Chronique sur Isabelle au clair de lune tome 1 : Premier quartier de Chantal Valois

Isabelle au clair de lune tome 1

Note : 8,5/10

« Les choix que tu feras te guideront, toi et ceux qui t’entourent, vers une vie meilleure, vers celle à laquelle tu aspires. Écoute ton cœur et crois en l’amour des tiens. Même si personne ne souhaite qu’on oublie son anniversaire, cela peut arriver. »

Victoria

Résumé : « Villandrault, France, 1680, Isabelle jeune femme romantique et déterminée qui attend impatiemment la rencontre du grand amour, part à la recherche de façon inattendue de son âme sœur dans un monde inconnu. Elle fera la connaissance d’une dame dénommée Victoria qui lui dira d’être attentive aux signes qui la mèneront vers cet amoureux aux magnifiques yeux bleus ! Lors des nuits de pleine lune durant son sommeil, Isabelle fera des voyages dans des vies futures qui lui donneront des indices la guidant vers celui qui lui est destiné, dans sa vie présente. Saura-t-elle le trouver au travers de multitudes rencontres et objets qu’elle ramène de ses voyages dans le temps qui deviennent récurrents et périodiques ? »

Mon Avis

Avant  tout, je remercie l’auteure pour avoir dédicacer mon roman. C’est un joli petit mot de bienvenue.

Les contes historiques n’ont jamais été vraiment ma tasse de thé, mais depuis peu, j’en lis quelques uns de temps en temps afin de m’y habituer. Honnêtement, j’avais pris la décision de leur laisser une chance, car il faut dire que j’aurais passé à côté de plusieurs histoires magnifiques si j’étais resté sur mon point de vue initial.

Heureusement, que j’ai changé d’idée parce que ce roman était fascinant à bouquiner. Les époques d’antan sont, pour moi, une suite d’aventures hautes en couleur à travers certaines contrées du monde. Ces intervalles nous démontrent l’importance de quelques valeurs, qui aujourd’hui ne sont plus autant valorisé qu’avant. De plus, les personnages ont un petit quelque chose d’attrayant qui nous donne envie de les connaître de manière plus approfondi. N’ayant jamais lu les écrits de cette auteure, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais pour un premier essai, je trouve que j’ai assez visé juste.  

Dans le tome 1 d’« Isabelle au clair de lune », nous faisons la connaissance d’une petite fille éprouvée, courant dans les rues françaises. En sanglot, à cause du fait que ses parents ont oubliés son anniversaire, en chemin, Isabelle fait une fugace confrontation qui changera sa vie à jamais. En effet, la vieille dame lui fait découvrir les joies de son propre future en lui offrant quelques réponses. Des années ont passées et Isabelle est devenue une femme pétillante avec un grand sens de l’humour. Aimée, elle vit dans une maison avec sa famille, dont son frère, Guillaume. Croyant dur comme fer à l’amour avec un grand A, Isabelle ne peut s’empêcher de se rappeler sa réunion et les paroles de cette dame qu’elle a aperçue lors de son enfance. Brillante, elle rêve depuis toujours de rencontrer cet homme aux yeux bleus (un détail à garder en tête) qui fera battre son cœur. Assombrie à l’idée de ne jamais connaître l’élu, la jeune femme tombe, affreusement, malade. Guérie, Isabelle se rappelle ses rêves intemporels. Pourtant, sont-ils réels ? Et si on la traitait de prophétesse ? Par peur, elle prend la décision de ne rien converser à personne et décide, par elle-même, de partir à la recherche de l’homme de ses rêveries tout en aidant sa meilleure amie dans sa quête. Le retrouvera-t-il ? Qui est-il ? Et si c’était une personne de son entourage plus près d’elle, qu’elle ne le croyait ? Est-ce une option de renoncer à l’amour ? Et si elle n’avait pas le choix ?

Concernant la plume d’écriture de Chantal Valois, c’était une agréable surprise, j’ai adoré cette partie magique où Isabelle fait des songes à travers le temps et le vide. Des rêves prémonitoires, si vous voulez. Un premier tome vraiment original et accrochant. Je ne sais pas vous, mais moi, j’avais la conviction que l’auteure a dû faire de nombreuses recherches pour en apprendre un plus sur la partie astrologique et divinisation du récit. En outre, cela demande beaucoup de renseignements. Chapeau !

Désormais, j’adore les romans historiques, à mes yeux, ils sont poétiques. Ces petites expressions inédites qu’on n’entend pas partout et toutes ces belles descriptions m’emplissent de bonheur.

Un dernier mot ?

Quoi qu’on en dise, c’est une jolie œuvre littéraire qui mérite sa chance. J’ai été attiré par la calligraphie de l’écrivaine, elle est fluide et addictive à feuilleter. Sans compter les moments familiaux entre Isabelle et Guillaume, entre eux, c’est une complicité frère et sœur très fusionnelle. On perçoit l’amour fraternel qu’ils ont l’un envers l’autre. Une histoire romantique et fantastique à remarquer. Je vous conseille ce tome initial. Pour ma part, dès que j’ai le second opus en main, je ne tarderai pas à parcourir la suite de la série.

