Chronique sur À l’extrême de nous écrit par Céline Musmeaux

A l'extreme de nous

Note : 13/10

« Machinalement, je rejoins le terrain de basket. Je n’ai pas l’esprit tranquille. Au moindre bruit, je regarde en arrière de peur d’être suivie. Malgré cela, quand je découvre que quelqu’un est sur le terrain, je me fige et je l’observe en murmurant :

– Qu’est-ce qu’il fait ici?

Lucas s’entraîne seul. Il est suspendu au panier et s’en sert comme d’une barre fixe. Perplexe, je soupire.

Peut-être a-t-il raison? Je ne suis plus au niveau. Je cherche simplement à me raccrocher à ce que j’ai perdu…

Quand il termine, il essuie son visage avec son tee-shirt. C’est à ce moment-là qu’il s’aperçoit de ma présence. Il s’immobilise puis il ricane :

– Tu m’as suivi? Je savais que tu étais à fond sur moi, mais pas au point de me harceler.

Dépitée, je lui tourne le dos en répondant :

– Très drôle! Comme si j’avais envie de voir ta tronche…

De l’autre côté du grillage, il me réclame :

– Qu’est-ce que tu fous là, ma jolie?

Je lève les yeux au ciel.

– Je me promène.

Lucas me signale :

– Tes cheveux sentent bon. On dirait que tu sors de la douche.

C’est bien la première fois qu’il me fait un compliment. Je souris.

– Ouais, c’est le cas.

Il se laisse tomber contre le grillage. Nos dos s’entrechoquent, mais nous sommes séparés par une sorte de rideau de fer. Dans un silence trop parfait pour nous deux, je murmure :

– Il n’y a jamais d’étoiles.

Amusé, il ricane :

– Ici, les étoiles ne sont pas dans les cieux, mais sur terre, dans les yeux des mecs comme moi.

Je pouffe.

– Ah, ouais! Tranquilles, les chevilles…

Il s’écarte. Je me retourne vivement pour le trouver face à moi. Surprise, je me fige pendant qu’il m’étudie de ses yeux bleus. Son regard suit mes courbes et se termine sur mes baskets. Il ironise :

– Tu étais presque sexy. Les baskets, ça casse tout!

Je ferme ma veste en abaissant la tête.

– Ha! Ha!

Lucas m’ordonne :

– Viens sur le terrain.

Les battements de mon cœur s’accélèrent encore. Je m’approche lentement de mon pire ennemi. Lorsque nous sommes face à face, il me lance son tee-shirt plein de sueur.

– Mets ça.

Je grimace.

– Beurk! Non!

Il me pétrifie en déclarant :

– Se trimballer en nuisette dans les rues, c’est plutôt dangereux. Tu ne sais pas sur quel taré tu pourrais tomber!

Je plaisante aussitôt :

– Toi, par exemple?

Il sourit malicieusement.

– Moi? Tu me fais autant d’effet que ma grand-mère. C’est le calme plat dans mon boxer.

Vexée, je retire ma veste en bougonnant :

– Va te faire foutre, Lucas!

J’enfile son tee-shirt tandis que ses yeux disent toute autre chose que sa bouche pleine d’arrogance. Il me dévore du regard avant de me demander :

– Besoin d’un pieu où dormir?

Cette proposition tord mes entrailles. Lucas ramasse son sac et le met sur son épaule en fanfaronnant :

– Ne rêve pas, je t’autorise juste à occuper notre canapé cette nuit.

Lucas me dépasse. Je ne sais pas quelle décision prendre. Alors, il me reproche :

– Tu attends ton violeur?

Je me mords férocement la lèvre en me tournant vers lui. Je fonce en commentant :

– Ferme-la! Ma cousine m’a foutue dehors pour s’envoyer en l’air.

Il éclate de rire en remuant la tête.

– Vie de merde, hein»

Alicia & Lucas

Résumé : « Et si le plus dangereux des défis était de ne pas tomber amoureux ? »

À dix-neuf ans, Alicia débarque sur le campus universitaire la tête remplie de rêves.

Fan de sports extrêmes depuis l’enfance, la jeune femme repère tout de suite un groupe aimant les mêmes loisirs qu’elle.

Avec un beau sourire, Alicia va tenter de se faire une place parmi eux.

Douée, elle devient immédiatement la mascotte de cette troupe d’hommes aux caractères hauts en couleur.

Mais tout cela se fait au grand désespoir de Lucas, le leader. Son pire cauchemar semble se réaliser, il se fait voler la vedette par une femme.

Une sorte de compétition s’installe rapidement entre eux. Plus Alicia essaie qu’il l’apprécie, plus Lucas la déteste.

Réussira-t-elle à atteindre le cœur de Lucas ? »

Mon Avis

Avant de commencer, je voudrais remercier chaleureusement l’auteure, Céline Musmeaux, et la maison d’éditions NYMPHALIS pour leur confiance envers moi. C’est toujours un plaisir de travailler avec eux.

Mmm… « À l’extrême de nous », est, définitivement, une alerte à la bombe. C’est chaud et ardent, sans compter qu’on ne sait jamais quand les deux personnages principaux vont littéralement se jeter à la figure de l’autre. Même un extincteur n’aurait pas suffi pour éteindre cette flamme passionnelle qui les consume… Bon, peut-être que je commence à m’aventurer un peu loin, non ?! Allez, revenons à nos moutons !

