Chronique sur Nellie tome 5 : Trahisons de Sylvie Payette

Nellie tome 5

Note : 10,5/10

« – Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? m’a demandé Pyo.

J’ai commencé à ramasser les documents, sans oublier ceux qu’Henri avait cachés dans le buffet. J’ai tout mis dans son grand cartable.

– Je vais tenir ma promesse, peu importe à quoi je dois me résoudre pour y arriver. Je vais sortir mon époux de prison.

J’ai regardé Pyo droit dans les yeux.

– Et si je dois déclencher la révolution moi-même pour sauver Henri, je le ferai ! »

Nellie & Pyo

Résumé : « Pour Nellie, l’heure des choix est arrivée. Il n’est plus possible d’être fidèle aux deux princes qui s’opposent dramatiquement l’un à l’autre. La situation ne pourrait être plus contradictoire, mais pour faire le bien, Nellie doit trahir! Alors que le roi est toujours hospitalisé, les Premières Nations se retrouvent impliquées dans la course à la couronne, tout comme les pirates. La révolution gronde et le pouvoir chancelle. Qui parviendra à prendre le contrôle du Kébec? »

Mon Avis

Tout d’abord, je remercie chaleureusement mon partenaire littéraire, Québec Loisirs, pour l’envoi de cette suite.

Lorsque j’ai commencé cette saga, je ne savais pas que j’allais si bien accroché. En contrepartie, les tomes sont comme, à mes yeux, des montagnes russes. Il y en a qui sont excellents et d’autres qui manquent un détail pour qu’ils soient parfaits.  Sans aucun doute, pour une littérature jeunesse, je trouve qu’elle possède une excellente intrigue, malgré les petites longueurs.

Quoi qu’on en dise, je l’ai trouvé génial. Néanmoins, j’ai remarqué que dans les autres tomes, l’action était mise en avant plan et la relation amoureuse entre Nellie et ses princes étaient mis en second place. Concernant le cinquième opus, c’est l’inverse qui se passe, c’est-à-dire que l’amour passe en premier et les agissements en deuxième. C’est comique !

Dans cette suite, nous retrouvons Nellie, qui après avoir été témoin de l’arrestation de son mari, Henri, doit faire aux conséquences de ses actes et paroles. Lui dire qu’elle l’aimait en valait réellement-il le prix ? Sera-t-il condamné par Armand, le futur roi légitime ? Ainsi, pour sauver l’homme dont elle est amoureuse, Nellie doit, malgré elle, forcer une révolution afin de renverser la noblesse avant qu’il ne soit trop tard. La jeune femme n’hésitera pas une seule seconde à trahir certaines personnes pour sauver les gens qu’elle aime et pour le bien de son projet. Alors qu’elle était hésitante en ce qui concerne son choix amoureux… Aujourd’hui, il n’y a plus aucun doute. Henri est sa seule priorité.  Après avoir déclenché un soulèvement, Nellie se rend compte que de la situation à laquelle elle se trouve. Maintenant que le roi est souffrant et impuissant, de nombreux clans essaient malgré tout de prendre le pouvoir pour ainsi gouverner la ville de Kébec. Qui y parviendra ? Les pirates ? Les Premières Nations ? Henri ? Armand ? Qui réussira à régler le conflit ?

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’auteure, elle est fluide tel un ruisseau. On y retrouve les mêmes personnages auxquels nous sommes habitués. Honnêtement, ça serait chouette que certains soient plus exploités. On s’attache à eux. Ayant un petit côté d’historienne, j’adore lire les détails sur la noblesse, les Premières nations et les révoltes. Cela me fait rêver !

Sans aucun doute, je suis également folle des pages couvertures. D’après moi, elles correspondent parfaitement à l’atmosphère que dégagent les tomes ainsi qu’aux décors. Un exemple ? Sur le cinquième opus, on voit Nellie habiller comme un homme tenant avec une main une corde sur un bateau pirate. En effet, le thème de la piraterie est abordé dans ce roman.  

Un dernier mot ?

