Entrevue d’Océane Pierre

img_3523

1) Pourrais-tu nous parler un peu de toi ? De ton cheminement ?

Réponse : Alors, je m’appelle Océane et j’aurai bientôt 26 ans (quelle horreur, je deviens vieille !). Je suis Belge et maman d’un petit garçon. J’ai un diplôme de secrétaire médicale, mais en attendant de trouver dans le domaine, je travaille dans un commerce/librairie. Durant mon temps libre, je suis chroniqueuse pour le magazine Bloggers’ spécialisé dans la littérature Young Adult. Je donne aussi mes avis lectures sur mon blog Lady Chantilly Bouquine depuis juin 2016. Et bien sûr, j’écris. Mon premier roman (fantastique) sortira en fin 2018 chez Rebelle éditions.

2) Qu’est-ce qui t’a donné l’envie d’écrire ?

Réponse : J’ai commencé à écrire lorsque j’étais adolescente sur des forums RPG. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des jeux de rôles en ligne qui se jouent sur des forums. Le but est de créer un contexte et de faire évoluer son personnage au fur et à mesure de l’intrigue, en liant évidemment des liens avec d’autres joueurs. Quand j’y repense maintenant, je me dis qu’à cette époque si j’avais voulu écrire des romans avec tous mes textes postés sur les RPG, j’en aurais eu largement les moyens xD. Quand j’étais triste ou perturbée, j’avais aussi l’habitude de poser mes pensées sur papier, je tenais aussi un journal intime. L’écriture a toujours été un moyen d’expression pour moi, mais que je ne partageais pas, en dehors de mes amis sur internet. Je me suis réellement lancée dans l’idée folle d’écrire un roman vers l’âge de 21 ans, peu après la naissance de mon fils. Je ne sais pas, c’était une période où j’avais besoin d’accomplir des choses, d’essayer de réaliser mes rêves. J’étais vraiment motivée à écrire un manuscrit entier, à tenter ma chance même si au début je ne m’en sentais pas capable. Quand j’ai commencé à écrire mon premier roman, j’en ai parlé à très peu de monde : mon compagnon, ma meilleure amie et ma grand-mère. Quand cette dernière est décédée, ça été un déclic pour moi. Je DEVAIS réaliser ce rêve pour la rendre fière de moi. J’écris principalement du fantastique et de la fantasy, mais il m’arrive de m’aventurer dans la dystopie, le tout restant dans un registre Young Adult.

3) Quelle place la lecture occupe-t-elle ton temps libre ?

Réponse : Ça dépend un peu des périodes pour être honnête. Lorsque j’écris, je ne lis pas ou très peu. Pour l’instant, je suis dans la rédaction de la suite de mon roman, du coup je ne lis que des mangas et des BD comme ça se lit beaucoup plus vite que des romans. Sincèrement, je n’imagine pas ma vie sans la lecture. Même si j’adore regarder aussi des séries et des films, rien ne remplace un bon bouquin. Mon rythme de lecture dépend aussi de mon niveau de fatigue. Si je suis trop crevée, j’aurai plus tendance à regarder une série par exemple.

4) Quel est ton dernier coup de cœur littéraire ?     

 Réponse : Il faut savoir que je suis très difficile dans le choix de mes lectures et dans mes attentes ce qui fait que j’ai rarement des coups de cœur. Le dernier que j’ai eu c’était pour le premier tome de Grisha, sortit aux éditions Milan, mais j’ai aussi beaucoup aimé Les Belles sorties chez la Collection R. Ce sont deux univers qui m’ont vraiment happée et que j’ai été déçue de quitter en refermant le livre. Vivement leurs suites !

Grisha   Les Belles

 Avec Grisha, vous plongerez dans un monde fantasy où la magie et les guerres y règnent. Vous avez aimé « La Sélection » de Kiera Cass ? Laissez-vous donc enchanter par cette nouvelle aventure fantastique. Alors que la royauté y est très présente dans cet univers, Camélia sera confronté à plusieurs mystères qui risquent de transformer son séjour à la cour en un véritable cauchemar.

5) D’où proviennent les idées qui construisent tes personnages et ton univers ?   

Réponse : En général, mes intrigues me viennent souvent en rêve. Je me réveille un beau matin avec des idées plein la tête et je construis petit à petit mes univers à partir de là. Pour le reste, je m’inspire souvent de choses connues qui me plaisent, que ce soit des romans d’autres auteurs, des séries ou des films. Comme un peu tout le monde je crois. J’ai aussi des groupes de musique fétiches qui m’aident à créer une atmosphère, les deux principaux sont Our Last Night et Panic at the Disco. Pour Fairy Nymis, mon roman qui sortira prochainement chez Rebelle éditions,  je me suis un peu inspirée notamment des séries Shadowhunters, New Girl et Les Chroniques de Shannara.

6) Combien de temps cela te prend-t-il pour écrire un roman?    

Réponse : C’est difficile à dire. Pour le « premier tome » de Fairy Nymis, j’ai mis 6 mois pour écrire le premier jet, mais après il y avait encore énormément de travail à faire dessus. Même après 2 ans, je modifie encore certaines choses lol. J’ai mis « premier tome » entre guillemets, car après discutions avec mon éditrice, les deux tomes de ma saga vont fusionner pour en faire un one shot. Donc en fait, je n’ai même pas fini d’écrire le roman en entier puisque je suis actuellement dans la rédaction de la deuxième partie xD Oui, c’est compliqué, désolé. Comparé à certains auteurs, je sais que je suis assez lente dans la rédaction de mes histoires. J’ai beaucoup de mal à rester concentrée plus de 30min ce qui ne permet pas d’avancer très vite… mais vaut mieux écrire un peu que rien du tout !

7) De quelle époque tes œuvres littéraires sont-elles inspirées ?    

Réponse : Dans les histoires que j’ai écrites pour l’instant, ça se déroule soit dans notre époque soit dans un monde inventé un peu moyenâgeux, mais j’avoue que j’aimerais beaucoup écrire une intrigue qui se déroule au XVIII ou XIXe siècle. Je pense que ce qui me bloque c’est le travail de recherche que demande ce genre d’histoire… je suis un peu fainéante à ce niveau lol. J’aime autant partir dans un monde fantasy, comme ça s’il y a des « erreurs » ou des choses pas très logiques, on ne peut pas me le reprocher xD

8) Quelle est ton moment et endroit favoris pour écrire ?     

Réponse : Je n’en ai pas spécialement, tant qu’il fait calme autour de moi et que je suis bien installée. J’ai quand même remarqué que l’inspiration vient plus facilement lorsque je n’écris pas dans un lieu familier. Avec l’arrivée du beau temps, j’aimerais bien tenter d’aller écrire en terrasse ou en tout cas ailleurs de chez moi.

9) Est-ce qu’il t’arrive d’avoir des pannes d’écriture ? Si oui, comment fais-tu pour y remédier ?      

Réponse : Oh oui ça m’arrive ! Je pense que depuis que je me suis lancée dans l’aventure, j’ai eu plus de périodes de panne que de période d’inspiration lol. Je ne sais pas y faire grand-chose malheureusement… Juste attendre que ça passe.

10) Avant de te lancer dans de longues séances d’écriture, exerces-tu un rituel particulier ?  

Réponse : Non, à part écouter de la musique, car ça me donne toujours de la motivation et de bonnes idées de scènes.

11) Hormis l’écriture, il y a-t-il d’autres loisirs qui t’intéressent ?

Réponse : Je suis quelqu’un de très actif, j’ai besoin d’avoir constamment l’esprit occupé. À part l’écriture et la lecture, je regarde beaucoup de films et de séries. J’aime aussi beaucoup me balader, visiter de nouveaux endroits et manger dans de bons restaurants. Faire les magasins, sortir entre filles, un peu comme tout le monde, je crois ^^

12) Si tu devais peindre un portrait de toi-même, comment te décrirais-tu ? 

Réponse : Je pense que je suis une grande rêveuse et que j’ai de l’ambition. Mon but dans ma vie est de réaliser un maximum de mes rêves tout en profitant de ma famille et de mes amis. Croire en ses rêves est parfois la seule chose à laquelle on peut se raccrocher dans les moments difficiles. Je suis aussi quelqu’un de très anxieux. J’ai tendance à vite m’inquiéter et à vite imaginer le pire. J’ai besoin de contrôler mon quotidien au maximum ce qui est parfois compliqué à gérer quand les choses ne se passent pas comme prévu lol Avec moi, partir en weekend est toute une organisation ! 

13) Prévois-tu d’écrire d’autres histoires ? Si oui, pourrait-on en avoir un petit avant-goût ?

Réponse : Oui bien sûr ! Quand, ça ne je sais pas xD J’ai pleins d’idées d’intrigues qui m’attendent dans un dossier sur mon ordinateur. J’y pense souvent et j’ai hâte de pouvoir me pencher sur d’autres choses, mais tant que Fairy Nymis n’est pas publié, je préfère attendre avant de penser à d’autres histoires. J’ai un roman Fantasy qui est déjà commencé qui parle d’une jeune sorcière vivant un monde où la magie est sévèrement punie. J’ai aussi de côté une histoire qui parle d’une princesse badass qui va devoir tout quitter pour se marier et une autre avec des zombies.

#Sara

Je remercie chaleureusement Océane pour m’avoir accordé du temps !

P.S.  » Fairy Nymis  » est le premier roman d’Océane Pierre, celui-ci sera disponible d’ici la fin de l’année 2018 chez Rebelle éditions. Alors, surveillez bien les dates de publication ! 😀

 

Publicités

Chronique sur Les MILFS au Pérou écrit par Élodie Loisel

Les MILFS au Perou

Note : 9,5/10

« – Manu, qu’est-ce que tu en penses? demande la médecin.

– Mon fils va trop me manquer, c’est plus possible, je ne peux pas l’abandonner.

