’espère qu’elle vous plaira autant qu’elle m’a plu.

#Sara

Étant donné que c’était une lecture commune, je vous laisse le lien de la chronique de ma tendre amie Sabrina, blogueuse chez Les Trouvailles d’une lectrice : https://lestrouvaillesdunelectrice.blogspot.com/2019/01/intime-idee.html