#Sara

Publicités

Chronique sur Pulsions ou raison de Cinthia L. Ross

Pulsions ou raison

Note : 13/10

« – Adams, tu es là ?

Aucune réponse; je pousse la porte et j’y entre. La lumière de la table de chevet est allumée, mais aucun signe de sa présence. Soudain, j’entends l’eau qui coule, Adams est sous la douche. Je m’approche doucement, mais au moment où je suis tout près de la porte, l’eau cesse soudainement. Qu’est-ce qui me prend à être ici dans cette chambre ? Il est évident qu’Adams va me dire de retourner d’où je viens. Je m’apprête à rebrousser chemin, mais au moment même où je tourne le dos à la porte de la salle de bain, il en sort.

– Gabrielle ! Mais que fais-tu ici ?

Intimidée par cet homme à moitié nu devant moi, je ne trouve aucun mot et me contente de l’observer. Le corps ainsi partiellement mouillé, Adams est à tomber. Une serviette lui entoure la taille et il ne m’en faut pas plus pour constater que ce qui se trouve en dessous semble de bonne grosseur. Lentement, il s’approche de moi et me fixe. Lorsqu’il est à ma hauteur, il laisse glisser la serviette sur le sol et se retrouve complètement nu devant moi.

– C’est ça que tu es venue chercher, n’est-ce pas ?

Bon sang! Mais quelle queue! Partiellement en érection, Adams se tient devant moi et je ne fais absolument rien, mais quelle idiote! Je rêve de ce moment depuis que je l’ai vu pour la première fois et maintenant qu’il s’offre à moi, je reste clouée sur place. Bravo! Toujours impressionnée par la taille de son membre, je suis sans mot. Il est énorme! J’ignore quoi faire, mais j’ai envie d’une seule et unique chose, retourner me cacher dans l’autre pièce.

Adams s’approche, m’empoigne par la taille et me plaque contre son sexe en érection.

– C’est ça que tu veux, n’est-ce pas!

Il empoigne fermement mon derrière qu’il presse entre ses deux mains. Je sens qu’il s’excite davantage lorsqu’il constate que je ne porte rien d’autre que ce T-shirt qu’il m’a gentiment prêté. J’ignore pourquoi je suis déjà excitée juste à la vue de cet homme complètement nu. Pourtant, il ne m’a qu’à peine effleurée. Sans dire un seul mot, il me plaque contre la commode derrière moi et me pénètre. Je ne peux m’empêcher d’être étonnée par ce qui se passe. Mais je suis surtout impressionnée par la grosseur de son sexe. »

Gabrielle & Adams

Résumé : « Après avoir presque tout perdu, je décroche enfin le plus gros contrat de ma carrière. J’ai été engagé comme garde du corps, et on me confie la protection de Gabrielle, la fille du plus puissant homme d’affaires du domaine hôtelier. Elle s’est fait agresser à la sortie d’un bar et ma mission sera de protéger cette héritière. Elle est si provocante, aguichante, sexy et constamment en mode séduction… cette jeune femme hante mes pensées. Elle démontre continuellement ses intentions à mon égard, ce qui rend mon travail beaucoup plus difficile que prévu ?! Tout en essayant d’effacer mon passé douloureux, je lutte contre ce côté sombre en moi qui ne cherche qu’à ressortir. Mais comment réagir lorsque les pulsions sont plus fortes que la raison ? »

Mon Avis

Avant tout, je remercie Cinthia L. Ross, l’auteure, pour l’envoi de cette remarquable lecture. Depuis le temps que je voulais le lire, je suis contente d’avoir enfin eu la chance de le faire.

Verdict… ? C’est un ÉNORME COUP DE CŒUR !!!

J’ai ressenti chaque moment passé en compagnie de ces personnages, surtout ceux avec Gabrielle et Adams. Au début du roman, les tourtereaux font connaissance et apprennent des informations l’un sur l’autre. Gabrielle, qui est très joueuse, essaie toujours d’analyser son protecteur et à certains passages, son introspection peut se révéler très rigolo. J’ai ri et ri comme une folle à plusieurs reprises. Je n’hésiterai pas, un seul instant, à relire cette belle histoire.

Globalement, les protagonistes sont fascinants et très mystérieux, surtout les détails concernant Adams. Au fur et mesure, nous essayons de déchiffrer son fonctionnement cérébral, puis on apprend à le connaître au niveau de la surface. Toutefois, son personnage est beaucoup plus intense qu’il le fait croire. Il est compliqué tout en étant intriguant.  Au sujet de Gabrielle, c’est une interlocutrice assez simple à comprendre, à l’extérieur c’est une femme qui sait user de ses charmes féminins, mais à l’intérieur, une certaine forme de vulnérabilité se dissimule. En effet, internement, c’est une personne qui cherche à vivre son propre conte de fée et à réussir dans la vie afin de devenir la femme indépendante et respectée qu’elle a toujours voulu être.