– Mais comme elle est gonflée, s’énerve Éléonore en levant les yeux. Quand je t’avais dit ça pour mes enfants et le voyage au Pérou, tu ne voulais rien savoir, tu m’avais raconté que c’était ridicule et qu’il fallait que je pense à moi !

 – Qu’est-ce que tu veux que je te réponde? Vous êtes des mères indignes, ironise Manu, même toi, Pupuce, en vérité, tu n’es pas si parfaite… mais bon, c’est OK, si l’on part juste deux jours.

– Deux jours? Non, on ne peut rien visiter en deux jours, il faut une semaine au minimum, insiste Aurélie.

– Vendu, mais à une seule condition, propose Manu.

– Laquelle ? lancent les MILFS, s’attendant au pire.

– Je vous apprends à pisser debout.

– Chiche, s’amuse Aurélie.

– Et toi? demande celle-ci en tournant la tête vers la rouquine.

– Il faudra quand même attendre un peu…

– Comment ça ? Tu dis toujours oui et là qu’on est toutes partantes, c’est toi qui hésites? Et puis ça te ferait un deuxième livre à écrire…, renchérit Manu.

Camille sourit et, sans répondre, touche son ventre. Elle annonce, heureuse :

– Je suis enceinte.

Les MILFS écarquillent les yeux, se lèvent, la serrent tour à tour dans leurs bras en l’embrassant.

– Wow, mais c’est génial! Félicitations! se réjouit Anna.

– Et les gamines ont pris ça comment? s’inquiète Manu.

– Elles le vivent bien, enfin pour l’instant. Comme le bébé arrive dans sept mois, la mère de Maxime a gentiment proposé de prendre un appartement. Elle est beaucoup plus conciliante depuis mon allergie… enfin depuis l’incident à cause des filles.

– Yes, la vieille dehors et une de moins! s’amuse Anna.

– Emma et Chloé sont vraiment adorables aussi depuis le coup de la barre aux céréales, elles ont finalement réalisé qu’elles m’aimaient bien.

– Fais quand même gaffe de ne plus jamais manger un truc qu’elles t’auraient refilé.

– Je n’avale rien qui de près ou de loin soit passé entre leurs mains.

La jeune serveuse arrive avec un combiné et demande :

– C’est laquelle de vous, Camille ?

Quatre index pointés désignent l’écrivaine :

 – Allô, oui mon cœur, oui, c’est bizarre, leur téléphone sont sur messagerie ? Non, pourtant, elles sont avec moi.

Anna chuchote :

– Vous aviez toutes mis votre portable en mode avion?

Les MILFS confirment avec la tête en éclatant de rire. »

Les MILFS

Résumé : « Bienvenue dans la génération MILFS

Manu, 32 ans, va devenir maman; Éléonore, 35 ans, vient d’apprendre que son mari la trompe; Anna, 33 ans, combat une grave maladie; Aurélie, 36 ans, doit signer les papiers de son divorce; Camille, 33 ans, vient de recevoir un énième refus pour la publication de sa BD.

Ces cinq mamans ont passé la trentaine avec une énorme claque derrière la tête et elles savent à présent que les contes de fées n’existent pas! Le destin est R.I.P!

Alors que la vie leur échappe, deux solutions s’offrent à elles : soit affronter un avenir carrément dépressif, soit fuir leurs responsabilités et honorer ainsi une promesse d’enfance.

Elles vont s’envoler en direction du Pérou pour semer leurs problèmes et vite comprendre qu’un voyage entre copines vaut bien 10 ans de thérapie chez un psy.

Sauf que sur les terres Incas, RIEN, mais alors vraiment RIEN ne se passera comme prévu.

Les MILFS enchaîneront les catastrophes: de leur hôtel de luxe, à la réserve des Indiens Tito Piros en passant par les dangereux trafiquants du cartel de la drogue, sans oublié le but ultime voir le Machu Picchu ce qui s’avérera plus compliqué que prévu surtout si de jeunes Canadiens s’en mêlent.

À leur retour, RIEN, mais alors vraiment RIEN ne sera plus comme avant.

Cependant, une seule question restera en suspend, pour vous ce sera: Mojito ou Margarita? »

Mon Avis

Tout d’abord, je voudrais remercier les Éditions Ada pour l’envoi de ce cocasse service presse ainsi qu’Elodie Loisel pour l’intérêt et la confiance qu’elle m’a apporté.

Évidemment, cette histoire est une vraie bouffée d’air frais. J’ai rigolé jusqu’à la dernière ligne. C’était un régal pour mes yeux ! À certains passages du texte, l’histoire commençait, peu à peu, à devenir émouvante.  

Au premier coup d’œil, quand je l’ai aperçu, l’année dernière, au Salon du livre de Montréal, mes yeux n’arrêtaient pas de valser vers cette belle couverture. À de nombreuses reprises, je suis passé devant… l’envie folle de l’acheter me consumait (hahaha) de l’intérieur. Toutefois, j’ai dû abandonner l’idée, faute du fait que je n’avais pas assez d’argent pour le faire, mais quand l’auteure, elle-même, m’a contacté pour m’envoyer son roman, je n’ai pas pu retenir mon cri de joie !

Étant un Chick-lit, plusieurs péripéties peuvent arriver sans qu’on s’en rend compte et Élodie Loisel a réussi à manier toutes ces ribambelles aussi loufoques soit-elle. Du début jusqu’à la fin, je suis resté scotché à mon roman.

Dans « Les MILFS au Pérou », nous faisons la connaissance de cinq femmes, toutes âgées dans la trentaine. Possédant chacune une personnalité distincte, ensemble, elles forment un quintet. Enchaînées, toutes les cinq, par plusieurs problèmes qui les dépassent, les MILFS prennent donc la décision de partir, dans un coup de tête, au Pérou afin de se retrouver et de vivre à fond leur vie. Alors que les jeunes mamans pensaient que le voyage allait se dérouler tranquillement, sans aucune embuche, elles se trouveront subitement confrontées à certaines situations qui remettront leur expérience en doute. Seront-elles capable de percer les secrets du Machu Picchu ? Parviendront-t-elles à réaliser leur pacte, fait pendant leur enfance ?

Concernant la plume d’écriture de l’auteure, elle est fluide et enivrante. « Les MILFS » est une œuvre littéraire qui nous permet de nous échapper de notre quotidien. À travers ses mots, Élodie Loisel nous plonge dans une aventure haute en couleur rempli d’intrigues. On y découvre également une forte amitié qui unit ces cinq mamans et même après de longues années, ce puissant attachement est toujours présent entre elles. C’était très touchant à lire.

À travers ce bouquin, j’ai eu la grosse impression de vivre cette semblable expérience en compagnie des MILFS. Dès les premières pages, l’auteure nous plonge dans l’histoire et les détails sont vraiment géniaux. Il va de soit que je me suis également attaché aux interlocuteurs. Ces femmes possèdent une volonté de fer et c’est ce qui, d’après moi, a fait en sorte que leur amitié soit restée intacte.

Un dernier mot ?

J’espère vraiment que ce n’est pas un adieu, j’aimerais beaucoup les retrouver dans une nouvelle aventure. Finalement, après avoir été conquise par la sublime calligraphie d’Élodie, il n’y a pas de doute que je lirai ses autres écrits (« les yeux du vide » est un roman que je dois absolument découvrir). En effet, je le ferai sans hésitation.  

#Sara

Chronique sur Les Éternelles de Shelby Maheux

Les Eternelles

Note : 8/10

« Une odeur de peinture flottait dans toute la maison quand Gee et moi nous réveillâmes. D’un accord tacite, nous prîmes notre petit déjeuner sur notre terrasse magnifiquement bercée par le chant des oiseaux. La douce odeur de la rosée emplissait mes narines pendant que je savourais ce petit moment de détente. Pendant trois longs jours, Gee, Samuel, Jérémy et moi avions repeint notre maison et celle des garçons, en plus de déballer leurs cartons. Trois longs jours de maux de dos, de courbatures et de plaisir.

– C’était extraordinaire, soupira ma meilleure amie en me regardant.

– De quoi ?

– Ces trois derniers jours. J’ai adoré passer tout ce temps avec les garçons. Jérémy est tout simplement incroyable.

– Il y en a un qui t’a tapé dans l’œil, à ce que je vois ! dis-je en riant. J’aime mieux ça que de te voir traîner avec ce Yannick.

– Ouais, je crois que lui, je vais l’oublier.

Je hochai la tête et reportai mon attention sur la nature environnante. Le soleil haut dans le ciel réchauffait la surface de l’eau de notre piscine, ce qui me donna envie d’aller y nager.

– Gee, est-ce qu’aller nager à 10 heures du matin, ça se fait ? demandai-je tout sourire.

– Carrément ! La dernière à l’eau prépare le déjeuner ! s’écria-t-elle.

J’entrai dans la maison, me mis en maillot de bain et me jetai à l’eau la première sous les cris de protestation de Gee, qui s’indignait que ma chambre soit un peu plus proche de la piscine que la sienne.

– Désolée, mais tu vas devoir cuisiner pour nous deux ! la narguai-je.

– Va te faire ! Mais t’en penses quoi, toi, des garçons ?

– Jérémy est super sympa et il a l’air d’avoir la tête sur les épaules. Je l’aime bien. Il serait parfait pour toi !

Elle me sourit et me remercia avant de me lancer un regard espiègle.

– Et Samuel ?

– Quoi ? demandai-je en sentant mes joues rougir.

– Tu le trouves comment ?

– Il a l’air très gentil.

– Avoue que tu l’aimes bien.

– Ta gueule, sinon je te coule.

– Je le savais ! s’écria-t-elle. Tu l’aimes bien !

– Gee, je ne le connais que depuis une semaine…

– T’es sérieuse ? Tu l’aimes, c’est tout ! s’énerva-t-elle joyeusement.