Cette œuvre littéraire possède un cachet qui m’intrigue et m’incite à lire le reste de la série. Il va de soit que je lirai le sixième tome, je veux savoir comment toute cette histoire va se conclure. Je suis curieuse de connaître la tournure des événements. J’espère que le sixième opus ne sera pas le dernier, si c’est le cas… Je sens que cette saga et ses personnages principaux vont me manquer.

#Sara

Voici le lien internet de mon partenaire littéraire : http://www.quebecloisirs.com/

Et le lien d’achat du roman sur le site internet de Québec Loisirs : http://www.quebecloisirs.com/pour-les-enfants/nellie-tome-5-trahisons-fl10056332.html?s=

Publicités

Chronique sur Sur le fil écrit par Estelle Maskame

Sur le fil

Note : 8/10

« C’est Jaden qui m’accueille. Il sourit comme s’il était soulagé que je sois bel et bien venue. Il porte les mêmes vêtements mais ses cheveux sont retombés.

— Sympa, ton jean, commente-t-il.

Nerveuse, je passe les doigts sur ma cuisse à l’endroit où le jean est déchiré.

— C’est une coïncidence, dis-je en posant les yeux sur le sien, déchiré aux genoux.

— Ou alors tu copies mon style, plaisante-t-il. Viens, entre.

Je retire mes chaussures avec la sensation d’être sortie de ma zone de confort.

La maison est chaleureuse comme devrait l’être une maison de grands-parents, les lumières sont tamisées et des bougies luisent sur une étagère contre le mur. Je hume la bonne odeur de cannelle qui embaume l’atmosphère. Quelque part au fond du logis, la télévision est allumée.

— Papi se demande si tu ne l’as pas laissé gagner tout à l’heure, m’informe Jaden. Tu veux bien lui dire que tu es nulle au bowling et que tu as seulement eu de la chance ?

— Tu me demandes de mentir, Jaden ? je proteste, théâtrale.

— C’est pour la bonne cause.

Je le suis dans le couloir jusqu’à la cuisine qui sent bon les grillades.

— Kenzie est là, annonce-t-il en poussant la porte.

Nancy est en train de faire la vaisselle tandis que Terry, assis à table les mains autour d’une tasse de café, regarde l’écran plat accroché au mur.

— Coucou, Kenzie ! s’exclame Nancy en s’essuyant les mains, puis les lunettes, sur son tablier.

— Bonsoir, Nancy, dis-je à mon tour.

Ce que j’ai vu de Nancy et Terry tout à l’heure me fait conclure que je les aime bien.

— Kenzie, lâche Terry, solennel, en posant les coudes sur la table. Est-ce que tu m’as laissé gagner au bowling ? Je n’ai aucune confiance en ce que me racontent ces deux-là.

— Est-ce que je vous ai laissé gagner ? je répète, les yeux écarquillés.

Ça semble très important pour Terry, alors je secoue la tête.

— J’ai fait de mon mieux sur mon dernier coup. Mais je n’ai pas eu de chance, sinon je vous aurais battu à plate couture. Mais je ne suis pas très bonne au bowling la plupart du temps.

Je baisse les yeux pour ne pas rencontrer le regard pétillant de Jaden et j’ajoute :

— C’est pour ça qu’ils me collent derrière le comptoir, et pas sur les pistes !

Terry affiche un sourire victorieux et retourne à l’émission de cuisine sur l’écran.

— On monte, dit Jaden en attrapant deux canettes de soda dans le réfrigérateur. Criez si vous avez besoin de moi.

— Pas de souci ! réplique Nancy en lui tapotant l’épaule, les yeux sur moi.

Je le suis dans le couloir. »

Mackenzie & Jaden

Résumé : « Est-il possible de se retrouver après un an de silence ?

MacKenzie Rivers avait tout pour elle : des amis formidables, de bonnes notes et, cerise sur le gâteau, le beau Jaden Hunter qui craquait pour elle. Mais tout s’est écroulé lorsqu’une tragédie a frappé la famille Hunter. Désarmée face à la souffrance de ceux qu’elle aime, MacKenzie ne voit qu’une solution : fuir.

Cependant ses sentiments pour Jaden ne tardent pas à la rattraper… »

Mon Avis

Pour commencer, je voudrais remercier Nadia, attaché de presse chez Québec Loisirs, pour l’envoi de ce service presse.

