Chronique sur Les peuples oubliés tome 1 de Brigitte Verguet

Les peuples oubliés tome 1

Note : 7/10

« C’est alors qu’Argynis, piqué au vif, s’apprêtait à répondre qu’il n’abandonnerait jamais les siens à leur triste sort, qu’un ivrogne s’approcha de leur table. Grand et gros, le type au visage rouge comme une forge transpirait la bière par tous les pores de sa peau. Il se pencha et éructa à la figure du petit homme :
Eh, le gnome ! Ta tête me donne envie de gerber !
C’en était trop. Le nain, ainsi apostrophé, se leva brusquement, renversant le banc qui lui servait de siège. Debout, il n’était guère plus grand qu’assis, et des rires éclatèrent. Pourtant, il se lança en avant, se servant de son crâne comme d’un bélier, et percuta le provocateur qui alla s’écraser quelques pas plus loin, au beau milieu d’une tablée de quatre bonshommes à l’allure peu avenante. La vaisselle vola, des brocs se brisèrent… et le responsable de cette pagaille fut de nouveau projeté à travers la salle de l’auberge. Très vite, la bagarre devint générale, malgré les appels au calme du patron et les tentatives des soldats de prendre en main la situation.
»

Argynis & Gildwin

Résumé : « Argynis s’est évadé des mines du roi Wilhem, où les elfes croupissent depuis de longues années, dans l’indifférence générale. Sa mission : chercher du secours auprès des elfes libres et du peuple ailé, les Ikoras ― car, d’après une prophétie, une des leurs les sauvera.
Alors qu’il se réfugie dans une auberge, il fait la connaissance de Gildwin. Le nain conte des histoires que les hommes qualifient de légendes, mais dont il affirme la véracité. Ainsi, assure-t-il que les Ikoras ont bel et bien existé, même s’ils ne sont probablement plus de ce monde. Un doute subsiste toutefois, puisque nul ne sait ce qu’est devenue la jeune Eléa. À part, peut-être, Arzhael, le vieil enchanteur qui habite sur la montagne de Glace…
»

Mon Avis

Par quoi devrais-je commencer ?

Avant tout, vous devez savoir que ce roman m’a fait pensé à la trilogie du « Seigneur des anneaux ». D’une certaine façon, c’est un excellent mélange. Si vous aimez le genre fantasy, cette histoire est pour vous. Les personnages sont accrochant, mais pas assez exploités à mon goût. J’aurai aimé avoir un peu plus de description.

Pour son premier manuscrit, l’auteure nous fait découvrir son monde littéraire où les nains et les elfes s’allient au nom de la liberté.

Gildwin est un conteur de légendes qui fait l’objet d’amusement. Au passage, le lilliputien se bute à une personne à capuche. Argynis est un elfe en fuite qui s’est échappé des mines du roi Wilhem. Son objectif ? Libérer son peuple de la méchanceté du roi. Il part donc à la recherche des elfes libres et du peuple ailé afin d’obtenir de l’aide. D’après une prophétie, une des Ikoras les sauvera. Qui est-ce ? Gildwin prend donc la décision de s’associer avec Argynis.

Ensemble, ils vont favoriser une collaboration entre les différentes espèces. La diversité est un fait qui les guette et pourtant, ils ont tous une chose en commun… leur passé !

Le début du roman est un peu long à lire. Malgré cela, l’intrigue se met en place progressivement. La plume de l’auteure est fluide et originale. Ça fait toujours plaisir de bouquiner une histoire qui sort de l’ordinaire. De plus, l’esclavagisme et la soif d’indépendance sont les deux thèmes qui reviennent le plus souvent.

J’ai quand même aimé suivre les aventures de ces deux acolytes. En quelque sorte, ce roman reflète une guerre entre les hommes et les créatures magiques. Sans compter que la narration est racontée par divers personnages.

Comme je l’ai précisé plus haut, j’aurais adoré avoir plus de précisions sur les héros. Selon mon opinion, le rythme de l’histoire avance un peu trop rapidement. Attention, je ne dis pas que le livre est mauvais pour autant ! Néanmoins, je ne manquerais pas de lire la suite pour savoir ce qui va se passer.

Finalement, j’ai passé un bon moment en compagnie de Gildwin et Argynis, même si j’ai eu quelques petits pépins.

Je remercie Hélène des Éditions Ada pour ce service presse !

#Sara

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s