Dans « Pulsions ou raison », nous faisons la rencontre de Gabrielle, fille d’Adrien Sansales, un aisé et vigoureux hôtelier. Libre comme l’air, Gabrielle déteste obéir aux autres, elle essaie par tous les moyens de prendre ses propres décisions sans avoir à céder devant les autres. En effet, la jeune femme préfère, largement, faire les choses par elle-même sans avoir à dépendre d’un individu. Déterminée, Gabrielle va toujours jusqu’au bout de son projet lorsqu’elle a une idée derrière la tête. Séductrice, elle sait parfaitement qu’elle plaît aux hommes et pourtant, Gabrielle préfère rester à l’ écart et attendre celui qui lui donnera des papillons dans le ventre et des étoiles plein les yeux. La jeune héritière aime faire la fête et s’amuser, toutefois, elle connaît ses limites. Quand, nous sommes la fille héritière d’un brillant homme d’affaires, la sensibilité n’est pas de mise dans ce domaine. En outre, Gabrielle se sert de son attitude de fêtarde comme d’une muraille afin de dissimuler son cœur et sa grande délicatesse…

Néanmoins, lorsqu’elle se fait agressée à la sortie, son père, après avoir également reçu des lettres de menaces de mort, prend la décision d’embaucher un garde du corps qui saura la protéger en son absence. Au premier contact, une forte attirance physique se développe, rapidement. Lui faisant vivre un véritable enfer, Gabrielle n’hésite pas à le contredire. Entre eux, les flammes ne cessent d’augmenter. Malgré cela, quand la jeune femme est de nouveau menacée, elle se remet totalement à Adams pour la défendre de ses agresseurs. Ainsi, une nouvelle relation se développe entre eux… Résisteront-ils à cette attraction qui ne fait que s’amplifier ou, au contraire, se laisseront-ils allés à cette tentation ?

Monsieur Adams est un homme de trente-quatre ans qui a vécu un vrai calvaire. Ancien militaire, il s’est reconverti en garde du corps. Il aime avoir le contrôle dans tous les domaines qui gouvernent son quotidien. Après avoir été recruté comme protecteur par Adrien Sansales, Adams doit suivre Gabrielle dans tous les endroits qu’elle fréquente afin de lui éviter une autre offensive. Le problème ? Il est TRÈS ensorcelé par cette femme qui le contredit et lui tient tête constamment. Une fille pas comme les autres ? C’est ce qu’Adams essaie de débrouiller… Pourtant, ce bel homme utilise son métier comme prétexte pour éviter de penser à ses propres démons intérieurs. Lesquels ? Ça sera à vous de le découvrir. Au fil des années, son antécédent n’a cesser de le hanter, celui-ci la transformer pour le rendre en ce qu’il est aujourd’hui… Tout comme Gabrielle, Adams sait parfaitement qu’il plaît au sexe opposé et il aime bien en profiter de temps en temps pour se changer les idées.

Quoique sa rencontre avec cette jeune et magnifique héritière risque de le bouleverser à tout jamais. Aussi, Adams devra tout faire pour découvrir l’identité de la personne qui intimide sa protégée, mais quand les sentiments amoureux se mêlent à cette dangereuse situation, celle-ci devient une vengeance personnelle. Le garde du corps réussira-t-il à préserver la vie de Gabrielle ? Résoudront-ils ce mystère qui plane sur eux ?

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’auteure, j’ai été charmée du début jusqu’à la fin. Je suis tombé amoureuse de Monsieur Adams, il est si énigmatique et séduisant. Cinthia parvient avec brio à décrire les détails de l’histoire. De plus, on s’y retrouve facilement. Chaque chapitre nous donne l’eau à la bouche, l’envie de savoir la suite devient ingérable. Une lecture érotique qui m’a fait fantasmer durant tout le long. Les scènes chaudes sont présentes et bien précises. Nous n’en retrouvons pas à chaque page, je vous rassure… Juste là où il le faut.

Sans compter que l’intrigue est surprenante, l’écrivaine nous tient en haleine. Le côté suspense apporte une touche de piment qui elle-même amène une partie sombre au récit. Complotant ! Un univers complexe où toutes actions sont permises sans aucun scrupule.

Un dernier mot ?

