Entrevue de Mylène Ormerod

img_3523

Bonjour, je tiens à te remercier pour ton interview, ça me fait énormément plaisir et je vais te répondre au mieux.

1) Parlez-nous un peu du parcours qui vous a mené vers l’écriture :

Réponse : Je ne sais pas si on peut dire que j’ai réellement démarré par l’écriture. Je pense que j’ai commencé par rêver à des mondes, des histoires qui me permettaient de supporter la réalité. Au cœur de mes rêves, je me sentais forte et capable de tout affronter. J’ai vraiment débuté l’écriture vers mes 16 ans. À l’école, ça ne se passait pas bien et donc, la plupart du temps, je me retrouvais seule, alors je me suis mise à écrire pour oublier mes douleurs. Une chose en amenant une autre, je n’ai depuis lors plus jamais arrêté.

2) Comment avez-vous créé vos romans, leurs univers ?

Réponse : J’ai commencé par écrire sans ne me soucier de rien, les détails et l’univers se construisant au fur et à mesure. Je laisse cours complètement à mon imagination et lui permets de prendre le dessus. En général, je ne fais pas de plan, tout se façonnant au fil des mots. Je fais une confiance aveugle à mon subconscient.

3) D’où l’idée est-elle partie ?

Réponse : Au départ, pour « Les Écailles de l’âme », je voulais écrire une histoire de transition pour me libérer de l’univers précédent dans lequel je m’étais plongé corps et âme. C’était assez flou, n’ayant que les personnages principaux en tête. Quand j’ai laissé l’histoire se construire petit à petit, elle s’était beaucoup développée au point de ne plus du tout ressembler à l’idée de base. C’est ce que j’aime dans l’écriture, cette perpétuelle évolution qui fait que rien n’est jamais figé. Alors, tout prend vie et devient presque réel.

Les ecailles des ames

Publié chez les Editions Mots en Flots, la magie de cette histoire vous guidera vers un monde hors du commun. Les Écailles de l’âme est un roman du genre Fantasy qu’il faut impérativement lire !

4) D’où proviennent les idées qui construisent vos personnages ?

Réponse : Les idées sont souvent inspirées de la réalité, de moi, de mon entourage, de l’injustice de notre monde. C’est un mélange de beaucoup de choses que je ne pourrais pas non plus définir avec précision et c’est en général aussi pour me libérer de moi-même. Incarner des personnages est ce qu’il y a de plus amusant où tout devient possible. Il n’y a plus de barrières, de jugements, juste un nouveau toi (qui peut-être aussi infâme que bon, cruel que doux, courageux qu’effrayé) et un monde libre.

5) De quelle époque vos œuvres sont-elles inspirées ?

Réponse : Pour les « Écailles de l’âme » il n’y a pas d’époque définie. Il s’agit d’un univers complètement différent où les lois de la nature n’ont rien à voir avec le nôtre. Il me serait dur de donner une époque et de comparer.

Pour « À pas de Loup » c’est un peu plus tendancieux, cela ressemble beaucoup à notre époque actuelle, car c’est plus proche de notre réalité tout en étant assez éloigné aussi, donc je dirais que c’est maintenant.

A pas de loup

Une courte nouvelle qui vous plongera dans l’univers mystérieux de Guerrier, une attrayante créature à l’allure dangereuse !

6) Combien de temps cela vous prend-il pour écrire un roman ?

Réponse : Dépendamment de l’histoire et du temps que je peux y consacrer, entre 1 an et 10 ans. Pour « Les Écailles de l’âme » j’ai mis 5 ans, pour « À pas de Loup » 4 mois, pour mon prochain livre à venir « Royal Cat » 1 à 2 ans et pour « Trigon » que j’ai commencé en 2002, c’est toujours en cours. Je n’oublie bien sûre pas le tome 2 des « Écailles de l’âme » qui est en cours et qui mettra peut-être 2 ans ou 3 si je ne m’active pas !

7) Votre moment et endroit favoris pour écrire ?

Réponse : Mon moment favori pour écrire c’est le matin, quand les chats dorment et que je suis à mon bureau sans personne pour me déranger, avec une grosse veste sur le dos, une bonne tasse chaude de chocolat, les réseaux sociaux coupés. Il n’y a alors aucun bruit pour venir me perturber ni musique ni voisin, rien d’autre que moi et le son du clavier. Pour moi, le calme est d’une importance capitale.

8) Êtes-vous une lectrice derrière l’auteur ? Si oui, quel est votre dernier coup de cœur littéraire ?

Réponse : Oui, je suis une grosse lectrice avant tout et mon dernier coup de cœur en date c’est « La passe Miroir » de Christelle Dabos.

Je remercie Mylène Ormerod pour avoir répondu à nos petites questions !

#Sara & #Mychele

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s