Bon allez, je me lance… On va mettre les points sur les i et les barres sur les t… « Sur le fil » n’est pas la trilogie  » Did I mention I love you  » (DIMILY pour les intimes) et ne ressemble pas du tout à cette série. En toute franchise, c’est l’auteure qui a attirée mon regard. En effet, ayant adoré la saga DIMILY, je me suis dit pourquoi pas ?! Cependant, « Sur le fil » aborde des pensées plus sombres telles que le deuil et la mort. Vous voyez le genre ? C’est une toute autre catégorie !

Ainsi, plus je lisais le récit et plus j’avais envie de connaître le fin mot de cette histoire… Mais, j’ai été déçue de la structure de la limite. C’était une conclusion ouverte, donc plusieurs questions sans réponses me sont restées en tête.

Néanmoins, si je donne un point de vue global, je dirais que ce fût une belle expérience. D’après moi, c’est probablement grâce à certains thèmes, qui m’ont touché, que j’ai tenu mon bout jusqu’à la dernière page.  

Dans « Sur le fil », nous faisons la rencontre de MacKenzie, une jeune femme qui réussit tout ce qu’elle touche. Enfin…, c’est ce qu’elle veut démontrer aux yeux de tous. En vérité, elle vit avec sa mère qui est devenue alcoolique suite à une fausse couche. Un père qui est présent physiquement tout étant absent mentalement. Impuissant, il voit sa femme se plonger totalement dans l’alcool sans savoir comment l’aider à aller mieux, car il comprend la raison pourquoi elle s’est plongée dans la boisson. Toute aussi désarmée que son père, MacKenzie désire plus que tout que sa mère guérisse, mais elle craint la réaction de sa mère si elle décide de la secouer lourdement afin qu’elle reprenne ses esprits. Quel choix lui reste-t-il ? Entourée, elle serait prête à faire n’importe quoi pour sa petite bande d’ami(e)s, car d’une certaine façon, c’est grâce à leur soutien amical que la jeune femme parvient à garder la tête hors de l’eau. En outre,  comme si ce n’était pas suffisant, voilà qu’un événement tragique frappe la famille Hunter et tout leur entourage.

Anéantie par cette horrible nouvelle, MacKenzie prend la décision de fuir ses responsabilités et de s’éloigner de sa meilleure amie, Danielle, et de son frère, Jaden,  car elle ne sait pas quoi faire pour les consoler et les aider à surmonter leur chagrin. Une année est passée sans qu’elle ait d’échos des jumeaux Hunter et lorsque MacKenzie les retrouve… Un mur solide et bien accroché s’y est installé entre les deux côtés. Sauront-ils pardonner l’abandon de leur proche amie ? Leur complicité amicale redeviendra-t-elle telle qu’elle était avant l’accident ? Revoir son ancienne meilleure va littéralement la pousser à se remettre en question. Notamment, sur elle en tant que personne et aussi sur les sentiments amoureux qu’elle ressent toujours pour Jaden.

Jaden Hunter essaie de rester optimiste, depuis qu’il a perdu ses parents, pour le bien-être de sa jumelle. Bouleversé, il imagine souvent ce que ses parents auraient voulu qu’il fasse pour être heureux… Une chose est sûre, il doit, impérativement, continuer à vivre, même si cela est très lourd à supporter. Charmant et tendre, lorsqu’il aime une fille, il l’aime passionnément et serait prêt à faire n’importe quoi pour la rendre heureuse. C’est ce qu’il palpe pour MacKenzie. Depuis la mort de ses parents, il n’a perçu aucun bruit venant de sa part. Blessé par son absence ? Par sa fuite ? Sûrement ! Malgré cela, l’amour qu’il ressent pour MacKenzie est beaucoup trop fort. De plus, Jaden va également apprendre que l’accident qui a causé la mort de ses parents… n’était pas tout à fait un imprévu. Donnera-t-il une seconde chance à la jeune femme ? Ou lui tournera-t-il le dos comme elle l’a fait ?