Une fois de plus, j’ai encore ressenti ce sentiment de légèreté. Une belle pépite !  Cette lecture évoque certains thèmes importants dont la haine et l’amour, mais aussi la souffrance et l’espoir. Encore une fois, Céline Musmeaux parvient à nous délivrer un message à travers ses lignes. En effet, tout nous porte à croire que lorsque un individu est à son plus mal, il est toujours possible de se relever et de se battre contre les obstacles de la vie. C’est à l’aide de cette lueur d’espérance, aussi mince soit-elle, qu’on apprend que notre aventure est trop courte pour se morfondre. Toutefois, pour y arriver, un soutien moral ne serait pas de trop… En effet, savoir que de bonnes personnes nous soutiennent, nous permet une meilleure conquête de soi.

Dans « À l’extrême de nous », nous faisons la rencontre d’Alicia, une jeune femme, de dix-neuf ans, qui ne désire qu’à faire partie d’une troupe qui l’aidera à réaliser ses rêves. Sportive dans l’âme, elle adore tout ce qui est attrait à l’adrénaline et aux sensations fortes. Toutefois, à cause d’un terrible événement, Alicia quitte sa famille ainsi que sa ville natale afin d’aller cohabiter avec une personne dont elle ne s’entend vraiment pas et qu’elle considère comme une étrangère, sa cousine. Malgré cela, derrière son caractère de cochon et sa langue acérée se dissimule une jeune fille qui a été, à de nombreuses reprises, manipulé par un individu qu’elle croyait aimer. Une illusion !

Désirant plus que tout rebondir, Alicia prend la décision d’aller à l’université afin de réaliser ses songes. C’est à cet instant qu’elle rencontre une bande de jeune homme tout aussi accro aux sports extrêmes… Pour les convaincre de l’accepter dans leur groupe, Alicia décide de leur montrer ce qu’elle sait faire. Pourtant, la décision ne semble pas faire l’unanimité.  Refusant d’accepter une fille dans leur groupe, Lucas semble reprocher ses talents. Piquée au vif, la jeune femme devra faire ses preuves et démontrer au leader, qu’une fille peut tout aussi avoir les mêmes aptitudes qu’un garçon. Réussira-t-elle son pari ? Lucas découvrira-t-il la venue de cette nouvelle fille qui le défit ? Des sentiments amoureux sont-ils possibles entre ces deux fortes personnalités ? Et si la raison de son départ refaisait surface ? Arrivera-t-elle à protéger Lucas de Dorian, son ancien meilleur ami ?

Lucas est un jeune homme qui pratique les sports extrêmes depuis un moment. Chef d’une petite tribu de trois personnes, lui compris, il n’accepte aucun membre… Jusqu’à l’arrivé d’Alicia. Intrigué par cette jeune fille, il ne peut s’empêcher de se poser des questions à propos de sa venue dans ce petit coin de pays. Choqué de se faire voler la vedette par une fille, Lucas commence à devenir de plus en plus batailleur, verbalement, avec elle. Surpris de sa repartie, il ne peut s’arrêter de rivaliser avec Alicia, la seule personne qui parvient à lui tenir tête. Puis, à partir de cet instant, Lucas commence tout doucement à ressentir de l’attirance pour cette fougueuse skateuse.

Possédant le même caractère et la même vulnérabilité, ils vont entamer une relation passionnelle… Une seule condition : Aucun sentiment.  Néanmoins, plus le temps défile et plus, Lucas et Alicia ressentent des impressions l’un pour l’autre. Ainsi, quand Lucas prend la décision de lui dévoiler ses secrets, la jeune femme se rend compte que désormais plus aucune barrière ne peut les empêcher de s’aimer. Et si l’arrivé d’un fantôme du passé de sa bien-aimée mettait leur complicité en danger…? Alicia lui pardonnera-t-il son affreux comportement ?

Concernant la plume d’écriture de l’auteure, elle est toujours aussi addictive et fluide comme un cours d’eau. À chaque sortie mensuelle, Céline nous démontre des sujets et des morales qui illustrent notre réalité actuelle. Difficile, mais concrète ! J’aimerais tant que ces histoires ne s’arrêtent jamais, elles sont si belles, qu’à chaque fois, ça me donne les larmes aux yeux. Pour certaines, j’ai l’impression que le Titanic vient de couler sous ma vue.

De plus, « À l’extrême de nous » est une narration à deux voix, nous pouvons donc savoir ce que chacun pense de l’autre et ce que je vous dire, c’est que je me suis bien marrer, surtout du côté de Lucas. Ce roman était très chouette à bouquiner. J’en suis fan ! J’ai été, littéralement, dès les premières pages, emporté par le courant de leurs aventures. En effet, tout doucement, on commence à ressentir le besoin d’échappement et la souffrance d’Alicia. Sans compter que j’ai bien aimé Alban et Elias, ils sont été un petit plus à l’histoire.

Un dernier mot ?

Une œuvre littéraire qui mérite une chance. Un style d’écriture qui est parvenu à m’ensorceler… Une fois de plus. En toute honnêteté, j’adore découvrir les sentiments et les pensées des hommes lorsque nous lisons leur point de vue, car cela nous permet de savoir ce qu’il pense de la fille, en question, qui fait battre leur cœur. Une jolie tuerie qui nous donne envie d’avoir le fin mot de cette histoire. Un conseil ! Si vous avez aimé « À l’abri des regards », je vous conseille fortement « À l’extrême de nous », car les protagonistes principaux possèdent, tout les deux, un fougueux tempérament qui, au lieu de les éloigner, les poussent l’un vers l’autre. Il va de soit que je vous recommande ce récit. J’espère qu’il vous plaira autant qu’il m’a plu !

#Sara

Publicités

3 commentaires sur « Chronique sur À l’extrême de nous écrit par Céline Musmeaux »

Répondre à Pommy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s