Finalement, la narration à deux voix était exquise à bouquiner. Découvrir les pensées obscures d’Adams était vraiment paradisiaque. On y lit son hésitation à plonger dans cette relation, sa faiblesse, sa dureté face à la désobéissance de Gabrielle et surtout son désir pour elle. J’en ai encore l’eau à la bouche (HAHAHA). Le monde littéraire de Cinthia se présente, directement, à nous. Un délicieux cocktail d’émois. Fluide et très bien écrite, Gabrielle et Monsieur Adams vous en feront voir de toutes les couleurs. Au passage, je suis folle de la couverture, je trouve que ça les représente parfaitement. Il va de soit que je vous conseille ce bouquin. Ça serait chouette de retrouver ce petit couple dans une toute autre aventure. Attention, vous risquez peut-être de faire des rêves qui émoustilleront vos imaginations durant la nuit.

#Sara

Chronique sur À travers tes lignes de Ninie Dibilio

A travers tes lignes

Note : 9,5/10

« — Bonjour marmotte, dis-je pour le taquiner.

— Mmm…

— Le réveil est dur à ce que je vois, c’est ça quand on n’est plus tout jeune.

— Tu me défies ?

— Quoi ?

Aussitôt, il me prend et me fait basculer sur le dos pour s’allonger sur moi. Il est fort cet idiot, je n’ai rien vu venir !! Il me couvre de baisers et pose ses mains de part et d’autre de ma tête et me fixe l’air faussement méchant, mais il est très mauvais comédien !

— Alors, toujours aussi vieux ? 

— Tu n’as pas idée !!

Évidement, j’ai envie qu’il termine ce qu’il a commencé et ensuite je lui dirais ce qu’il veut entendre ! Il écarquille les yeux et je lui lance mon plus beau sourire !

— Tu vas payer extrêmement cher pour ce que tu viens de dire !!

Il m’écrase de tout son poids, je ne peux plus bouger !! Il veut jouer, alors c’est parti ! J’essaie tant bien que mal de le chatouiller, j’avoue que c’est difficile, mais je vais y parvenir, il gesticule de partout et a failli  m’en mettre une en plein nez. Le pire, c’est qu’il trouve ça drôle ! On va peut-être envisager d’autre tactique. Je sais, la morsure !! Et elle va être fatale !

— Non, mais t’es malade ??

— Chochotte ! explosé-je en riant

— Tu n’as fait que baver, je te rassure…

— Je peux toujours recommencer si tu n’es pas satisfait ?

— Non ! Par contre, toi ! dit-il en me pointant du doigt. Viens ici !

— Sûrement pas !

Je recule d’un pas, il s’avance vers moi comme un prédateur, alors je continue, mais je bute rapidement contre le mur. Il s’arrête aussi et me dévisage, je suis entièrement nue, ce qui le désarme immédiatement. C’est à ce moment précis que je cours et traverse l’appartement, heureusement, tous les volets sont encore fermés. Qu’auraient pensé mes voisins s’ils nous voyaient déambuler dénudés ?  Édouard me suit de près et il est très en forme ! Je passe maintenant la salle de bain, mais je n’arrive pas à refermer la porte assez vite. Il la retient et la pousse si fort que je glisse avec celle-ci, je n’en peux plus tellement je ris ! Plus aucun son ne se fait entendre, je lève la tête et l’aperçois, le regard amusé. Il secoue la tête et plante son regard dans le mien. Ses yeux brillent de folie, il m’attrape et nous atteignons le mur glacé, instinctivement  mes jambes s’enroulent autour de sa taille et ainsi, il me fait l’amour passionnément !

— Tu vois que je ne suis pas vieux ! lâche-t-il en buvant son café.

— Non, mais je sens que je vais aimer te taquiner.

— Je suis joueur, t’as mon feu vert !

Je lève les yeux au ciel, tout ça pour faire l’amour ! Ce n’est pas un homme pour rien ! Il jette un œil à sa montre et boit d’une traite sa tasse fumante. »

Lia & Édouard

Résumé : « Lia est une jeune fille simple et sans histoire, mais lorsque sa grand-mère Émmie va perdre la vie, elle va tomber sur le journal que son aïeule a tenu. À travers ses lignes, elle découvrira des choses qu’elle n’aurait jamais pu imaginer possibles, des secrets bien enfouis et pourtant à porter de mains ! Lia, très sensible à ces écrits ne sera pas seul. Mais Édouard, l’infirmier de sa grand-mère, sera-t-il seulement un confident ? Entre joie, amour et tristesse, Lia parviendra-t-elle à résoudre le puzzle de sa vie ? »

Mon Avis

Tout d’abord, je remercie l’auteure pour sa confiance en moi et pour l’envoi de ce merveilleux service presse. En toute franchise, je suis vraiment heureuse d’avoir eu la chance de lire cette pépite. Phénoménale, c’est le mot !