Concernant la plume d’écriture de l’auteure, elle est agréable à bouquiner. C’est un bon roman, tout comme les personnages principaux, on en apprend un peu plus sur l’enquête qui tourne autour de ce fameux accident.  Mais, comme je vous l’ai précisé, la conclusion laisse à désirer… L’histoire contient une bonne intrigue qui nous donne, malgré tout, une envie à satisfaire. La curiosité, sans doute.

Pourtant, il y a des aspects, en rapport avec les gestes posés par les interlocuteurs,  dont je ne suis vraiment pas d’accord, c’est-à-dire, l’exemple le plus précis serait lorsque MacKenzie a laissée tomber les jumeaux. D’une certaine manière, je comprends sa mentalité, elle a paniqué, surtout lorsqu’on connaît sa situation familiale, mais c’était tout de même égoïste et lâche de sa part de leur avoir tourné le dos sans leur avoir donné de nouvelles et d’explications.

Un dernier mot ?

Une œuvre littéraire qui se lit facilement. Plaisant à lire, l’écrivaine nous démontre ce qu’elle dissimule dans son chapeau.  Certains protagonistes étaient intéressants à distinguer, mais il y en avait aussi que je n’avais qu’une simple envie, c’était de les secouer (hahahaha). « Sur le fil » est une histoire de seconde chance dont Jaden et MacKenzie représentent  parfaitement cette thématique en étant le couple idéal. À mes yeux, ce roman n’est pas un cliché. Il possède sa propre originalité. Jaden est vraiment une personne à part, malgré le fait que la femme qu’il aime l’est abandonné, il reste le même garçon. Sans compter que la conclusion était trop rapide à mon goût. Cependant, je suis ravie d’avoir découvert un autre livre d’Estelle Maskame, elle possède un talent qui nous donne envie de continuer à bouquiner son écriture.

#Sara

Voilà le lien internet de mon partenaire littéraire : http://www.quebecloisirs.com/

Et celui du roman en question : http://www.quebecloisirs.com/pour-les-enfants/sur-le-fil-fl10115347.html

Chronique sur Évasion tome 1 : Qui sacrifier ? de Sylvie G.

Evasion

Note : 12,5/10

« — Pourquoi ne pas laisser le hasard décider ? On n’a qu’à réserver en disant qu’on n’a pas de préférence.

— Bonne idée ! m’appuie Mila. La surprise ajoutera de l’excitation.

— Bon pour moi, renchérit Korey.

— De toute façon, le site fait des siennes, nous informe Cody en délaissant son téléphone. Je réserverai demain si tout le monde est d’accord.

Mon frère guette Shay en attente de sa réponse pendant que je m’empare d’un verre et le lève vers la gang. Après un léger mouvement de tête affirmatif, mon amie saisit la boisson blanche d’une main et le citron de l’autre. J’ai connaissance que Jaymee souffle discrètement les instructions à Shay, qui, de toute évidence, n’a jamais bu de tequila.

— Lèche, bois, mords, répète-t-elle en souriant à mon frère.

— Alors, on trinque à Escape, dis-je tandis que les autres effectuent le rituel de leur côté et cognent tour à tour leur verre sur le mien.

— Es-tu game ? murmure Jaymee à l’oreille de Shay, faisant référence au slogan de la compagnie qu’on a lu sur le site.

— Je suis game ! lâche enfin Shay, avant d’avaler le shooter d’un coup sec. »

Tess, Mila, Korey, Cody, Jaymee, Shay & Tyler

Résumé : « Et toi, en sortirais-tu vivant?

— Chers participants, je vous souhaite la bienvenue à Escape, le jeu qui vous donne soixante minutes pour vous évader. Si vous réussissez, vous vivrez; si vous échouez, vous mourrez! Vous êtes tous consentants à jouer au péril de votre vie?

— Oui! crie le groupe d’une seule voix.

Un bruit attire soudainement notre attention. Vers le haut du mur, un écran géant se dresse. On y voit Victor, ligoté à une chaise, qui s’adresse à nous.

— Faites tout ce qu’ils vous disent. Ils vont me tuer! Tess, je t’en supplie, ce n’est pas un jeu, je te jure qu’ils vont vraiment me tuer!