– Tu n’as pas un déjeuner à préparer, par hasard ? soupirai-je,… »

Shana & Gee

Résumé : « Shana est une adolescente dont la vie est rythmée par les activités d’une jeune fille de son âge : premières fêtes et premières amours. Accompagnée de sa meilleure amie Gee, aussi extravertie qu’elle est réservée, Shana mène une vie ordinaire à peine troublée par l’absence de son père.

Pourtant, lors d’une sortie à cheval, elle va découvrir que le monde qui l’entoure est bien plus complexe qu’elle ne l’imagine. Car non loin de là se dresse l’univers parallèle et fantastique de Kiarow, sa terre d’origine. Confrontée aux pouvoirs surprenants qui commencent à germer en elle, Shana va devoir affronter un ennemi terrible. Un ennemi qui pourrait bien détruire tout ce qu’elle aime, dans ce monde et dans l’autre. »

Mon Avis

Avant tout, je voudrais remercier les éditions Michel Lafon Canada pour l’envoi de ce service presse.

À mes yeux, cette histoire est une belle pièce, malgré ses minuscules petits défauts. Sans aucun doute, c’est la SUBLIME page couverture qui a eu raison de moi… Non, mais vous l’avez bien regardé ? Toutes ces couleurs et ces motifs s’entremêlent parfaitement avec l’univers fantastique qui est abordé dans ce roman.

Sans aucun doute, j’ai passé un bon petit moment en compagnie de ces personnages principaux. De plus, étant un  » young adult « , j’ai trouvé que l’auteure avait du potentiel.

Toutefois, « les éternelles » peut paraître comme un récit simple et sans aucun cachet, mais ce n’est pas le cas. Certes, l’ensemble du texte comportait quelques répétitions au niveau du lexique…, mais ce n’est pas un léger détail comme celui-ci qui m’empêchera d’apprécier cette formidable découverte.  

On y va pour un bref résumé ?

Dans cette œuvre littéraire, nous faisons la connaissance de Shana, une jeune femme qui semble être comme vous et moi. Suite à une horrible tragédie, Gee, la meilleure amie de Shana habite en colocation avec elle. Vivant avec son oncle et son demi-frère, la jeune femme dispose d’une perpétuelle liberté d’actions. Ainsi, un soir, lors d’une soirée enivrante, Gee et Shana font une rencontre pour le moins étrange. Quand Gee, totalement soûle, commence à discuter avec l’un des deux, Shana ressent subitement un mauvais pressentiment. Ne possédant aucun moyen de transport, les deux jeunes femmes sont accostées par Jeremy et Samuel, deux amis d’enfance. Acceptant leur proposition, elles sont toutes les deux ramenées chez elles, saines et sauves. Mais, surprise ! Ces deux garçons sont également leur voisin. Et pourquoi ne pas agrandir leur duo en le transformant en quatuor ? Alors que cette mauvaise passe est loin derrière elles… un nouvel élément déclencheur entre subitement dans leur vie pour les amener dans un autre univers. Shana découvrira-t-elle la vérité sur qui elle est réellement ? Et si cet ennemi était une personne de son entourage ?

Concernant la plume d’écriture de Shelby Maheux, je l’ai trouvé fluide et agréable à bouquiner. L’auteure possède une belle calligraphie qui ne souhaite que resplendir. Elle a un talent pour l’écriture, ça j’en suis sûr. Sans aucun doute, à travers ses mots, Shelby Maheux nous entraine dans un monde parallèle ou plusieurs espèces se côtoient : les vampires, dragons, loup-garou et autre. Vous voyez le genre ? Il y a une grande diversité. Un fait que l’on ne voit pas souvent dans les histoires.

Dès les premières lignes, je suis littéralement entré dans cet univers qui me faisait rêver. Sans compter que j’ai dévoré les pages du roman. À travers les yeux de Shana, on s’aventure, tout comme elle, dans sa quête de soi. Avec Jeremy, Samuel et Gee à ses côtés, rien ne peut l’atteindre…, mais est-ce que ça sera suffisant ? À vous de le découvrir !

Un dernier mot ?

Finalement, « les éternelles » est un premier tome qui m’a plu jusqu’à la fin. Ensorcelée, j’ai à peine fait attention aux infimes accrochages. L’histoire est également addictive, sans oublier les intrigues qui ne nous laissent aucun instant de répit. Ainsi, si une suite est prévue dans le programme, il va de soit que je la lirai. Cette conclusion m’a laissée sur ma faim… Laissez la chance à l’auteure de conquérir votre cœur à travers son style d’écriture !

#Sara

Chronique sur Secret of Life tome 1 : Blue de Virginie Cailleux

Secret of Life tome 1

Note : 8/10

« La voix d’Anna, mon éditrice, résonne depuis plus d’une heure. Je ne sais pas pourquoi elle perd son temps à me lire les commentaires postés sur les réseaux sociaux, alors que je les ai sous les yeux. Peut-être qu’elle le fait pour elle, une manière de satisfaire ses propres envies…Vu le grand sourire qu’elle affiche, elle doit se rendre compte qu’Éternel, sera un best-seller avant la fin de la semaine. Anna lève le nez de sa tablette et en s’installant au fond de son fauteuil, elle commente :

– C’est marrant ça! À chaque fois, les discussions finissent sur ton identité.

Je souris et rétorque en gardant la tête sur mon portable.

– C’est ce qui fait mon succès! Les fans ne savent pas qui admirer réellement, ils s’inventent donc la personne qu’ils veulent que je sois. C’est pour ça que j’en ai autant, ils pensent tous que je suis comme eux. Les adolescents s’imaginent que je suis leur grande sœur, qui débute. Alors que les quadras ou quinquas me voient plus comme une personne expérimentée, qui tente des choses audacieuses, qu’une jeune auteure ne ferait sûrement pas. C’est cette folie en moi qu’ils aiment tous, en plus du fait qu’ils ne savent pas qui je suis. »

Blue & Anna

Résumé : « Blue est l’auteure du moment. À chaque sortie, tout le monde s’arrache son nouveau roman…

On ne sait que peu de choses à son propos. Blue serait une femme d’une vingtaine d’années. Les spécialistes pensent même que ce n’est pas son unique pseudonyme… En plus d’écrire assez rapidement, Blue signe également des scénarios pour le cinéma et la télévision.

Caroline Nicholson est l’assistante de Blue, sur le tournage de Behind the scene, la série adaptée des romans du même nom. La jeune femme joue les médiateurs entre la production et l’auteure. En réalité, Caroline est Blue. Jusqu’à maintenant, elle croyait son secret bien gardé.

Ne supportant plus le comportement de Darren Carter, l’acteur principal de la série, les producteurs exigent de Blue qu’elle se sépare définitivement de son personnage, Logan. Refusant de perdre aussi facilement son unique emploi depuis des années, l’homme tente alors de séduire Caroline afin qu’elle lui fasse rencontrer Blue et qu’il puisse sauver sa carrière. Mais au contact de l’assistante, il réalise son erreur et oublie son envie, voulant vraiment de la jeune femme dans sa vie.

Dépassée par les évènements, Caroline va accumuler les maladresses, qui conduiront à son secret… »

Mon Avis

Au premier abord, je voudrais remercier Sophie Leseure, éditrice chez Art en mots éditions, pour avoir accepter ma demande de partenariat ainsi que pour l’envoi de ce chouette service presse.

Honnêtement, ce qui m’a poussé à lire ce roman a été le résumé. Tout comme la page couverture, je le trouvais énigmatique et accrochant. Curieuse de savoir ce que ma lecture avait à m’offrir, je l’ai abordé avec une certaine forme de suspicion. Au finale, j’ai apprécié cette histoire. 

L’auteure nous propose des personnages ombrageux et fracassés par les obstacles de la vie. Intrigants jusqu’à la toute fin, je me suis tout de même lié à eux.

Dans cette œuvre littéraire, nous rencontrons Caroline, une jeune femme de vingt-cinq ans. Réputée pour ses écrits artificiels et ses étonnantes contenances cinématographiques, elle dissimule sa véritable identité derrière une fonction d’adjointe. Malgré sa confidentialité, Blue trouve la situation plutôt rigolote à vivre. De plus, la jeune femme ne peut s’empêcher de lâcher plusieurs fous rires concernant les théories abracadabrantes de ses fans, au sujet de son authentique personnalité. Toutefois, à l’intérieur de sa personne, Blue endure énormément. Elle tente aussi de tourner la page sur son horrible antécédent afin de vivre pleinement son présent. Mais, il semblerait que son passé en est pas terminé avec elle… et lorsque sa clandestinité est menacée par un homme, Blue devra faire tout ce qui est son pouvoir pour que celui-ci ne découvre pas la vérité. Vulnérable, la jeune femme essaie de tout de même de démontrer un peu de rigueur, mais cela lui demande beaucoup d’efforts.

Darren est un bel homme de vingt-sept ans. Fils d’un producteur et d’une actrice, il ne pouvait pas faire un autre métier que celui-ci. Ayant grandi sous les feux des projecteurs, il connaît toutes les bases de sa profession. Évidemment, Darren obtient facilement ce qu’il veut. Sans aucun doute, sa vie est déjà planifiée d’avance, jusqu’au jour où un terrible événement survient… Brisé par ce qu’il est arrivé, le jeune homme se plonge dans toutes les choses qui pourraient lui faire oublier sa fatalité. Acteur à ses heures, Darren jouera également dans la série télévisée qui a été inspirée par l’histoire écrite par Blue. Lorsque qu’il tente, par tous les moyens, de discerner, qui est, cette charmante personne qui se dissimule en arrière de ce pseudonyme… une intense compétition s’entame, alors, entre l’acteur et Blue. Mais quand cette même attraction devient lourdement évidente, Darren a de plus en plus de mal à manœuvrer sa tâche. Parviendra-t-il à lever le rideau sur cet anonymat ? Comment réagira-t-il quand il apprendra son secret ?    