À l’instant même où j’écris cette chronique, je suis en train d’écouter une chanson. C’est  » Big Girls don’t cry  » de Fergie. Quand je pense à cette mélodie et aux paroles qui jouent dans mes oreilles tout en réfléchissant à cette belle histoire, je me dis que j’ai toutes les raisons de pleurer, même si j’essaie de ne pas le faire. Lire « À travers tes lignes » a été pour moi, malgré le fait que je l’ai terminé en une journée, une épreuve difficile. En effet, percevoir l’anéantissement et la mélancolie de Lia, dû à la perte de sa grand-mère, m’ont faire revivre des récents et douloureux souvenirs…  En bref, je n’ai pas arrêté de pleurer durant tout le long de ma lecture.

Des personnages principaux charmants et intéressants qui évolue au fur et mesure que le temps passe. Après toutes ces épreuves qu’ils ont dû affronter, ils en ressortent changer et encore plus fort. Un détail que j’ai adoré !

Dans « À travers tes lignes », nous faisons la connaissance de Lia, une jeune femme de vingt-cinq ans. Durant toute enfance, son père et sa mère travaillaient sans arrêt et ils ne portaient pas vraiment attention à leur fille. En résultat, Lia a été élevée par sa grand-mère maternelle, dont elle lui voue un sentiment inconditionnel. En grandissant, elle a gardé un lien amical avec ses parents, mais sans plus. C’est au côté d’Émmie, sa grand-mère, qu’elle est devenue ce qu’elle est, à présent. Aimant les animaux à quatre pattes, Lia est devenu assistante vétérinaire. Travaillant avec Cassandra, sa patronne et meilleure amie, elle ne peut rêver de mieux.

Pourtant, du jour au lendemain, une tragédie frappe de plein fouet le quotidien de Lia… Sa grand-mère perd la vie à cause d’un cancer. À partir de ce moment, la jeune femme est bouleversée par cette mauvaise nouvelle.  Lorsque ses parents prennent la décision de vendre la maison de sa grand-mère, Lia aide ses géniteurs à faire les cartons, à se débarrasser de plusieurs affaires tout en faisant le ménage. C’est en montant au grenier qu’elle tombe sur un vieux coffre. Lia y trouve plusieurs cahiers et pas n’importe lesquels, ce sont les journaux intimes d’Émmie. Par chance, la jeune femme pourra compter sur Édouard, un homme charmant,  qui saura la sortir de ce sombre brouillard dans lequel elle est plongée depuis la mort de sa grand-mère. Une relation amoureuse est-elle possible sachant que c’est la disparition d’un proche qui les a rapprochés ? En lisant ces nombreuses lignes, Lia se retrouve en 1955… Elle découvrira les pensées sombres de sa grand-mère et des parties de sa personnalité qu’elle ne croyait pas possible, durant l’année de ces quinze ans. Se qu’elle entreverra risque de changer sa perception de la vie à tout jamais…

Édouard est un homme de trente-six ans. Infirmier, il s’est occupé d’Émmie durant toute sa convalescence. C’est à travers cette passion d’aider les autres qu’il vit son existence. C’est un homme généreux qui pense aux biens des autres avant le sien. Édouard considère ses patients comme des personnes importantes qui font partie d’une même et grande famille, à part entière. C’est en parlant, pendant ces trois longues années, avec Émmie, que l’infirmier fera la rencontre de Lia. Ainsi, à travers les paroles et nombreuses anecdotes de la vieille dame, il apprendra à connaître sa petite fille. Néanmoins, c’est en la croisant régulièrement, à l’hôpital, qu’il tombera amoureux de cette belle femme.

Compatissant, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour rester auprès de Lia. Alors quand Émmie meurt, Édouard, tel un chevalier en armure, arrive pour la sauver de ses démons. Ils se rapprocheront énormément. Lorsque Lia fait quelques découvertes familiales, il devient son pilier. Malgré cela, derrière chaque histoire d’amour se cache un combat à livrer… Une fois encore, Lia fera face à quelque chose qui la rendra très malheureuse, mais elle devra faire preuve d’optimisme si elle veut aider son tendre amour. Le ravissement est-il possible pour Lia et Édouard ? Cela sera à vous de le découvrir, prévoyez également une tonne de boîtes de mouchoirs…

Concernant la calligraphie de l’auteure, je l’ai trouvé ensorcelante et enviable à bouquiner. On se plonge facilement dans le cœur du récit. Vous ne savez pas à quel point, ce bouquin m’a bouleversé, il m’a retourné l’esprit du début jusqu’à la fin. Définitivement, je suis passé par un tourbillon de saisissements. Très intense ! Sans que je m’y attende, les feuilles défilaient rapidement, j’étais même étonnée quand j’ai vu que j’avais achevé le roman. Addictif, il vous rendra accro, il vous fera sangloter jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus une seule goutte de larme dans votre corps. L’écrivaine met en avant, d’une part, le sens de l’amitié, l’amour entre deux personnes, le fait de pardonner un individu après tant d’années et surtout l’espoir de pouvoir avancer, nonobstant les expériences escarpées. D’autre part, nous avons le décès, l’accablement face à abandon d’un être cher, le deuil, la culpabilité, l’injustice et la maladie. Plusieurs bonnes et mauvaises pensées. Entrelacées ensembles, elles forment un cocktail divin.