Des amis en mal d’aventure prennent part à un jeu ­d’évasion inoffensif en apparence. Au fil des directives qui leur sont données et des horreurs auxquelles on les soumet, ils comprennent bientôt qu’ils font face à des menaces bien réelles. À mesure que passent les minutes, les règles du jeu changent… et le piège se referme sur eux. Qui survivra aux insurmontables épreuves qui leur sont lancées? Quelle sera la limite à franchir pour sortir indemne de ce qui risque d’être leur tombeau?

Tess, Korey, Shay, Jaymee, Mila, Cody et Tyler devront réussir leur évasion… ou faire face à leur fin tragique. »

Mon Avis

Avant toute chose, je remercie énormément Nadia, chez Québec Loisirs, pour l’envoi de ce service presse.

Ahhh, il faut que je le dise tout de suite, sinon je sens que, je vais exploser si je ne m’exprime pas tout haut… CE PREMIER TOME EST UN COUP DE CŒUR ASSURÉ. Comment ne pas tomber en admiration face à cette histoire accrocheuse ?

L’auteure nous offre une belle et savoureuse brioche de sensations fortes du tout début jusqu’à la dernière page. Une intrigue, course contre la montre, un jeu de cache-cache… Tout y est ! Avant de commencer, nous avons droit à un prologue qui nous met littéralement l’eau à la bouche et je ne vous parle même pas de la finale. J’ai cru avoir une crise cardiaque quand j’ai vu que ça se concluait ainsi.

Sylvie G. aborde plusieurs sujets dans ce premier opus tels que la violence, la souffrance, le meurtre et l’action tout en allant vers l’humour, la solidarité, l’amour, l’aventure et l’amitié. C’est, définitivement, une série à découvrir sous tous ses angles.

Dans le premier opus d’Évasion, nous faisons la connaissance d’un groupe de sept jeunes adultes en quête de sensations fortes et d’aventures. Ainsi, afin d’y remédier, ils se prêteront à Évasion, un jeu d’énigmes et d’obstacles qui semble facile à résoudre… Mais, ne dit-on pas que nous devons jamais nous fiez aux apparences ? C’est ce que qu’ils vont constater lors de leur parcours. Plus, le groupe avance dans ce divertissement et plus la soirée, qui devait se passer dans la joie et la gaieté, tourne radicalement en un vrai cauchemar sanglant où personne n’est à l’abri de tout danger. Aussi étant donné que leur survie ne tient plus qu’à un fil, les jeunes devront apprendre à travailler en équipe, à veillez les un sur les autres et surtout à se faire confiance, car les individus qui les emprisonnent feront tout ce qu’ils peuvent pour les faire douter et les mettre en échec.

Séparé en plusieurs petits groupes, ils n’auront plus d’autre choix que de se cacher tout en essayant de retrouver leur ami(e)s, car désormais, ce sont eux les proies. Pourquoi ces personnes les pourchassent-ils ? Que veulent-elles ? Or, peut-être que ça sera également le moment pour certains membres du groupe de se rapprocher et de s’avouer enfin leur sentiment ?  Ou est-ce que la mort les emportera bien avant ? Qui survivra ? Qui mourra ? Auront-ils le courage de sacrifier l’un des leur ?

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’auteure, elle est toujours aussi fluide et addictive. Débordant de sensations fortes et d’action, ce roman nous abrège le souffle à chaque chapitre. Nous suivons les personnages principaux à travers leur nombreuses péripéties, nous les suivons où qu’ils aillent, craignons pour leur survie… Le premier tome d’« Évasion » offre une narration à sept voix. En effet, comme je vous l’ai précisé, c’est un groupe de plusieurs personnes qui chacun leur tour vont nous offrir une perception de leur parcours individuel ou par paire.

Différent et original, on apprend certaines informations sur la vie familiale et amoureuse de chacun des protagonistes. En bien ou en mal, on peut facilement ressentir leur tristesse ou leur bonheur vis-à-vis d’une quelconque situation. Honnêtement, c’est ce qui me plaît chez l’auteure, elle réussit à manier les émotions humaines tout en les retranscrivant, parfaitement, sur du papier.

Un dernier mot ?

