Chronique sur un Été De Trop écrit par Céline Musmeaux

Un Été de trop

Note : 12,5/10

« – Mon cœur… Je reviendrai d’entre les morts pour te protéger.

C’est beaucoup mieux. Je souris légèrement tandis qu’il butine mes lèvres.

– Tu veux du romantisme, pas vrai ? Tu as envie que je te dise que tes yeux sont les plus beaux joyaux des océans, que tu es la plus belle sirène peuplant le royaume des mers, que ta bouche est la douceur la plus sucrée de l’univers… En soi, que tu es la plus merveilleuse créature que j’ai rencontrée, et que pour rien au monde, je ne la laisserai m’échapper. Tu es dans mes filets à jamais parce que ton cœur m’appartient…

J’avoue que je ne sais pas s’il se fout de moi ou s’il est sérieux. Dans tout les cas, mon cœur s’emballe. Je suis habituée à son manque de maturité. C’est sa marque de fabrique. Mais il sait l’être au bon moment. Il me murmure d’ailleurs.

Je ne suis pas un « sérial lover ». Je suis moi, tout simplement. Je sais que tu as besoin que je te rassure. Je comprends très bien ce que tu ressens. Moi aussi, j’aimerais t’entendre me dire que tu m’aimes à en crever. C’est naturel, on se connaît depuis une éternité tous les deux. Mais ce n’est pas la première épreuve que nous traversons. J’ai sans cesse été présent pour toi. Si j’ai manqué à mon devoir cette année, c’est parce que tu m’as caché ce qui se passait dans mon dos. Mais maintenant, je suis là. Tu peux t’appuyer sur moi. Tu peux pleurer contre mon épaule. Tu peux crier pour expier ta douleur. Tu peux compter sur moi pour tout ce dont tu as besoin. C’est ainsi que je t’ai toujours aimé, Léna. Je t’ai inlassablement dit « je t’aime » à travers mes sourires, la douceur de mon regard posé sur toi, la force avec laquelle je tenais ta main, sans oublier la patience d’attendre que l’été revienne pour te retrouver chaque année…

Je l’interromps d’un baiser. C’est beaucoup trop pour mon petit cœur fragile.

Si tu me dis des choses si belles, je ne vais plus seulement être amoureuse, je vais te confier mon existence à jamais…

Nathan prend une posture encore plus masculine pour me souffler.

– Je t’aime, Léna. Tu es la sirène emprisonnée dans mon âme. Tu t’amuses avec mon cœur depuis qu’on est gosse. Tu lui fais chanter une douce mélodie…

Il sourit d’un air séducteur.

– Boom… Boom… Boom…

Il s’approche lentement de moi en m’annonçant.

– L’ensemble de mon être s’adapte au rythme de tes respirations. Sans toi, j’hiberne. Mon cœur s’éteint et il ne se remet à vibrer qu’au contact de tes lèvres contre les miennes…

SOS ! Je fonds…

Nos nez se frôlent avec délicatesse. Il m’achève d’une dernière révélation.

– Pardonne-moi de jouer aux cons quand je suis à tes côtés. Mais j’aime tellement voir ton sourire que je suis prêt à être ridicule pour le voir illuminer ton visage. Léna, tu es mon essence, l’air que je respire, l’eau qui m’abreuve, la nourriture qui me rassasie. Souris simplement et je serai le plus heureux des imbéciles. »

Léna & Nathan

Résumé : « Entre mensonges et trahisons, l’amour peut-il survivre ?

Chaque année, Léna et Nathan se retrouvent pour les grandes vacances. Depuis l’enfance, une forte amitié les lie. Le temps, les sentiments, l’absence de l’autre n’ont fait qu’exacerber l’amour qu’ils se portent.

Aussi, ils ont construit une relation à distance qu’ils entretiennent depuis leurs seize ans.

Seulement, deux mois après le précédent été, Léna a brusquement cessé de donner des nouvelles à Nathan.