Un dernier mot ?

Quoi qu’il en soit, à travers cette magnifique plume, Ninie possède une moelleuse signature qui nous donne envie de continuer à la suivre. J’ai découvert une écrivaine emplie de talent. Attendrissante, la détresse de Lia est venue me chercher et m’a beaucoup émue. D’une certaine façon, je m’identifiais beaucoup à cette héroïne. En sortant la tête de cette lecture, j’en ai tiré certaines leçons… Quoi qu’il arrive, il faut toujours voir au-delà de la surface. Dans chaque situation, il y a toujours une ration de lumière à laquelle, il faut s’accrocher. De plus, notre existence ne tient qu’à un fil, ce qui m’amène à penser qu’il faut vivre pleinement notre vie. En attendant, j’espère, de tout cœur, que j’aurai de nouveau la chance de lire une autre histoire écrite par Ninie Dibilio. Je vous recommande, énergiquement, cette sublime lecture !

#Sara

Chronique sur Au-delà des apparences tome 1 : Ça a toujours été toi de Céanny

Au-dela des apparences tome 1

Note : 10/10

« Un jour je me suis retrouvée enceinte et ma tante m’a « aidé » à choisir. Ça n’a pas été difficile pour elle ; entre le mauvais garçon qui passait son temps au poste pour maintes et maintes bêtises en tout genre et le jeune homme des beaux quartiers, riche comme Crésus, n’importe qui de censé n’aurait pas réfléchi à deux fois avant de choisir le beau Ben. Mariage éclair et tout ce qui va avec. »

Lya

Résumé : « Lya, jeune orpheline débarquée du Mexique à tout juste 8 ans, a tout pour être heureuse. Mariée à Benjamin Banes, elle vit à présent un véritable conte de fée. Beau, riche, puissant, il est l’homme le plus convoité de la haute société de Chicago. Ensemble, ils ont une magnifique petite fille. Alors quand cette dernière est enlevée brutalement, la vie de Lya bascule en enfer. Et le retour de Roman, le premier amour de la jeune femme ne fait rien pour arranger les choses.

Mais les apparences sont parfois trompeuses…

Entre passion, mensonge et trahison, Lya va devoir se battre pour découvrir la vérité et retrouver sa fille. Tout en gardant enfoui en elle ce secret qu’elle garde depuis si longtemps…

Et si on se trompait sur ceux dont on pensait tout savoir ? »

Mon Avis

Avant toute chose, je remercie chaleureusement l’auteure pour m’avoir accordé sa confiance en me permettant de lire le premier roman de sa trilogie.

Une belle petite découverte littéraire. J’ai été entraîné dans une réalité où la violence, une guerre entre les clans, la prostitution, les manipulations et les secrets mènent la danse. À de nombreuses reprises, j’ai dû reprendre mon souffle, l’écrivaine ne nous laisse aucun repos. Vous ne savez pas le nombre de fois où j’ai cru que c’était terminé pour telle personne. J’ai eu plusieurs frousses.

Vous voyez c’est comme si vous dégustiez une bonne pizza italienne tout juste sortie du four. Il faut la savourer du début jusqu’à la fin. Donc, il va de soit que, cette trilogie est exactement comme une pissaladière. Bon, concernant les personnages principaux, je les ai trouvés vraiment fascinants et très bien définis. En effet, on retrouve des individus, haut en couleur, qui durant toute leur vie ont souffert de plusieurs choses, ce qui, au final, a fait en sorte qu’ils soient ce qu’ils sont dans le présent.

Dans le premier tome de la trilogie « Au-delà des apparences », nous faisons la connaissance de Roman et Lya, deux êtres aussi amoureux l’un de l’autre qui l’était à l’époque. Ayant grandi au Mexique, la jeune femme a perdu ses parents, alors qu’elle n’était qu’une petite fille. Seule, Lya doit, désormais, quitter sa terre d’origine et son grand amour. Ainsi, nous la retrouvons six ans plus tard, mariée avec Benjamin Barnes, un homme riche qui possède plusieurs investissements à son compte. Vivant dans un monde où l’argent coule à flot, Lya ne semble pas être à sa place au milieu de ce cercle de personnes aisées. Pourtant, afin de permettre à Allyssia, sa fille de six ans, de vivre une belle vie, la jeune femme est prête à encaisser et à faire ce que l’on lui dit de faire, sans broncher.