Une œuvre littéraire que j’ai adoré du début jusqu’à la fin, j’espère de tout cœur que la conclusion du premier opus ne sera pas définitive. En continuant cette aventure, les membres du groupe découvriront que la ligne entre la fiction et la réalité est aussi fine qu’une feuille de papier. Un conseil ? Je vous conseille fortement cette histoire et surtout… Accrochez-vous à votre siège, les interlocuteurs risquent peut-être de vous en faire baver (dans le bon sens). Sur ce, j’attends impatiemment le deuxième tome de cette série haut en couleur !

Voila le lien de mon partenaire littéraire : http://www.quebecloisirs.com/

Et celui du lien d’achat du roman en question : http://www.quebecloisirs.com/pour-les-enfants/evasion-tome-1-qui-sacrifier-fl10055420.html

#Sara

Chronique sur Alberta Road tome 3 : Le jour où tu es apparu de Mychele S.

Alberta Road tome 3

Note : 13/10

« J’enfile mon jean et m’assure que la porte est bien fermée, avant de m’approcher silencieusement dans le dos de Zoé. Je pose mes mains sur ses hanches et la retourne vers moi. Notre différence de taille la force à lever la tête pour me regarder dans les yeux. Une lueur de désir semble y naître quand elle m’attire à elle.

Je la soulève et la dépose sur son bureau, faisant voler tous les papiers sur le sol de la pièce. Elle étouffe un gémissement de surprise contre ma bouche. Mon cœur bat la chamade dans ma poitrine. Et pour la première fois depuis des années, il bat pour autre chose que les fantômes du désert… »

Joshua

Résumé : « Néant.

Ce mot pourrait définir le passé, le présent et l’avenir de Josh.

L’ancien membre du corps des Marines a vu ses compagnons de route relever la tête un à un et avancer vers l’avenir grâce à l’amour.

Mais la rédemption n’est pas pour lui. Elle ne peut être pour lui…

Pourtant, après lui avoir fait subir bon nombre d’épreuves physiques et psychologiques dont il ne sait comment se remettre, la vie va se charger de le placer face au vide de son existence.

Alors que la physiothérapie fait son œuvre sur les maux de son corps, il sait qu’il devra un jour ou l’autre affronter une rééducation bien plus difficile. Celle de son âme torturée, afin de se libérer du poids d’un passé qui le hante.

Quand de nouvelles rencontres viennent bouleverser l’ombre de son quotidien et lui offrent l’opportunité de repousser ses démons, il ne sait s’il doit sauter le pas ou fuir une fois encore.

Depuis des années, l’obscurité l’enveloppe comme une seconde peau et ses fantômes sont devenus bien plus que des compagnons d’armes, alors peut-il vraiment changer de vie ?

Voici l’histoire d’un soir où le hasard a décidé de venir tout chambouler…»

Mon Avis

Tout d’abord, je voudrais remercier l’écrivaine, Mychele Sorel, pour l’envoi de ce service presse ainsi que pour sa confiance en moi !

Le tout dernier de la trilogie… Vous y imaginez cela vous ? J’aurai tendance à dire que les trois tomes sont mes préférés, mais maintenant que j’y pense, ma préférence penche, plutôt, vers l’histoire de Joshua. Ensuite, je choisirais Cole, puis Will. Bref, voici mon ordre de favoritisme.

Moi, qui croyais que le second était dramatique… Je me suis trompé (un tout petit peu). L’opus final a complètement achevé ce qu’il restait de mon cœur. Poignant et saisissant sont les deux seuls mots qui décrivent, parfaitement, ce que j’ai bouquiné.

J’ai adoré chaque moment, heures, minutes, secondes passés en compagnie de Joshua et Zoé. Ils forment un couple bien assorti. Chacun apporte une lueur d’espoir dans la vie de l’un et l’autre. Dès les premières pages, on entre directement dans l’esprit tourmenté de notre militaire préféré. Alors que comme lui nous croyons que sa fin est proche, voilà que le miracle d’une vie pointe enfin le bout de son nez.