En ce qui concerne, le style d’écriture de l’auteure, celui-ci est fluide et agréablement bien rythmé. Dès les premières pages, l’écrivaine a su me captiver. À travers ses mots, nous percevons facilement la poignante détresse qui maintient les deux interlocuteurs. Ceux-ci cherchent à passer à autre chose, mais les séquelles du passé se sont accrochées à eux, tout au long de leur existence.

Plus les pages défilent, plus on s’entrave à eux et plus nous avons envie de savoir ce qu’il arrivera à Blue et Darren. En bref, j’ai adoré ce premier tome. Une configuration plutôt détaillée qui a permise à ma fantaisie d’imaginer librement, sans aucune restriction.  

Un dernier mot ?

J’attends avec impatience la suite, car après la conclusion que nous a offert Virginie Cailleux, j’ai eu une envie folle de me plonger dans le second opus… Puis, je me suis rendu compte qu’il n’était pas encore disponible. Une lecture addictive que je vous recommande !

#Sara

Entrevue d’Emy Lie

img_3523

1- Pourrais-tu nous parler un peu de toi ? De ton cheminement ? 

Réponse : Coucou alors pour parler de moi, ça va aller très vite !
Je suis une maman active, je travaille dans l’automobile en deux postes (matin et après-midi) et j’ai deux magnifiques enfants, une fille de 8 ans et un garçon de 5 ans et un mari. Ça va vous suivez ? Je fais du sport en prime 2 à 3 fois dans la semaine pour me permettre de perdre du poids. (Outch !)
Mon parcours : j’ai commencé à publier chez Edilivre en 2015 avec Destinée. J’ai ensuite intégré Evidence Editions en 2016 avec Antagonisme, puis ils m’ont repris ma saga Destinée. J’ai aussi intégré en 2017 Art en Mots Editions pour la romance avec mon one shot 24 novembre et ma saga BE Loved. J’ai même un recueil de réflexions qui sortira chez eux aussi.

Destine Destine tome 2 Antagonisme 24 novembre Be Loved tome 1

Laissez-vous tenter par ces différents univers littéraires allant du fantastique à la romance contemporaine !

2- Qu’est-ce qui t’a donné l’envie d’écrire ? 

Réponse : En fait, ado, j’écrivais beaucoup de poèmes pour me libérer de l’ennui quotidien. Et j’ai commencé un roman vers mes 16 ans que j’ai arrêté et repris pendant mon congé parental en 2013 pour combler mes insomnies.

3- Quelle place la lecture occupe-t-elle ton temps libre ? 

Réponse : Une place tous les matins, tous les 15 jours. En fait lorsque je suis du matin, je lis un livre en buvant mon café. En général je suis à 1 livre voire 1,5 livre par mois. 

4- Quel est ton dernier coup de cœur littéraire ? 

Réponse : Défis-moi, de Romane rose

Defis-moi

Plongez dans tête baissée dans « Défis-moi », une romance érotique où tout vos plus beaux fantasmes pourraient se réaliser. Il semblerait que face à ce récit, la trilogie « Cinquante Nuances » soit caractérisée comme étant une petite nature ! Oserez-vous lire les aventures de Chloé et Max ?

5- D’où proviennent les idées qui construisent tes personnages et ton univers ? 

Réponse : De la musique, tout simplement

6- Combien de temps cela te prend-t-il pour écrire un roman

Réponse : Environs 6 mois / 1 an

7- De quelle époque tes œuvres littéraires sont-elles inspirées ? 

Réponse : Actuellement

8- Quelle est ton moment et endroit favoris pour écrire ? 

Réponse : La nuit quand tout le monde dors, sur la table de cuisine.

9- Est-ce qu’il t’arrive d’avoir des pannes d’écriture ? Si oui, comment fais-tu pour y remédier ? 

Réponse : Bah, je fais autre chose (lecture, j’écris d’autre histoire…) et je retourne sur l’histoire en cours lorsque j’aurais l’inspiration. Oh oui ! Encore actuellement, j’ai du mal à écrire Be Loved 3 je rame depuis janvier…

10- Avant de te lancer dans de longues séances d’écriture, exerces-tu un rituel particulier ?

Réponse : Bière et chips ou thé et gâteaux

11- Hormis l’écriture, il y a-t-il d’autres loisirs qui t’intéressent ?

Réponse : Le sport  et la lecture (quoi ? C’est un sport pour les yeux ! Na !)

12- Si tu devais peindre un portrait de toi-même, comment te décrirais-tu ? 

Réponse : Gueulade, débile, folle, mais adorable, comme dirait certaines personnes de mon entourage au boulot, je suis une attachiante.

13- Prévois-tu d’écrire d’autres histoires ? Si oui, pourrait-on en avoir un petit avant-goût ?

Réponse : Alors oui, j’ai actuellement deux autres histoires en cours d’écriture sur Wattpad. Il y a B.I.L.Y. et Xavier.
Tous les deux de la romance, la première pour les plus de 16 ans, l’autre plus de 18.

Voici le début de B.I.L.Y. : 

« Mon réveil sonne, je tape sur le Snooze pour l’enclencher de nouveau. Une deuxième sonnerie retentit plusieurs minutes plus tard, mais impossible de me lever. J’étais tellement stressée hier soir pour cette rentrée des classes que je n’ai pas pu m’endormir avant minuit, heure à laquelle j’ai ouvert les yeux la dernière fois.
La terminale… l’année où tout prend fin, même l’adolescence. Bientôt dix-huit ans, l’université et la liberté ! Ah l’indépendance ! J’ai hâte que mes parents me lâchent la grappe et je vais tout faire pour que ce soit cette année, je veux ma chambre au campus l’an prochain et je compte bien y arriver !
Un troisième bip-bip retentit et j’entends aussi vite la voix de ma mère résonner en écho dans le couloir.
– Lilas ! Lève-toi !
– Oui, j’arrive !
Je souffle un grand coup, m’étire les bras puis les jambes, je repousse mes cheveux emmêlés vers l’arrière et décide enfin de rejoindre le rez-de-chaussée. Je descends les escaliers lentement tel un zombie pas très frais, lorsque, quand je me pose à table, je trouve mon frère et ma petite sœur déjà prêts.
– Hé chamelle ! T’as réussi à retrouver ta route ?
Je dresse mon majeur dans sa direction, mais ma mère me réprimande aussitôt avec une légère tape derrière la tête.
– Y a Maïna à côté, calme-toi !
Elle dépose mon assiette remplie de deux tranches de pain perdu et ma tasse de café.
– Merci maman chérie !
– Bah, tiens… n’essaie pas de fayoter, Noël n’est pas prêt d’arriver et ton anniversaire est déjà passé, alors inutile ! À moins que tu veuilles te faire pardonner ?
Je lui souris, bêtement, de toutes mes dents sans relever. J’engloutis à une vitesse folle mon plat et file dans la salle de bain de l’étage pour me préparer. Une douche rapide plus tard, je suis dans ma chambre debout devant mon armoire. Je souffle de ce qui me guette. Rien que pour cela, j’adore les vacances, pouvoir m’éterniser en pyjamas est ce que je préfère vraiment, si seulement je pouvais rester à la maison, je serais comblée, surtout en sachant ce qui m’attend au lycée… Je vais encore avoir le droit à toutes sortes de réflexions bidon toute la sainte journée !
Miss pète-cul, pimbêche, et j’en passe ! Si je les énonce toutes, je ne suis pas prête d’être habillée et encore moins de partir pour le lycée. J’enfile un legging satiné noir avec une tunique bleue, ma paire de ballerines aux pieds, je suis parée pour affronter ma journée.
Dans la cour du lycée, je rejoins Prune et lui fais la bise. Elle est excitée de cette dernière année, si je pouvais avoir un quart de son enthousiasme, j’en serais ravie ! La sonnerie retentit, nous voici tous regroupés devant la salle de cours. Toutes les mêmes têtes que les deux autres années se trouvent face à moi, je soupire, lasse, de cette morosité. La rengaine quotidienne va reprendre son cours et je suis déjà saturée, mais mon souffle se bloque soudainement, lorsque j’aperçois un visage inhabituel. Il s’approche de moi, me jette un regard froid, je voudrais le suivre des yeux, mais je n’ose pas.
Dans quelle classe est-il, qui est-il et comment s’appelle-t-il ? Je déglutie. Il me trouble plus que je ne le devrais, son visage, son style Bad Boy angélique me plaît. Il est totalement différent des potes avec qui mon frère traîne et rien que pour ça, je pourrais faire tout ce qu’il veut pour être avec lui.
Le prof nous demande dans un haussement de ton de nous taire en entrant. Je suis à la fin de la file et m’impatiente. Prune me tire par le bras pour nous montrer Léo, celui qu’elle affectionne depuis quelques mois. Il est dans la classe d’à-côté, celle de mon lourdaud de frère et me soûle, il n’arrête pas de me mater de la tête aux pieds et je lui mettrais bien des claques quand il fait ça ! Pourquoi à chaque fois que Prune a des vues sur un gars, il faut toujours qu’il se tourne vers moi ?
J’avance et marche sur mon lacet, manquant de tomber. J’entends une personne ricaner et quand je jette un coup d’œil derrière moi, mon monde s’écroule. Mes entrailles se tordent quand une douce caresse s’empare de mon corps, celle de son expiration qui frôle mon cou, lorsqu’il se penche vers moi pour me dire d’arrêter de rêvasser. Ma respiration se coupe comme pour profiter de l’air qu’il a lâché sur moi…
»

Et le début de Xavier :