Toutefois, quand sa petite princesse est portée disparue, Lya n’a plus d’autre choix que de tout quitter et de partir à sa recherche. Bouleversée à l’idée de ne jamais retrouver sa fille, c’est à cet instant qu’elle aperçoit un fantôme de son passé qui revient, dans sa vie présente, pour la hanter. Roman. Son amour de jeunesse qu’elle a été obligée de quitter, à cause de certains engagements familiaux. Plus les jours défilent et plus Lya a l’impression de suffoquer et l’absence de sa fille n’arrange en rien la situation. Alors, qu’elle apprend de nouvelles informations à propos d’Allyssia, Roman propose à la jeune femme de l’aider dans ses recherches. Et si le retour de son ancien amant n’était pas le fruit du hasard. Que veut-il ? Pourquoi a-t-il attendu toutes ces années avant de revenir dans le quotidien de Lya ? Malheureusement de vieilles rancœurs viennent s’ajouter à l’équation… Et si tout ceci n’était qu’une affaire de vengeance ? Dans cette grande noirceur, Lya dissimule un secret qu’elle n’avait jamais dit à personne, pas même à Roman. Pourtant, il est le premier concerné et si c’était cet homme qui tenait en main, la clé de la bonté qui saurait soutenir Lya a trouvée sa propre rédemption ?  

En ce qui concerne le style d’écriture de l’auteure, celui-ci est limpide et addictif jusqu’à la dernière page. J’ai adoré chaque moment que j’ai passé en compagnie de tous ces interlocuteurs. Ils ont chacun une manière de faire avancer le cours de l’histoire. Ce récit, nous propose des instants forts en émotion, des individus batailleurs qui seraient prêt à se sacrifier, sans aucune hésitation, pour ceux et celles qu’ils aiment. Ils ont tous munis d’une grande vivacité, ça c’est certain, surtout Lya et Roman. Deux têtes brulées.

L’écrivaine ne laisse aucun ennui transparaître, en effet, on entre directement dans le vif du sujet. Nous, en tant que lecteur et lectrice, apercevons, à travers les yeux de Lya, une culture différente de la nôtre. Une certitude où les responsabilités domestiques sont mises en avant, telles a été le cas pour Lya. Je suis scandalisée de voir que des femmes sont obligées d’épouser un homme qu’elle n’aime pas afin de préserver un mystère qui jetterait la honte sur la famille. C’est ce que Lya essaie de nous démontrer. Néanmoins, ce détail est une des raisons qui m’a poussé à lire ce premier tome. Je voulais connaître le fin mot de cette histoire. Chacune des lignes apportaient soit une bonne ou mauvaise nouvelle, on ne savait pas sur quoi on allait tomber.

Un dernier mot ?

Finalement, cet opus initial est un coup de cœur. À l’idée de découvrir les pensées des futurs personnages me donnent déjà l’eau à la bouche. C’est, littéralement, une pépite ! Sans aucun doute, j’ai pu apercevoir l’amour que ressent Lya pour sa petite fille. Le combat qu’elle mène pour elle et rien que pour elle, en ait la preuve directe. Ce fût émouvant de lire ces circonstances d’affection. Il va de soit que je vais bouquiner le second tome.

#Sara

Chronique sur Les Étoiles de Noss Head tome 2 : Rivalités écrit par Sophie Jomain

Les Etoiles de Noss Head tome 2

Note : 13/10

« – Si tu continue, je vais te forcer à courir plusieurs tours de terrain !

– Dans tes rêves, oui !

– Tu veux encore parier ?

– Pff…si tu veux perdre…

Il lâcha ma taille et s’arrêta un instant pour me toiser. Je le fixai, interloqué.

– Quoi ?

– Continue devant. Je te laisse de la marge, dit-il d’un ton égal.

– De la marge pour quoi ?

– Avant que je te courre après.

– Mais moi, je ne veux pas courir !

– Tu vas être obligé, pourtant.

– Et qu’est ce qui te fait croire ça ?

Leith se baissa lentement, ramassa une motte de terre, et la roula entre ses mains. Les yeux écarquillés, je commençais à comprendre ce qu’il allait faire, je me mis immédiatement sur mes gardes.

– Tu ne vas pas faire ça…

– Je vais me gêner…

Je reculai lentement.

– Dépêche-toi tu n’as plus beaucoup de temps…

– Leith, non ! Je t’interdis de faire un truc pareil !

Cette fois il avança de deux pas.

– Nom d’un chien ! m’écriai-je

Ni une ni deux, je me retournai pour courir loin devant lui. Quelle galère toute cette boue ! Mon sang se glaça lorsque j’entendis ses pas derrière moi. Je hurlai en continu et accélérai. Je n’étais plus qu’à quelque mètre de Jamie. Plus que deux, plus qu’un…Dans un ultime effort désespéré, je m’agrippai à sa veste et me cachai derrière lui.

Leith et lui rirent aux éclats. »

Hannah & Leith

Résumé : « Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune femme, ou presque. Douce utopie, rien ne se déroule jamais comme prévu. Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée, mais j’étais sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés… »

Mon Avis

Tout d’abord, je remercie Québec Loisirs, mon partenaire littéraire, pour l’envoi de ce service presse ainsi que pour leur confiance en moi.