Comment vous décrire ce que j’ai ressenti, sans vous spoiler toute l’histoire au complet ? Une question que je me pose à chaque fois que j’écris une chronique (hihihihihihi)

Dans le troisième tome de la série « Alberta Road », nous faisons, plus ample connaissance, avec Joshua Walker, un militaire. Brouillé par des images qui le hante et qu’il a vécues pendant ces trois ans, lors de ses missions, passé en Afghanistan, il n’arrive pas à trouver le sommeil. Agité, il lui arrive de perdre le contrôle de ses émotions, ce qui peut le conduire à poser des gestes qu’il regrette affreusement. Suite au départ de Will et Cole, ses deux meilleurs amis, qui ont pris la décision de se poser afin de rester auprès de leur bien-aimée, Josh se retrouve donc à conduire sur une route, sans fin, tel un loup solitaire. Mais toute forme d’obscurité a besoin d’une source de lumière, n’est-ce pas ?! Ainsi, lorsque Josh, au plus bas, prend la décision de se ressourcer dans un bar, c’est à ce moment qu’il fait la rencontre de Zoé, une physiothérapeute. Un ange tombé du ciel ? Peut-être ! Pourtant, elle est avant tout une mystérieuse jeune femme au lourd passé avec, en prime, quelques squelettes dans son placard dont un divorce. Alors, que Josh croyait que son cœur était desséché telle une sécheresse en plein Sahara, il s’est rendu compte que, finalement, la vie lui offrait une seconde chance de vivre et de ressentir des émotions humaines. Au premier regard, il s’est senti revivre et c’est alors qu’il a compris que cette fille représentait sa rédemption. Néanmoins, lorsque Josh se rend à son premier rendez-vous, il ne croyait pas retrouver celle dont il a partagé une nuit torride… Est-elle la personne qui le sauvera de ses démons intérieurs ? Est-il trop tard pour le sauver ? Son amour sera-t-il suffisant pour le faire sortir des limbes ?

Zoé Andrews  est une femme forte, malgré ses blessures internes. Physiothérapeute, elle semble avoir une allure stricte et impeccable, mais derrière cette surface se dissimule une personnalité meurtrie qui essaie par tous les moyens de garder la tête hors de l’eau, de survivre. Forte de caractère, Zoé ne se laisse pas marcher sur les pieds. Aimée par sa famille, elle y trouve un grand soutien familial. Après ce qu’elle a vécu, la jeune femme a beaucoup de mal à faire confiance aux hommes, mais lorsqu’elle pose les yeux sur Josh, elle perçoit une gentillesse pure et douce qui fait en sorte qu’elle se sent en sécurité. Entre eux, c’est le grand amour. L’histoire d’une seconde chance. Leur complicité est superbe et honnête. Zoe réussira-t-elle à lui faire entièrement confiance ? Se donnera-t-elle corps et âme dans cette relation qui risque de les mettre tout les deux en danger ?

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’auteure, elle est fluide et totalement addictive du début jusqu’à la dernière ligne. Mychele a su captiver son lectorat à l’aide des nombreux thèmes abordés dans ce roman tels que le stress post-traumatique, la violence domestique et la stérilité. Trois réalités qui peuvent détruire la vie de plusieurs personnes que ce soit les femmes, les hommes ou encore les héros qui reviennent du combat.

L’écrivaine nous offre une conclusion à la hauteur de cette magnifique série. Ce dernier opus est, d’après moi, celui qui contient le plus de brutalité. En effet, il est riche en nébulosité et contient des intrigues en nous faire perdre le souffle. Toutefois, il est également celui qui renferme le plus de délicatesse et de passion. De plus, une petite surprise attend le jeune couple au cours des dernières pages. Une nouvelle qui les emplira de joie, j’en suis certaine !

Un dernier mot ?

Quoi qu’on en dise, cette œuvre littéraire est une pépite d’or que je ne suis pas prête d’oublier.  Mychele m’a, de nouveau, menée dans son univers littéraire qui démontre que chaque chose n’arrive pas par hasard, que chaque événement survient pour une bonne raison et que cette logique peut nous mener vers la personne qui nous ait destinée.  L’auteure nous a pondu deux âmes égarées qui, ensemble, ont réussi à retrouver le chemin vers le bonheur. Un récit touchant et agréable à bouquiner. Des personnages attachants qui m’ont donné larme à l’œil. J’espère bientôt retrouver d’autres écrits de Mychele, car il va de soit que je les lirais avec grand plaisir.

#Sara