« Un souvenir loin, très loin…
« Allô maman… c’est Mia… dit-elle en hoquetant. Je pleure, car on a eu un accident… Laisse-moi parler maman, lui souffle-t-elle avec difficulté. Julien ne bouge plus… Je vous aime… maman, dis-le à papa… Non, maman, un sifflement de gorge retentit, je ne m’en sortirai pas… Parce que je le sais… Mes jambes sont coincées, dit-elle dans un sanglot, sous la partie du tunnel qui s’est effondrée, j’ai du mal à tourner la tête. Oui, je le vois seulement dans le rétroviseur, il pleure. Je crois qu’il n’a rien… la rassure-t-elle de nouveau tout en suffoquant et en toussant en même temps, tu prendras bien soin de lui, maman ?… et n’oublie pas de lui dire, une toux s’empare d’elle, combien nous l’aimons, d’accord ? … Tu vas me manquer, je garderai un œil sur vous trois.
À un de ces jours maman, je vous aime ».
Elle lève le regard dans le miroir du rétroviseur pour me trouver, je la vois les yeux humides. Elle me dit :
« Chut ! Tout va bien… se passer mon bébé, ne t’inquiète pas, les pompiers vont bientôt arriver… Je t’aime tant mon petit, si tu savais… », finit-elle de me souffler avec difficulté.
Puis plus rien.
J’avais six ans quand j’ai perdu mes parents et j’en suis resté marqué.
Chaque matin depuis vingt-deux ans, ce cauchemar me réveille ; me hante littéralement. J’ai vu un psy pendant très longtemps ; trop longtemps et rien n’a changé. Mes angoisses sont toujours là, je me réveille en sueur, en pleur.
Mes grands-parents sont partis les rejoindre, il y a six ans, c’est de là que j’ai tout arrêté avec ce docteur.
Mais maintenant je me retrouve seul.
Je vis, enfin, je survis dans une petite maison dans le nord de la France, située dans une petite ville de l’Avesnois.
Je ne me suis jamais socialisé avec qui que ce soit, et ce, partout où que j’aille, sauf avec une fille. J’ai aimé cette fille, plus que je n’aurais dû, mais j’ai tout foiré. J’avais peur… enfin, j’ai peur de voyager et elle ne l’a pas supportée. Elle voulait des vacances, je ne voulais pas bouger.
Absurdité, direz-vous. Cette histoire ne peut en aucun cas se passer deux fois, mais c’est plus fort que moi… je n’y arrive pas.
Pourquoi ne l’a-t-elle pas compris ?
Oh, Emmy ! Comme je te regrette… Tu étais là pour me garder en vie, me faire remonter la pente dans mes moments d’égarement, mes moments de peine. Ta poitrine, sur laquelle je posais ma tête au réveil et les battements rapides de ton cœur, me manque tout autant que l’attention que tu me portais lors de nos rapports pour m’aider à oublier et à me détendre.
« Je regrette de t’avoir fait souffrir autant que moi pendant ces quatre années.
Sache que mes pensées ne seront que pour toi, à jamais.
Ce que je vais faire n’est pas ta faute, crois-moi.
Je t’aime ! Enfin, je t’ai vraiment aimé… »
Voilà ce que je lui ai écrit par message. Je veux qu’elle sache avant que je parte, que sans elle, je n’existe pas…
Maintenant la fin est proche… trop proche. J’ai fait une bêtise.
Une. Très. Grosse. Bêtise. Que je commence à regretter.
Je me vide de mon sang, une entaille à chaque poignet. Sur ce coup, j’ai été faible, je le sais. Mais que faire à présent ?
J’entends taper contre la porte, celle-ci s’ouvre hâtivement, c’est elle, Emmy. Pourquoi est-elle venue ? Elle n’a pas le droit de me voir comme ça aussi faible.
— Non ! Xav qu’as-tu fait ?
Je réussis vaguement à ouvrir les yeux, elle est au téléphone et pleure.
Non, ne pleure pas, Emmy. Je t’en prie ! C’est ce que j’aimerais pouvoir lui dire, mais rien ne sort.
Elle met le haut-parleur, pose le téléphone à côté de moi et écoute la voix qui sort de celui-ci, en faisant ce que cet homme lui dit.
Elle se dirige vers la salle de bains, prend deux serviettes, revient vers moi et appuie sur mes poignets en même temps avec celles-ci. Je n’ose pas la regarder, je me sens… comme une merde. Vulgaire, direz-vous ? Mais je m’en contrefiche à présent. Je suis minable et je la fais souffrir encore plus.
— Laisse-moi crever Emmy, réussis-je à émettre d’une voix faible. Je ne vaux… rien.
— Ne dis pas n’importe quoi Xav, tu as juste besoin d’aide, crois-moi !
— Je me suis fait aider vingt-deux ans et rien n’a changé, réussis-je à lui dire de nouveau dans un souffle las.
— Parce qu’il était mauvais !
Je réussis à émettre un vague son ressemblant à un rire et il n’y a bien qu’elle pour réussir à me faire faire ça, dans cet état.
— Je suis désolé de te faire endurer ça, Emmy.
— Tu ne me fais rien endurer, Xav, je suis là pour t’aider. Xav, promets-moi qu’après ça, tu vas remonter la pente ? Fais-le au moins pour m… notre amitié. J’ai besoin de ton… de toi !
Elle est pure, belle et adorable. Un vrai petit ange.
Pourquoi suis-je autant accroché à elle ? Peut-être parce qu’elle est la première à qui je me suis attaché depuis la perte de ma famille ? La famille… Oui, voilà ce à quoi elle me fait penser. Douce, tendre, belle. Et en fait, je suis carrément accro à elle… que faire ?
Les secours sont enfin là. Ils la félicitent pour ce qu’elle a fait en attendant qu’ils arrivent et ils la réconfortent. Du moins, c’est ce que je pense d’après ce que mes yeux me permettent de voir. Je n’aurais jamais cru, un jour, me retrouver dans cet état… Une chose sûre, c’est que mes parents seraient peu fiers de moi…
Ils m’installent sur le brancard, m’y attachent et m’emmènent avec eux dans le camion. Je hurle, je ne veux pas partir avec eux, j’ai peur. Je vais mourir comme mes parents, s’ils me mettent dans le camion de pompiers. Ils n’ont pas le droit de me forcer à monter contre ma volonté !
Soudain, je ne me sens pas bien, je commence à voir tout noir, j’ai la tête qui tourne. J’ai le droit à une perfusion ; un truc qu’il injecte par celle-ci ; un calmant, je crois. Le masque puis… plus rien. 
»

Merci pour ces questions, je sais que j’ai été longue à répondre et je suis désolée du retard.

Je remercie chaleureusement Emy Lie pour avoir joué le jeu ! 

#Sara

Chronique sur Love Coach de Valérie Mas

Love Coach

Note : 9,5/10

« – Quel temps ! lance Morgan.

– Oui et ton café va me faire un bien fou !

Je trempe mes lèvres dans la mousse onctueuse et sens le liquide chaud descendre dans mon corps. Morgan fait de même et quand enfin je repose ma tasse sur la table, je vois son visage se fendre d’un large sourire vraiment sexy.

– Pourquoi souris-tu ?

– Tu as de la mousse…, dit-il en souriant avec tendresse.

– Oh…

Je me sens rougir… »

Morgan & Valentine

Résumé : « Votre vie amoureuse se résume au néant ? Vous cherchez à séduire votre patron, un ami ? Faites appel à Love coach !

 Valentine est une amoureuse de la Vie, de l’Amour, mais pas n’importe lequel ! Celui avec un grand A…

 À l’aube de la trentaine, sa vie est presque idéale : un métier qu’elle adore, des amis en or, mais toujours pas d’homme pour faire battre son cœur. Bien qu’elle aide chacun de ses clients à trouver son âme sœur, Valentine est une célibataire endurcie… Elle fait avec, jusqu’au jour où un dieu vivant, un apollon, s’installe en face de chez elle.

Est-il celui qu’elle attend depuis toujours, son grand amour ? Plongez dans l’univers de Valentine, une experte en séduction complètement déjantée ! »

Mon Avis

Avant tout, je remercie grandement les éditions Elixyria pour avoir accepter ma demande de partenariat. Merci de votre confiance !

« Love Coach » est un achat que je ne regrette absolument pas. À première vue, c’est la couverture toute colorée qui m’a attiré, puis cela a été le résumé. Sans compter que je n’avais jamais lu les écrits de Valérie Mas et donc, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Au final, durant ma lecture, j’ai bien rigolé (beaucoup, même).  

À certains passages du texte, le fou rire était impossible à conserver et cette réaction m’est arrivée fréquemment. Il y a également eu des hilarités hystériques ! Sans aucun doute, les personnages sont enthousiasmants et comblés d’une belle auréole de lumière.

Cette histoire a été un vrai vent de fraîcheur !

Dans « Love Coach », nous faisons la connaissance de Valentine, une jeune femme de trente ans qui croque la vie à pleine dent. Experte à tout ce qui touche au grand amour, elle apporte assistance à toutes les personnes qui voudraient rencontrer leur tendre moitié. Formant un duo de choc avec Jeff, son meilleur ami gay, ensemble, ils arrivent toujours à atteindre leur objectif. On ne change pas une équipe qui gagne, n’est-ce pas ?! Valentine a tout ce qu’elle désire dans la vie, de merveilleux ami(e)s sur qui elle peut compter et un emploi de rêve… mais, malheureusement, elle n’a toujours pas trouver chaussure à son pied. Le coup de foudre est tout ce qu’il lui manque pour avoir une parfaite existence. Malgré cela, Valentine arrive perpétuellement à se retrouver dans des situations assez cocasses. Pétillante et romantique, c’est un vrai petit rayon de soleil qui ne désire qu’à vivre son propre conte de fée. Également dépendante aux cappuccinos, elle serait capable de vivre que de cette boisson chaude. Cependant, lorsqu’un mystérieux homme emménage dans le même habitat qu’elle, Valentine commence, peu à peu, à croire que c’est peut-être lui, l’homme de ses rêves.

Est-ce le destin qui l’envoi ? Ou une simple coïncidence ? Noah arrivera-t-il à faire régir le cœur de notre belle adroite ? Et si tout compte le fait, l’amour était simplement à deux pas d’elle ? Je vous avoue que j’ai su aussi m’attacher à Valentine, elle est amusante, indépendante et dégage une chaleureuse personnalité.