Et si c’était finalement l’été de trop ? Voilà ce que pense la jeune femme maintenant âgée de dix-huit ans et qui se sent trahie par celui qu’elle aime.

Plongée au cœur d’une tempête qui la dépasse, Léna sombre dans les profondeurs de l’océan. Autrefois rayonnante, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même attendant que les abîmes l’engloutissent.

Mais c’est sans compter le charismatique Nathan qui débarque l’été suivant avec la ferme intention de découvrir ce qui a poussé sa petite amie à couper les ponts aussi brutalement.

Parviendra-t-il à regagner la confiance ainsi que le cœur de Léna ? »

Mon Avis

Avant tout, quand j’ai reçu « un été de trop » en service presse, j’ai cru que cette histoire se porterait sur un amour de vacance qui durait depuis plus de dix ans. J’ai eu tort, au contraire, c’est beaucoup plus que ça. Tout au long de cette lecture, plusieurs émotions me sont parvenues. Comment vous expliquez à quel point je l’ai adorée ? L’œuvre est différente et originale. Céline aborde des thèmes assez divergents de ces précédents romans. Cette fois-ci, elle fait appel à l’amitié, la jalousie et même la trahison.

Une histoire que je n’oublierais pas …

J’ai été étonnée par certains gestes de quelques personnages. Les actions et les paroles sont souvent les meilleurs moyens de détruire la vie d’une personne. Par chance, le romantisme vient compenser la présence de ces monstres.

Des héros fortement accrochant.

Dans cette histoire, on retrouve Léna, une jeune femme âgée de dix-huit ans. Elle vit avec son père depuis le décès de sa mère. Ayant appris la pire des vérités, elle s’isole des autres afin de rester seule avec elle-même. Par conséquent, Léna sombre dans les eaux profondes de l’océan. Trahie par celui qu’elle aime et admire depuis ses dix ans, elle décide à plusieurs reprises de faire des tentatives de suicide, mais sans succès. Lorsque l’amour de sa vie décide de revenir dans sa vie, Léna prend la décision de le rejeter. Confus, Nathan nie les accusations de la femme qu’il aime. Par chance, au cours de l’histoire, il comprend que tout ceci n’est qu’une horrible supercherie. Nathan se fixe donc deux objectifs. Refaire sourire Léna et établir la vérité. Avec son humour qui laisse parfois à désirer… ça devrait être aisé, non ? C’est ce que Nathan va saisir. Ensemble, ils vont vivre un été pas comme les autres… et si c’était celui de trop ? Et si la situation était pire qu’il pensait ? Nathan sauvera-t-il Léna des griffes de leur anciens ami(e) avant qu’il ne soit trop tard ?

J’avoue qu’en lisant le roman, j’avais l’impression d’assister à une série télévisée. Des pleurs, des scènes touchantes et poignantes sont au rendez-vous. Sans compter que Nathan est toujours présent pour soutenir Léna. Ses blagues en dessous de la ceinture sont parfois excessifs, mais elles sont à se tordre de rire.

L’auteure nous a pondu un merveilleux manuscrit. Les scènes romantiques sont très présentes. Ils se retrouvent à chaque été, c’est donc normal. Elles sont également bien détaillées. De simples mots ne peuvent pas décrire le sentiment que je ressens quand je reçois le prochain livre. C’est un vrai délice de retrouver sa plume.

Je vous avertis, « un été de trop » a une vision un peu plus pessimiste. Céline nous offre un couple fusionnel qui se soutient. Entre les deux, c’est la passion instantanée que ce soit au lit ou dans la vie. Comme dirait Nathan : « Toi et moi, c’est le pied. »

Lors du dernier dénouement, j’ai cru que j’allais devenir folle. Je sentais que j’allais faire une crise de panique en criant : « Pourquoi ? Je t’interdis d’écrire une conclusion pareille ! » Vous verrez ce que je veux dire quand vous l’aurez lu.

Enfin bref, un autre coup de cœur s’ajoute à la liste !

#Sara

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s