Je suis toujours aussi surprise de voir à quel point cette série fantastique me fait de l’effet. Elle me comble, littéralement, de bonheur. En effet, même si j’ai déjà la saga complète, je ne peux m’empêcher d’avoir les romans en version illustrée. Elles sont sublimes et parfaitement bien dessinées. J’en suis presque jalouse (HAHAHAHAHA). Le talent circule des deux parties que ce soit au niveau de l’écriture ou du dessin. Encore une fois, ce monde littéraire m’a entraînée dans une aventure qui nous illustre que quel que soit les obstacles qu’on rencontre sur notre chemin, l’amour et l’amitié ont toujours le dessus.

Touchant les personnages principaux, nous pouvons constater une augmentation de l’évolution psychologique de plusieurs individus, comme par exemple Hannah. Elle s’adapte, facilement, à ces nombreux changements magiques. De plus, j’ai trouvé cela vraiment intéressant de lire sa fascination, concernant les origines historiques sur toutes les créatures surnaturelles qui composent notre réalité. Hannah semble naïve et innocente, mais c’est une combattante, à la langue bien pendue, qui n’hésite pas à se sacrifier pour les personnes qu’elle aime, surtout Leith.  

Dans ce deuxième opus de la série « Les étoiles de Noss Head », Hannah débute son année sur le campus de l’Université de Saint-Andrews aux côtés de son séduisant loup-garou, Leith. Toujours aussi amoureuse de lui, ils vivent, ensemble, des péripéties amusantes et assez cocasses. Sans compter qu’elle se familiarise avec ces nombreuses modifications tout en apprenant les réglettes qui gouvernent cet univers qui lui est inconnu.  Dès son arrivé, Hannah se lie d’amitié avec un groupe d’individus bien différents des autres étudiant(e)s, au grand désarroi de Leith. Qui sont-ils ? Depuis sa rencontre avec son âme sœur, Hannah essaie de toutes ses forces de vivre, pleinement, un semblant de vie habituelle, toutefois elle se rendra compte que le contexte de la normalité ne s’adressera plus à elle… Alors que la future menace se rapproche, des secrets enfouis commencent à remonter à la surface. Hannah apprendra que derrière chaque légendes se cachent une grande part de vérité. Lorsque des tensions voient le jour entre elle et Leith, la fatalité prend de nouveau la décision de frapper son existence. Restera-t-elle humaine ou se transformera-t-elle en une créature paranormale ? Et quand est-il de Leith, restera-t-il à ses côtés, malgré ses nombreuses promesses ?

En ce qui concerne la calligraphie de Sophie Jomain, j’ai, littéralement, fondue telle une crème glacée restant sous les rayons du soleil. J’ADORE ! Sans aucun doute, ce deuxième tome est meilleur que le tome initial. On y retrouve plusieurs péripéties, aussi intrigantes les unes que les autres. Elles se succèdent, l’auteure ne nous laisse aucun répit. Sans parler de la conclusion… OH MON DIEU ! J’ai versé quelques larmes, c’était si accablant. Le désespoir que ressentait chacun des protagonistes, à ce moment, était vraiment horrible à bouquiner.

Personnellement, j’ai dévoré cet opus. Au fil des pages, on s’accroche et espère qu’un avenir sans adversité leur sera possible, mais bon, on verra ce que ça donnera… Qui sait ce que l’on découvrira dans les prochains tomes ?! De nouveaux interlocuteurs font également leur apparition, tout dépendant lesquels, quoique, on peut les mépriser ou les affectionner. En outre, comme le dit si bien son titre, une rivalité entre deux clans d’hominidés fera aussi son apparition et malencontreusement pour Hannah, elle est prise entre ces deux feux.

Malgré le contrevent que perçoit Leith, par rapport à ce nouveau groupe d’« amis », il est, follement, amoureux de son tendre amour et serait prêt à faire n’importe quoi pour elle. C’est si romantique ! Leur relation est fragilisée, à cause des abondantes ambiguïtés, excès de jalousie et quiproquos, pourtant celle-ci évolue. Ils semblent être tout les deux plus réfléchis.

Un dernier mot ?

Une fin TRÈS déchirante qui nous laisse sur notre faim, avec en prime quelques questions en tête. Une merveilleuse lecture, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ces personnages. Il nous est, amplement, facile de nous plonger dans ce second tome. Les pages défilent sans qu’on s’en rende compte. PARFAIT ! Il va de soit que cette saga en vaut la peine. J’attends la suite avec une grande impatience. J’ai hâte de retrouver ce couple qui me fait fantasmer.

#Sara

Voici le lien du site internet de mon partenaire littéraire : http://www.quebecloisirs.com/

Et celui du roman en question : http://www.quebecloisirs.com/sf-fantastique/les-etoiles-de-noss-head-illustre-tome-2-rivalites-fl10087847.html?s=