Concernant la plume d’écriture de l’auteure, elle est fluide et addictive. Le récit se lit très facilement et le rythme est bien synchronisé. Ce « chick-lit » est une pure gourmandise sucré. À mes yeux, cette histoire est du caramel fondant enrobée d’une délicieuse barre chocolatée, comme la marque commerciale « caramilk ». Une hilarante comparaison, n’est-ce pas ?

Dès les premières lignes, l’écrivaine nous plonge directement dans le sujet principal. On s’attache facilement aux protagonistes. On rit et pleure avec eux, même si ce roman respire la légèreté, on y trouve des pensées importantes telles que l’amitié, la famille et l’amour.

Un dernier mot ?

« Love Coach » est une romance qui vous fera sourire et rire à l’éclat. À travers cette œuvre littéraire, Valérie Mas a su conquérir mon cœur d’artichaut. Sa calligraphie est ensorcelante et enviable à bouquiner. Alors, il va de soit que je lirai ses autres histoires afin de connaître tout ses autres mondes littéraires. Je vous conseille fortement cette lecture, j’espère qu’elle vous plaira autant qu’elle m’a plu !

#Sara

Chronique sur Protection très rapprochée d’Alexandra Lanoix

Protection tres rapprochee

Note : 9,5/10

« Tout en marchant, je regarde autour de moi, dévisageant parfois les gens. Et puis mes yeux tombent sur  » Lui « . Il est peut-être à dix mètres de moi tout au plus. Il est toujours avec ses gardes du corps. Il est concentré sur son téléphone entrain de le consulter.

Je reste sur place, sans bouger, comme si mes pieds étaient enracinés au sol. Je demeure ainsi quelques instants comme ça, à le fixer, juste pour le plaisir des yeux. Il est plutôt canon, et quelques filles en maillot de bain qui se dandinent près de lui l’ont remarqué aussi, même s’il est trop âgé pour certaines.

Je reprends mon souffle et je me ressaisis. Je me décide enfin à bouger, mais je ne sais pas si je vais passer devant ou changer de côté. Mon Dieu que je suis ridicule. On dirait une gamine de quinze ans qui a craqué pour un copain de classe !
Je sors de mes réflexions juvéniles à cause d’un bruit de moto qui arrive à toute vitesse derrière moi, peut-être même un peu trop vite pour cet endroit.

Le conducteur est habillé tout en noir de la tête aux pieds. Son casque lui cache le visage. Il tient le guidon d’une main pendant que l’autre est glissé dans son blouson. Je reconnais ce genre de comportement et je saisis en une fraction de seconde qu’il a trouvé sa cible que je connais également. Sans réfléchir, je me mets à galoper en criant de toutes mes forces :

– Baissez-vous ! répété-je ces mots sans m’arrêter et toujours en courant.

Personne ne comprend, je fais aussi vite que je peux, il faut que je l’atteigne avant la moto. J’arrive à sa hauteur et je le plaque à terre en le protégeant de mon corps. Sa tête est enfuie dans mon cou, mes bras enserrent son dos, son souffle caresse ma peau, je peux même entendre son cœur battre. Le son d’une arme à feu retentit, les gens crient. Je m’assure que tout va bien, qu’il va bien. Il est sonné, mais il n’a rien, par contre un de ses bodyguards s’est pris une balle dans l’épaule, il saigne. »

Jessy & Callum

Résumé : « Jessy n’est pas une femme pas comme les autres, c’est un ancien agent du MI-5. Après la mort de son mari, elle décide de se reconvertir en garde du corps avec l’aide de son amie, Susan, avec qui elle est associée. Pendant des vacances entre filles à Miami, elle va sauver un bel inconnu qui n’est autre que l’homme d’affaires passionné d’écologie, Callum Blake.

Celui-ci lui demande son aide, car ce n’est pas la première fois qu’on essaye de l’éliminer à cause de son invention révolutionnaire qui peut bouleverser l’horizon économique. Jessy accepte, mais elle sait que sa mission ne sera pas de tout repos, car elle est indéniablement attirée par son client. Sa règle numéro un est de ne jamais fréquenter les personnes qu’elle protège. Pourtant… »

Mon Avis

Tout d’abord, je remercie chaleureusement l’auteure pour l’envoi de ce service presse.

Honnêtement, je suis ravie d’avoir pu lire cette histoire. Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que l’héroïne est une femme possédant un fort caractère. Je trouve qu’elle a la tête sur les épaules, même après ce qu’elle a subi. Sans compter que, pour une fois, c’est une femme qui sauve la vie d’un homme. Je trouve ça vraiment génial !

Ceci étant dit, les personnages sont surprenants et intéressants à découvrir. J’ai passé un excellent moment en leur compagnie.

Dans ce récit, nous faisons la connaissance de Jessy, une jeune femme âgée dans la trentaine. Anciennement, elle était un ancien agent du MI-5. Réorientée en garde du corps depuis la mort de Jason, son mari, trois ans plus tôt dans un accident de voiture, elle essaie de garder la tête hors de l’eau. Malheureusement, afin d’oublier ce terrible événement, Jessy se plonge dans les boissons alcoolisées. En bref, la jeune femme suit une routine assez banale. Cependant, suite à l’échec d’une de ses missions, Susan, la meilleure amie de Jessy, prend la décision d’amener sa collaboratrice sous le soleil torride de Miami pour profiter de quelques semaines de vacance. Suite à leur arrivée à l’hôtel, Jessy semble irrésistiblement attiré par un homme. Une forte attraction l’unit à ce mystérieux inconnu. Une rencontre qui allait devenir un vague souvenir jusqu’à ce que Jessy le sauve d’une tentative de meurtre. À partir de ce moment, elle deviendra son bouclier tout en essayant de découvrir le responsable de ce complot. Aussi, comme si ce n’était pas assez suffisant, Jessy devra également lutter contre son attirance et les flirts de cet homme qui la trouble. Sa règle d’or ? Ne jamais entrelacer les sentiments et le boulot. Toutefois, Jessy n’est plus que l’ombre d’elle-même, une coquille vide… Et si Callum était celui qui allait lui redonner goût à l’aventure ? Une coïncidence ou le destin ?

Callum Blake est un brillant ingénieur et homme d’affaires. Essayant de préserver l’environnement de tous ses problèmes écologiques, il a pris la décision de créer un projet qui révolutionnera le monde. Au détriment de certaines personnes, telles que les compagnies pétrolières, plusieurs individus essaient par tout les moyens de le mettre hors d’état de nuire, mais sans succès. Alors que Callum voit sa vie défiler, celui-ci est sauvé, de justesse, par une magnifique jeune femme, Jessy Evans. Au premier regard, il tombe littéralement sous le charme de cette « super héroïne ». En résultat, Callum prend le verdict d’embaucher Jessy comme son garde du corps. N’étant pas insensible à son charme, il voudrait que cette femme fasse intégralement partie de sa vie. Callum réussira-t-il à la séduire ? Parviendra-t-il à la libérer de ses chaînes du passé ? Pourra-t-il seulement se contenter d’une relation professionnelle ?

Concernant le style d’écriture de l’auteure, celui-ci est fluide et addictif. À mes yeux, cette histoire n’est pas qu’une romance, c’est aussi un thriller débordant d’intrigues et de dangers. Sans aucun doute, je me suis vraiment attaché au personnage de Jessy. Elle est indépendante et garni de particularité. De plus, je suis contente d’avoir pu lire l’admirable calligraphie d’Alexandra Lanoix. Elle est simple et définie.

De plus, dès les premières pages, on entre directement dans le vif du sujet. Le suspense y est jusqu’à la toute dernière ligne. L’action nous tient vraiment en haleine et nous laisse aucun temps de repos.

Un dernier mot ?

Une lecture intéressante et très intense qui m’a plu énormément. Il va de soit que je lirai les autres œuvres littéraires de cette écrivaine. L’histoire de Callum et Jessy n’est pas un conte de fée… Leur aventure est débordante de menaces et d’explosion, mais ensemble, ils forment un duo de choc, prêt à combattre le crime et à se protéger mutuellement.

#Sara

Chronique sur Un baiser sucré pour le cœur d’un garçon écrit par Céline Musmeaux

Un baiser sucre pour le coeur d'un garcon

Note : 12/10

« – Jusqu’où es-tu prête à aller avec moi ?

 Je lui affirme tout bas.

 – Là où tu iras, j’irai…

 Alec se redresse vivement pour retirer son haut.

 – Même sur ce terrain-là ?

 Je fais comme lui. Alors, il comprend que je suis prête à passer à la vitesse supérieure. Alec déboutonne mon jean. Je vibre au contact de ses doigts sur moi. Il descend lentement ma fermeture éclair. Ma respiration s’accélère. Je crois qu’il me teste. J’ai peur. Du moins, j’appréhende.

 Je ne sais pas ce que je dois faire. Mais Alec met de l’ordre dans mes cheveux pour dégager mon visage pourpre de gêne. Il m’embrasse avec douceur pour me tranquilliser. Il caresse même ma pommette en me murmurant.

 – On n’est pas obligé d’aller plus loin.

 Je le renverse en l’embrassant. Alec me prend à son contact. Son genou glisse entre mes cuisses pendant qu’il me comprime contre lui. Notre étreinte devient plus osée. Il dégrafe sagement mon soutien-gorge puis il tempère notre ardeur en plaçant son front contre le mien.

  – Je t’aime.

 Voilà ce qu’il me répète pendant qu’il se débarrasse de ce qu’il l’encombre du bout des doigts. Je lui réponds.

 – Moi aussi…

 Il me pousse à son tour. Nos peaux s’entrechoquent. Alec me domine d’un long baiser puis ses lèvres se mettent à parcourir mon cou pendant que sa main explore mon intimité. Je gémis à ses premiers émois charnels. Alors, il descend mon jean en embarquant ma culotte avec. Je suis nue. Le seul garçon à m’avoir déjà vue ainsi est mon frère et la dernière fois remonte à mes huit ans. Autant dire qu’il a une exclusivité sur mon corps « d’adulte ». Cependant, Alec est un véritable prince avec moi. Il prend son temps. Il m’embrasse du bout des lèvres pour ne pas me faire peur. Il me complimente même pour me donner confiance en moi.

 – Tu es tellement belle.

 Je souris. J’ai la trouille. Mais il fait vraiment tout pour que je me sente bien. Il m’éveille à son désir jusqu’à ce que je m’en plaigne, tellement je souhaite lui appartenir. Alec me susurre au creux de l’oreille.

 – S’il n’avait dû y en avoir qu’une, cela aurait été toi. Peu importe où cela nous mènera, tant pis si ton frère me casse la gueule, c’est toi que je veux et aucune autre…

 En total abandon, je perds toute notion de temps et d’espace quand nous ne faisons plus qu’un.

 Il n’y a que toi et moi. Le reste du monde n’existe plus. S’il a fallu nous déchirer pour connaître une telle sensation de bien-être, je n’ai aucun regret. Je n’ai pas les mots pour décrire ce que j’éprouve. J’ai simplement l’impression de fusionner avec toi. Le mur entre nous s’est abattu. Cette fois, notre amour est tout ce qu’il y a de plus vrai entre nous… »

Bella & Alec

Résumé : « Un peu de douceur peut-elle attendrir un cœur inaccessible ?

Bella n’attire pas les regards. Dans sa bulle à cause de son frère exubérant, elle est spectatrice du monde qui l’entoure. Surtout depuis qu’il a redoublé pour la seconde fois ! La seule consolation à son malheur est un paquet de bonbons qu’elle achète systématiquement à dix heures.

Seulement, ce matin, Alec, le gars le plus populaire du lycée prend le dernier devant ses yeux. Lorsqu’il se retourne, il la trouve sur son chemin. À ses prunelles brillantes d’envie, Alec devine la déception de Bella. Dans un élan de générosité, il décide de le partager avec elle, ce qui trouble totalement l’adolescente.

Après plusieurs refus consécutifs de sa part, c’est un bonbon placé entre ses lèvres ainsi que quelques banalités échangées à ce sujet qui la font céder. Vient-elle de se trouver un point commun avec la star du lycée ? »

Mon Avis

Pour commencer, je voudrais remercier l’auteure, Céline Musmeaux, et les éditons NYMPHALIS pour leur confiance.

« Un baiser sucré pour le cœur d’un garçon » était une histoire parfaitement mignonne. Toutes ces petites douceurs par ici et par là me donnaient chaud au cœur. Je suis une vraie romantique dans l’âme, il faut dire !   

À chaque chronique, je me répète, mais j’adore lire les histoires de Céline Musmeaux. Elles sont si réalistes et divinement éclatantes, c’est toujours un plaisir de m’y plonger à tout les mois.

Dans ce récit, étant un « young adult », les thèmes qui sont abordés sont principalement la romance, l’amitié et la fin de l’adolescence. Néanmoins, on y retrouve deux idées sensibles telles que l’harcèlement et le suicide. Ce genre littéraire démontre également quelques obstacles qu’un adolescent(e) doit surmonter comme le jugement des autres, la jalousie et le premier amour.  

À certains moments, j’ai cru que mon cœur allait cesser de battre… L’amour entre ces deux protagonistes est un vrai carré au sucre. Délicieux et savoureux.

Dans cette œuvre littéraire, nous faisons la connaissance de Bella Hamon, une jeune femme de dix-sept ans. Introvertie, elle profite de la solitude pour lire des histoires d’amour sur sa liseuse. Magnifique comme un ange, Bella n’a pas besoin de tous ces artifices pour se sentir belle. Pourtant, son isolement est le résultat des agissements d’une seule personne : son grand frère, Stefano. Traitée et humiliée, à longueur de temps, comme un petit bébé, Bella en a plus que marre de son asphyxiante attitude. Abandonnée par son père quand elle n’était qu’une petite fille, elle sait qu’elle peut tout de même compter sur son frère ainé, malgré son extrême amour pour elle. Aucun garçon ne prend le risque de s’approcher d’elle… sauf Alec, le meilleur ami de Stefano. C’est en discutant, autour d’un sac de bonbons, qu’ils apprendront à se connaitre et à s’aimer. Bella réussira-t-elle à briser la carapace du beau blond ? Jusqu’à où, est-elle prête à aller pour protéger l’amour de sa vie ?

Alec Leroy est un « bad boy » au cœur grand comme le ciel. Séduisant, il sait que toutes les femmes le désirent. Toutefois, derrière cette armure du prince du bahut se cache un jeune homme écorché vif par la vie. Alec couche et flirte avec toutes les filles afin d’oublier le traumatisme, qu’il a subit, provoqué par son ancienne amourette. Depuis ce temps, il ne prend plus le risque de plonger tête première dans une relation sérieuse, de peur qu’il arrive le même scénario. Cependant, ses certitudes sont remises en doute quand il rencontre une belle brune aux yeux bleus. Isolée dans son petit monde, Alec décide de mettre les deux pieds dans le plat et d’aller lui parler. Une fille de plus à ajouter… jusqu’à ce qu’il apprend que Bella est la sœur cadette de Stefano, son meilleur ami. C’est à ce moment précis que le jeune homme prend la décision de conquérir le cœur de ce fruit défendu. Mais, quand les sentiments amoureux commencent à naître entre eux, Alec sait qu’il ne la mérite pas, il décide donc de la rejeter.  Alors, quand la vérité éclate au grand jour, le « bad boy » est mis à nu devant la femme qu’il aime et quand le passé revient pour se venger… La vie d’Alec est danger. Pourra-t-il offrir à Bella, le conte de fée dont elle a toujours rêvé ? Stefano et sa sœur parviendront-ils à sauver Alec avant sa descente en enfer ?

Et wow… ! Malgré le fait que ce soit un « young adult », l’histoire est toute aussi profonde et délicate que si elle aurait été un « new adult ». Concernant la plume littéraire de l’auteure, elle est toujours aussi rafraichissante et ravissante. Agréable à lire, je ne pouvais pas détacher mes yeux de cette douce histoire, j’ai été charmé jusqu’à la dernière page. Sans compter qu’à travers ses mots, Céline Musmeaux parvient parfaitement à détailler les impuissances et les résistances de ses personnages.

Un dernier mot ?

Légèrement espiègle, il vous plongera également dans les souvenirs de votre enfance. L’auteure a du talent ! Elle écrit de manière fluide et précise. Au point que, parfois, je ressens quelques amusants frissonnements. Honnêtement, une fois de plus, je n’ai pas été déçu par sa nouvelle pépite. Céline détient littéralement des petits doigts de fée !

Faite connaissance avec Bella et Alec, deux juvéniles torturés par le destin. Ne jouant pas dans la même cour, c’est grâce à un petit paquet de nounours que leur histoire d’amour verra le jour.

#Sara

P.S. Céline, merci pour la petite dédicace à la fin de ton roman, cela m’a vraiment touché que tu aies pensé à moi !

Entrevue de Lily Hana

img_3523

1- Pourrais-tu nous parler un peu de toi ? De ton cheminement ?

Résumé : J’ai toujours été décrite comme une rêveuse. Déjà au collège c’est ainsi que l’on me voyait. J’aimais m’évader dans mon esprit et m’inventer des histoires. Je suis vite tomber dans la lecture, et suis devenue une vraie addict. Après ça, le reste de l’histoire s’est écrit toute seule. More than life était le tout premier roman que j’ai écrit, suivi par more than beautiful et More than destiny qui sort au début du mois de Mai.

More than life                More than beautiful

2- Qu’est ce qui t’a donné l’envie d’écrire ?

Résumé : J’ai toujours écrit, de petits textes par-ci par-là, sans jamais les montrer à personne. Et puis un jour, le personnage de Callie s’est imposé à mon esprit, ainsi que celui de Gabe. C’est leur amitié qui est apparue en premier, puis l’histoire de Josh et Callie. Page après page, j’ai écrit cette histoire et une fois terminée, je l’ai fait lire à ma sœur. C’est elle qui m’a convaincue de l’envoyer à des éditeurs, même si le roman est resté plus de 3ans dans mon ordinateur avec une seule lectrice !

3- Quelle place la lecture occupe-t-elle dans ton temps libre ?

Résumé : La lecture prend tout mon temps libre. Je lis plus en anglais qu’en français, ce qui m’ouvre l’univers d’un millier de livre en plus ! Il n’y a pas assez d’heures dans une seule journée !

4- Quel est ton dernier coup de cœur littéraire ?

Résumé : C’est une série américaine, La série Until de Aurora Rose Reynolds.

Until série

5- D’où viennent tes idées qui construisent tes personnages et ton univers ?

Résumé : Elles viennent de partout et nulle part. Il m’arrive de regarder un film ou une série, lire un magasine où voir un reportage et quelque chose va attirer mon regard et mon attention. Mon esprit va alors faire le reste, et faire de ce petit détail une histoire. Quelques fois il suffit d’une simplement musique pour que tout un univers se créé.

6- Combien de temps cela te prend-il pour écrire un roman ?

Résumé : Alors ça dépend. J’ai besoin de temps après avoir fini un roman pour passer au suivant, pour quitter l’histoire et le couple précédent avant de passer au suivant. Mais une fois lancée, je dirais 2 mois grand maximum.

7- De quelle époque tes œuvres littéraires sont-elles inspirées ?

Résumé : Époque contemporaine, je n’ai jamais pu accrocher avec l’historique. Trop de vêtements et de courbettes.

8- Quelle est ton moment et endroit favoris pour écrire ?

Résumé : J’ai la chance d’habiter dans le sud de la France, ce qui me permet de me mettre à l’extérieur pour pouvoir écrire tranquillement, sur une table en fer forgé avec un bon verre plein de glaçon sous la main ! Mais l’hiver je me contente de mon canapé !

9- Est-ce qu’il t’arrive d’avoir des pannes d’écriture ? Si oui, comment fais-tu pour y remédier ?

Résumé : Comme pour chaque auteur, oui, ça m’arrive. Dans ces cas-là je m’isole, mets des écouteurs et de la musique que je laisse défiler en me repassant mon histoire en tête. Au bout d’un moment, LA musique va passer, celle qui je ne sais pas pourquoi va décoincer mon blocage et l’histoire reprend son chemin.

10- Avant de te lancer dans de longues séances d’écriture, exerces-tu un rituel particulier ?

Résumé : Je prévois toujours de quoi boire histoire de ne pas avoir à me couper dans mon écriture. Le plus pénible c’est quand on est en pleine scène et qu’il faut s’arrêter pour X raison. Il suffit d’une minute pour que ma scène m’échappe.

11- Hormis l’écriture, il y a-t-il d’autres loisirs qui t’intéressent ?

Résumé : Je suis ce qu’on appelle une Geek, j’aime les jeux vidéo, les jeux en ligne, et tout ce qui va avec.

12- Si tu devais peindre un portrait de toi-même, comment te décrirais-tu ?

Résumé : Je suis quelqu’un de loyale avant tout. Il n’y a rien que je ne ferais pas pour quelqu’un que j’aime, mais je reste très sauvage ! Ma sœur et mon petit frère sont mes meilleurs amis, et ceux qui comptent le plus pour moi. Il n’y a rien de plus important pour moi que ces relations. Ils sont la raison qui me fait avancer, la source de toutes mes histoires.

13- Prévois-tu d’écrire d’autres histoires ? Si oui, pourrait-on en avoir un petit avant-goût ?

Résumé : Alors comme je l’ai dit, il y a le 3eme tome des More than qui sort au début du mois de mai et, pour l’instant, il sera le dernier de la série. Mais quelques mois plus tard, mon dernier bébé devrait arriver, sur un groupe de petits bikers qui prouvent que les liens du sang ne sont pas les plus fort, ce sont les liens du cœur qui comptent ! Je suis actuellement en train d‘écrire le tome 2 !

Je remercie Lily Hana pour avoir pris le temps de répondre à mes petites questions !

#Sara

Chronique sur Obsession Dangereuse tome 1 de Lily Bloom

Obsession Dangereuse tome 1

Note : 9/10

« Le week-end passe et Zoey reste enfermée chez elle à travailler sur sa prochaine expo, ce début de week-end l’a pas mal chamboulée. La jeune avocate commence doucement à remettre en question son aptitude à supporter le fait que Jake soit fiancé à Sarah, même si c’était pour les besoins de son infiltration. Le dimanche soir, vers 20 heures, Jake tape à sa porte. Zoey, qui est simplement vêtue d’une nuisette rose en satin, lui ouvre la porte. Heureuse malgré tout de le voir au pas de sa porte, elle se jette dans ses bras, il la porte et dévore ses lèvres tout en entrant chez elle et referme la porte derrière eux. Jake se dirige instinctivement dans sa chambre et la dépose délicatement sur le lit. Lorsqu’il s’arrache à sa bouche, elle le regarde dans les yeux et le supplie silencieusement de lui faire l’amour. Il se redresse, retire sa veste en cuir et déboutonne sa chemise, sa belle ne le quitte pas des yeux, ne ratant aucun mouvement de son amant.

Quant à Jake, il la dévore des yeux, l’admire et tente d’immortaliser cette vision à tout jamais. Il se rapproche à nouveau d’elle, s’agenouille et abaisse les bretelles pour poser un baiser délicat sur chacune de ses épaules. Zoey ferme les yeux afin de savourer au mieux sa bouche qui l’embrase instantanément. Il descend ensuite lentement sa nuisette pour dévoiler sa poitrine. Il l’allonge et se poste au-dessus d’elle.

– Tu es toujours aussi magnifique, mon amour. Tu ne sais pas à quel point j’ai envie de te faire l’amour, de te vénérer comme une déesse.

Il trace de son index droit une ligne imaginaire partant de sa bouche à sa poitrine et suit ensuite ce même chemin avec ses lèvres. Entre deux gémissements, Zoey lui murmure alors son amour aux creux de son oreille :

– Je t’aime, Jake… »

Zoey & Jake

Résumé : « Zoey Wayatt est une jeune avocate franco-américaine commençant à se rendre compte que la vie qu’elle mène à Nice n’est pas celle qui la rend heureuse. Un évènement malheureux survenant quelques jours avant son mariage la bouleverse profondément. Cette tragédie lui ouvre les yeux, elle quitte alors Ben son futur mari, le laissant devant l’autel. Puis elle décide de repartir vivre à New York pour échapper à la possessivité malsaine de son père. Mais ce départ pour la « Grosse Pomme » cache un autre but que de s’affranchir de son géniteur : Jake, le seul qu’elle a toujours aimé. Les retrouvailles ne seront pas une partie de plaisir, mais plutôt un jeu dangereux. Entre manipulations et trahisons, Zoey et Jake sauront-ils garder la tête froide ? »

Mon Avis

Tout d’abord, je remercie chaleureusement Evidence Editions pour l’envoi de ce service presse.

Il faut que vous sachiez que ce roman m’a plu dès que j’ai posé mes yeux sur la couverture et le résumé. Je me suis dit qu’il fallait que je lise, mais quand j’ai aperçu le « booktrailer »… J’ai su que c’était une évidence absolue ! L’histoire d’amour de Jake et Zoey est une belle découverte littéraire.

Les personnages principaux et secondaires sont tout aussi captivants, chacun apporte sa propre source d’importance au récit. Toutefois, même si Jake m’a ravi, j’avoue avoir eu un plus gros faible pour Matthew. Sans compter que l’action et l’intrigue sont présentes jusqu’à la toute dernière ligne.

Dans « Obsession dangereuse », nous faisons la connaissance de Zoey Wayatt, une jeune femme pétillante et surprenante. Pourtant, derrière cette façade lumineuse se dissimule une personnalité avide de liberté. Accablée de faire bonne impression afin de préserver l’honneur de son paternel, Zoey prend la décision de tout laisser tomber sans un regard en arrière, y compris son mariage, et de partir loin de toute forme d’influence et d’oppression venant de son père. Dès son arrivée à New-York, la belle brune retrouve ses souvenirs et ses deux meilleurs amis de l’époque, Nathalie et Tommy, où elle a fait ses études de droit. Libre de ses propres choix, Zoey décide de postuler dans un petit cabinet d’avocats afin de démontrer sa propre expertise. Et si tout ceci avait pour objectif de retrouver une personne qu’elle avait jadis aimée ?

Lorsque qu’elle était plus jeune, la jeune femme est tombée amoureuse de Jake… Toutefois, à cause d’un horrible chantage parvenant de son père, Zoey fut dans l’obligation de rompre avec son amour de jeunesse. Depuis ce moment, elle essaie corps et âme de le retrouver, mais sans succès… Jusqu’au jour où ses yeux rencontrent les siens lors d’une petite réunion organisée par le cabinet. Et si le destin les avait réunis pour une bonne raison ? Alors que Zoey accumule les échecs auprès de Jake, elle décide de suivre son attirance et de plonger dans cette relation charnelle avec Matthew. Entre les deux hommes, lequel choisira-t-elle ?

Jake Salvatore est un homme tourmenté et ombreux depuis sa rupture avec Zoey, quelques années plus tôt. Marqué par la tristesse, c’est à ce moment qu’il apprend que sa situation familiale n’est pas ce qu’elle prétend être. Pendant qu’un grand mystère plane au-dessus de sa personne, Jake essaie par tous les moyens de préserver ce dangereux secret. Réalisant son plus grand rêve, il est parvenu à devenir un avocat hors pair. N’ayant jamais oublié l’amour de sa vie, il essaie malgré tout de la haïr afin de moins souffrir…

Alors que sa vie est un champ de bataille, c’est à cet instant que sa route croise de nouveau le chemin de celle qu’il n’a jamais cesser d’aimer. À cause de ses nombreux problèmes, Jake est devenu instable et agité, sans compter qu’il souffre également à cause de Zoey.  Possédant son propre caractère explosif, lorsque celui-ci s’oppose au tempérament de la jeune femme, cela peut créer plusieurs flammèches. Afin de la protéger, Jake lui cache sa véritable identité, mais lorsque celui-ci décide de tout lui avouer par amour… La vie de Zoey est ainsi compromise, entre les marchandises surprises et les violentes visites nocturnes, l’avocat pourra-t-il la protéger de ses démons avant qu’il ne soit trop tard ?

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’auteure, elle est fluide et addictive. J’ai adoré chaque seconde passé en compagnie de tous ces chouettes protagonistes. Néanmoins, n’étant pas très familière avec la narration à la troisième personne, j’ai eu quelques difficultés à différencier les personnages. Coupée en plusieurs morceaux, la narration est racontée principalement par Zoey, Jake et Matthew. Une initiative qui nous permet, à travers leur raisonnement, de visualiser l’histoire de distincts styles. Sans compter que grâce aux nombreux flashbacks, nous avons pu savoir ce qu’il s’était réellement passé. Aussi, les scènes embrasées sont souples et précises.

De plus, dès les premières pages, on entre directement dans le vif du sujet. À elle seule, Lily Bloom a su créer une œuvre littéraire où la trahison, romance et les manipulations se côtoient. Sans aucun doute, le récit a été divertissant jusqu’à la toute fin.

Un dernier mot ?

Ayant adoré ce premier opus, il va de soit que j’attends impatiemment le deuxième tome ! Une conclusion qui m’a laissée vraiment perplexe, surtout concernant cet homme énigmatique. Du suspense en profusion. Une belle tuerie dans toute sa splendeur !

#Sara